Allaitement: les 5 recommandations de la nouvelle maman



Bébé prenant le sein

 

Nous avons résumé en 5 points principaux les recommandations et conseils qui vous aideront à profiter d'un allaitement en toute tranquillité.

 

Ce n’est qu’en observant votre bébé que vous apprendrez à distinguer s’il est déjà rassasié ou s'il souhaite téter davantage. Toutefois, il existe quelques recommandations et conseils qui vous aideront à améliorer les tétées et à vivre un allaitement heureux.

 

1. Allaitement : Connaître votre bébé

Ce n’est qu'en observant votre bébé encore et encore que vous finirez par connaître ses habitudes et que vous pourrez distinguer s’il a mangé suffisamment, s’il est rassasié et s'il a faim ou juste soif.

- Si votre enfant cesse de téter de sa propre initiative et parait satisfait, en théorie il est fort probable qu'il soit rassasié. Cependant, il se peut que votre bébé souhaite se reposer un peu avant de recommence à téter.

- De même, si votre petit a juste un peu soif, il peut prendre une brève tétée puis pleurer un peu plus tard pour réclamer son vrai repas.

 

2. Allaitement : Aliments à éviter

Il n'existe pas de liste précise d’aliments à éviter pendant l'allaitement. Toutefois, vous devez considérer que quelques aliments peuvent modifier légèrement le goût de votre lait. L’important est de voir si cela plaît ou pas à votre bébé.

Vous devez par contre limiter votre consommation de caféine car elle peut affecter le sommeil du bébé et, bien entendu, il est interdit de boire de l'alcool.

Si votre enfant présente des symptômes d'allergie, il peut y avoir une relation avec ce que vous avez mangé et qui est passé dans le lait maternel.

Finalement, consultez toujours un spécialiste avant d’éliminer un aliment de votre alimentation, afin de ne pas manquer des nutriments nécessaires.

 

3. Allaitement : Infections transmissibles au bébé

Il n'est pas du tout dangereux de continuer l’allaitement lorsque vous avez la grippe ou un rhume car ces infections ne se transmettent pas par le lait maternel. Même la mastite n’est pas dangereuse pour l'enfant.

Cependant, il existe certaines pathologies plus graves pendant lesquelles il est  recommandé d'avoir recours à des biberons de lait artificiel:

- Le VIH (SIDA).

- La tuberculose.

- L’hépatite A.

- L’herpès simplex.

 

4. Allaitement : Comment conserver le lait maternel

Si vous envisagez d'utiliser votre lait dans les trois ou quatre jours, vous pouvez le conserver au réfrigérateur ; par contre, si vous voulez le conserver pendant une plus longue période, gardez-le au congélateur.

Dans le premier cas, pour le réchauffer, mettez le récipient dans lequel vous avez conservé le lait dans une casserole avec de l'eau chaude jusqu'à ce qu'il soit à la bonne température (au « bain-marie »). Et si vous l’avez congelé, mettez le lait au réfrigérateur toute la nuit, puis réchauffez-le au bain-marie.

N'oubliez pas d’étiqueter la date sur le récipient dans lequel vous avez conservé le lait. Ne vous inquiétez pas si la matière grasse est à la surface ; il suffit d’agiter le contenu avant de le donner au bébé.

 

5. Allaitement : La mastite et l’engorgement

La mastite est causée par des germes qui sont passés par la bouche ou le nez de l'enfant au sein de la mère. Elle n'est pas infectieuse pour l'enfant, vous pouvez donc continuer à allaiter.

L’engorgement, lui, est l'un des inconvénients du début de l’allaitement: il est causé par une production de lait trop abondante. L’engorgement n’est pas un signe négatif, mais au contraire il indique que vous produisez du lait, et que, très vite, tout rentrera dans l’ordre avec l'aide de votre bébé.



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

Le Coin des Mamans : activités récentes

banner bebe