L’allaitement : quels médicaments pouvez-vous prendre ?

Médicaments

Pendant l’allaitement, certains médicaments sont contre-indiqués, d'autres peuvent être pris avec précaution, et d’autres sont sûrs. Nous vous expliquons tout !

 

La plupart des médicaments peuvent être considérés comme sûrs, car ils passent seulement en quantités infimes dans le lait maternel, et la maman peut continuer d’allaiter, sous un contrôle médical strict, naturellement. Toutefois, dans certains cas, les médicaments sont totalement contre-indiqués.

 

Les médicaments contre-indiqués pendant l’allaitement

Les médicaments qui ne peuvent pas être pris si vous allaitez sont les médicaments à base de substances dont le danger potentiel pour l'enfant a été prouvé par des études scientifiques ou bien est raisonnablement soupçonné. Ces médicaments sont très rares, mais obligent la suspension de l'allaitement. Les principaux sont les suivants :

- Les antitumoreux. Les médicaments contenant des radio-isotopes, c'est-à-dire des substances qui impliquent l'émission de radiations dans l’organisme, rendent l’allaitement impossible.

- Les psychotropes (pour les psychoses aiguës). Les principes actifs de ces médicaments sont le plomb et le lithium qui, s’ils passent dans le lait maternel, peuvent interférer avec le système nerveux de l’enfant ou modifier son comportement.

- Les contraceptifs à base d'œstrogènes. Bien qu’en petite quantité, ils pourraient passer dans le lait maternel en interférant alors dans la croissance du bébé et en provoquant des effets bénins de « féminisation ». Par contre, vous pouvez prendre des contraceptifs à base de progestatifs.

- Les antidépresseurs et les médicaments antiépileptiques en doses élevées. Il n'existe aucune contre-indication absolue mais, s’ils sont pris en très grandes quantités, il peut être nécessaire d'arrêter l'allaitement. Ils pourraient interférer avec les rythmes physiologiques de l’enfant (somnolence, perte d'appétit, etc.).

 

Les médicaments à prendre avec précaution pendant l’allaitement

Les effets de certaines substances ne sont pas entièrement connus. Par conséquent, ils ne peuvent pas être classés comme dangereux, ni même comme sûrs à 100%. Le médecin doit prescrire avec prudence ces médicaments à la maman qui allaite. Les médicaments psychoactifs, qui agissent sur le système nerveux, sont des exemples de cette catégorie (comme les antiépileptiques, les antidépresseurs et les tranquillisants).

 

Les médicaments sûrs pendant l’allaitement

Ce sont les médicaments composés de substances qui ne passent pas dans le lait ou qui ne sont pas absorbées par l'intestin du nourrisson, ou bien ceux qui n'ont pas d'effet néfaste sur l’organisme de l'enfant. C'est le cas, par exemple, de l'héparine (un antithrombotique). Une grande partie des antibiotiques sont également sans danger.

 

Et en cas d'anesthésie, de radio et de prothèse mammaire pendant l’allaitement ?

- L’anesthésie. S'il est indispensable de suivre un traitement odontologique, qui implique l'administration d’une anesthésie locale, il ne faut pas suspendre les tétées, étant donné que les substances qui composent l’anesthésie ne passent pas dans le lait. Dans le cas qu’une intervention chirurgicale sous anesthésie générale, au réveil, vous pouvez allaiter votre bébé en toute tranquillité, et il n’est pas nécessaire d’extraire le premier lait, comme on le faisait avant.

- Les radiographies. Elles ne sont nullement dangereuses, car elles ne provoquent pas de radioactivité dans le lait maternel et ne peuvent pas altérer sa qualité, même si les rayons X se dirigent près de la poitrine.

- La scintigraphie. Les substances radioactives injectées peuvent passer dans le lait maternel, mais seulement temporairement. Ainsi, il est nécessaire de suspendre l'allaitement pendant une période que le médecin doit établir selon le cas.

- La prothèse mammaire. S’il s’agit d’une prothèse de « rembourrage » à des fins esthétiques, le tissu glandulaire n'est pas affecté, de sorte que vous pouvez allaiter. Toutefois, si l'intervention a modifié la structure glandulaire du sein (généralement après une mastectomie partielle ou totale), vous ne pouvez pas allaiter.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe