Nous vous proposons ici un programme alimentaire qui vous guidera dans l'introduction des premiers aliments solides pour le sevrage de votre bébé, entre six mois et un an.

Concernant l’introduction des premiers aliments, les recommandations des pédiatres sont beaucoup moins rigides qu’il y a dix ans. Par exemple, il n’est pas obligatoire de commencer par les fruits ou les céréales, de donner la première bouillie au déjeuner ou de proposer les aliments un par un en laissant passer quelques jours avant d’en introduire un nouveau. Maintenant, on peut donner la première bouillie au dîner et il est permis de proposer plusieurs aliments nouveaux à la fois. Cependant, certaines mamans préfèrent opter pour une approche plus traditionnelle.

Quand commencer la diversification alimentaire ?

L'idéal est de commencer le sevrage à six mois. Jusqu'à cet âge, le lait maternel est largement suffisant pour garantir la bonne croissance du bébé. De fait, l'Organisation Mondiale de la Santé recommande l'allaitement exclusif pendant au moins les six premiers mois du bébé, et conseille de poursuivre l'allaitement en complément d'autres aliments jusqu'à deux ans ou plus. La Communauté Scientifique des Pédiatres recommande de ne donner que du lait jusqu’à 17 semaines, mais de ne pas attendre au-delà de 26 semaines pour introduire de nouveaux aliments.

La diversification alimentaire mois par mois

5-6 mois : Céréales, légumes et fruits

Selon le schéma traditionnel, les légumes et les céréales sont les premiers aliments à introduire dans l'alimentation de l'enfant. Les premières bouillies seront élaborées avec du riz et du maïs, car ils ne contiennent pas de gluten. On commence en ajoutant deux cuillérées à café de céréales au lait en poudre (ou au lait maternel) dans un biberon, puis on augmente ensuite progressivement la quantité jusqu’à proposer la bouillie dans une assiette. Plus tard, quand le système digestif de l'enfant est capable de digérer le gluten, on peut introduire d'autres céréales comme le blé, l'orge, l'épeautre, le seigle ou l'avoine.

On introduit les légumes dans l'alimentation de l'enfant à partir de six mois, sous forme de purées et de soupes. Préférez les légumes qui ont une saveur plus sucrée, comme les carottes, les pommes de terre et les haricots verts, car l’enfant les acceptera plus facilement.

En ce qui concerne les fruits, vous pouvez commencer avec de la compote de pommes, de poire ou de banane, bien écrasée et sans ajout de sucre pour remplacer le biberon du goûter. Vous introduirez ensuite, peu à peu, de nouveaux fruits comme les oranges, les pêches ou le raisin, et augmenterez progressivement la consistance de la compote jusqu’à arriver, vers l’âge d’un an, à des fruits en morceaux.

Au bout de deux semaines environ, vous pouvez leur ajouter un peu de viande à son repas, d'abord en petites quantités et finement hachée. On conseille de commencer avec des viandes blanches comme la dinde ou le poulet, plus digestes et à la saveur plus douce.

Le sevrage de bébé étape par étape

6 mois : les légumes et la viande blanche

On introduit les légumes dans l'alimentation de l'enfant à partir de six mois, sous forme de purées et de soupes. Préférez les légumes qui ont une saveur plus sucrée, comme les carottes, les pommes de terre et les haricots verts, car l’enfant les acceptera plus facilement. Au bout de deux semaines environ, vous pouvez leur ajouter un peu de viande, d'abord en petites quantités et finement hachée. On conseille de commencer avec des viandes blanches comme la dinde ou le poulet, plus digestes et à la saveur plus douce.

7 mois : la viande rouge

À cet âge, on peut ajouter de la viande rouge (bœuf, agneau, cheval...) à la purée, et de nouveaux légumes, comme la courge, le céleri, les épinards, etc. Pour conserver intactes les éléments nutritifs des légumes et de la viande, il est préférable de les cuire à la vapeur. N’ajoutez pas de sel à la purée de légumes, vous éviterez ainsi à votre enfant d’être attiré trop jeune vers les aliments salés.

9 mois : le poisson

On peut introduire les premiers morceaux de poisson à partir de l’âge de neuf mois. Il est conseillé de commencer avec le poisson blanc (sole, colin, lotte, etc.), car il contient moins de matières grasses et est facile à digérer. Il faudra attendre l’âge de 18 mois pour proposer à l'enfant des poissons gras (thon, sardines, etc.), et deux ans pour les crustacés. Assurez-vous toujours que le poisson soit frais ; en cas de doute, optez pour le poisson surgelé qui, du point de vue nutritionnel, n'a rien à envier au poisson frais et offre une plus grande garantie d’hygiène.

Le sevrage de bébé étape par étape

10 mois : les œufs

À 10 mois, on peut commencer à donner à l’enfant une cuillère à café de jaune d'œuf, toujours bien cuit. S’il n’y a aucune réaction allergique dans les 48 heures qui suivent, on peut continuer avec une cuillérée tous les deux jours jusqu’à arriver à un jaune d’œuf entier. Le blanc d’œuf étant plus allergisant, on recommande d’attendre l’âge d’un an pour l’introduire dans l’alimentation de l’enfant, en commençant par une très petite quantité dissoute dans la bouillie.

10-12 mois : les légumes secs

Lentilles, pois chiches, petits pois... C’est à cet âge, que l’on introduit habituellement les premiers légumes secs dans le régime alimentaire de l'enfant (bien que certains pédiatres le recommandent dès huit mois). On commencera par des veloutés ou des purées avant de les proposer entiers, bien cuits et accompagnés d’autres céréales. Préférez les lentilles sans peau, plus digestes ; les pois chiches devront tremper au moins dix heures dans l'eau avant d’être cuits.

12 mois : le lait de croissance

À partir de l’âge d’un an, si vous n’allaitez plus, vous pouvez passer au lait de croissance, dont la composition est adaptée aux besoins nutritionnels des enfants de un à trois ans : il contient plus de fer et de vitamines, mais moins de protéines que le lait de vache. C’est un autre avantage, car différentes études ont montré que l'excès de protéines peut favoriser le développement de l'obésité chez les enfants.

Le sevrage de bébé étape par étape

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - ShayMay

    Bonjour, je suis diététicienne et votre article me fait dresser les cheveux sur la tête. Pourquoi parler de sevrage alors que le lait doit rester l'aliment principal de l'enfant jusqu'à 9-12m Et qu'ensuite il continue à en consommer (Sevrage =0lait). Ensuite on ne commence pas par les fruits pour la diversification car l'appettence qu'on les bb pour le goût sucré peut contrarier l'introduction des légumes par la suite se traduisant par un refus de l'enfant. En ce qui concerne les céréales ce n'est pas du tout une obligation de les introduire à cet âge là. Concernant la pomme de terre ce n'est pas avant 9mois car avant le système digestif dU bb n'est pas capable de la digérer. On ne commence pas non plus la diversification par la viande et ce n'est pas une question d'être traditionnel mais une question de quantité de protéines qui au delà de favoriser l'obésité comme vous l'avez dit est néfaste pour le système rénal. J'oublie certainement des choses tellement je suis consternée de voir que des conseils de la sorte paraissent dans des revues pour parents qui pensant bien faire vous suivront à la lettre. Il serait peut être intéressant de faire appel à des professionnels de la santé pour rédiger ce genre d'articles. Bonne continuation