Allaitement : les phrases qu’il ne faut pas dire…



Bébé au sein de sa maman

15 Comentarios Comentar

Certains commentaires et jugements peuvent influencer négativement la jeune maman, qui a besoin de soutien et d'encouragement. Voici les phrases à ne pas dire (ou à ne pas écouter) !

 

Chaque femme est différente et tout le monde n’a pas les mêmes facilités. C’est pour cette raison que, lorsque des amies, ou votre belle-mère, ou même votre mère, vous conseillent sur la manière d’allaiter, gardez à l’esprit que tous les conseils ne sont pas forcément bons.

Pendant les premières semaines, on se pose beaucoup de questions comme de savoir s’il faut allaiter à la demande ou à des horaires fixes, si on a assez de lait, ou si notre lait convient aux besoins de bébé. Pour mettre fin aux mythes sur l'allaitement maternel, nous vous donnons 5 idées à vous sortir de la tête !



Photo 1 de

|

Tu n’auras peut-être pas de lait...

La plupart des mamans ont entendu, au moins une fois, cette phrase. Ce commentaire peut sembler anodin et pourtant, il peut affecter la confiance des femmes dans leur capacité à nourrir leur bébé. Mais pourquoi parler de la production de lait comme si c’était une éventualité et non une certitude ?
Deux générations de mères nous précèdent qui, en raison de certaines erreurs dans la gestion de l'allaitement maternel, n’ont pas pu allaiter leurs enfants. D’où cette idée que l'allaitement maternel est d’abord une question de chance, et donc que certaines femmes ont du lait et d'autres pas. Il s’agit là de quelque chose de bien ancré, car nos grands-mères et nos mères elles-mêmes, à qui on avait dit qu'il faut allaiter suivant un horaire précis et donner en complément au bébé de l’eau, des infusions ou des biberons, ne savent pas comment fonctionne l’allaitement maternel. Ainsi, lorsque leurs petits-enfants pleurent, elles font comme on leur a indiqué il y a 30 ans : elles leur proposent un biberon.
En fait, les femmes qui ne peuvent vraiment pas allaiter sont moins de une pour mille. Il s’agit donc bien d’une exception et non de la norme. Cependant, toutes les mamans, même si elles le veulent sincèrement, ne parviennent pas à allaiter leur bébé. Beaucoup ont perdu confiance en elles. À l’époque de nos mères, non seulement elles ne réussissaient pas, mais en plus, par manque d’information, elles ne comprenaient pas pourquoi. Autant d’échecs qui, racontés aux futures mamans, renforcent l'idée que l'allaitement est une question de chance.
De plus, si l'allaitement ne démarre pas bien, cela devient comme une prophétie qui se réalise et la maman risque alors de se résigner sans chercher de solution au problème. Parfois, un simple retard dans la montée de lait peut la démoraliser et la faire abandonner : « Si tu n’as pas de lait, c’est que tu ne dois pas en avoir. Il n’y a rien à faire ». En revanche, si la maman, grâce à une bonne information et des encouragements, réussit à surmonter les premières difficultés, alors elle parviendra à allaiter normalement.

|

Il te prend pour une sucette !

Les bébés ayant tendance à téter souvent sur 24 heures, la jeune maman peut se voir reprocher de mal habituer son enfant, ou de lui donner le sein comme si c’était une sucette. En fait, c’est tout le contraire. C’est la sucette qui se substitue au sein et non l'inverse. Dans les premières semaines qui suivent la naissance, on court le risque, en offrant une tétine ou d'autres liquides que le lait, d'interférer dans le bon fonctionnement de la lactation. La production de lait fonctionne sur le mécanisme de l'offre et de la demande : plus le bébé tète, plus le corps de la maman produit du lait. Si on donne au bébé une tétine au lieu du sein, il va sans doute l’accepter pour assouvir son besoin de succion, mais il est fort probable qu’à la fin de la journée, il n’aura pas absorbé sa quantité de lait. En outre, si les seins ne sont pas correctement stimulés, ils peuvent produire moins de lait que nécessaire. Offrir le sein ne signifie pas mal habituer l’enfant ; sa maman représente un besoin vital pour le bébé.

|

Cela va-t-il le nourrir suffisamment ? On dirait de l'eau !

La composition du lait maternel est différente de celle du lait de vache. Il contient beaucoup d'eau (87%) car il a aussi une fonction d’hydratation. De plus, n’étant pas pasteurisé, il a une consistance moins dense et est beaucoup plus transparent, en particulier au début de la tétée.
Si la maman n’en est pas informée, il est normal qu’elle se pose la question. Des années de recherche scientifique ont montré que le lait maternel est parfait et garantit une bonne nutrition pour l’enfant. Il y a plusieurs années, on avait l’habitude de procéder à l’analyse d’échantillons de lait pour en vérifier les propriétés, ignorant alors que sa composition change tout au long de la journée, voire même pendant une même tétée. Cette pratique n’est donc d'aucune utilité.

|

Tu lui donnes encore le sein ? Mais il vient juste de manger !

La fréquence des tétées dépend de la demande du bébé. Cela peut susciter des critiques de la part de personnes habituées à l'alimentation au lait en poudre, et qui se montrent surprises de voir que l'enfant réclame le sein alors qu’il a mangé il y a peu. À travers l’allaitement, l'enfant ne cherche pas seulement à s’alimenter, il s’hydrate également et absorbe des éléments non nutritifs tels que les anticorps, les hormones et les enzymes nécessaires à sa croissance et à sa santé.
Tout cela en plus, bien évidemment, de recevoir de la chaleur, de la tendresse et d’être au contact de sa mère. On ne sait pas très exactement ce que recherche le nouveau-né lorsqu’il réclame le sein, de sorte que cela n’a aucun sens de le faire attendre. Rappelons que les bébés s’autorégulent, il n’y a donc pas de risque à ce qu’ils demandent trop de lait.

|

Tu es sûre d’avoir assez de lait ?

Quand on commence à se demander si la maman a assez de lait, on touche un point très sensible car on atteint la femme dans sa responsabilité face au bien-être de son enfant. En fait, cette question n’a presque jamais de sens, ce qui est facile à comprendre si l'on raisonne en termes physiologiques : compte tenu que nous sommes des mammifères et que les seins sont des glandes, pourquoi ne fonctionneraient-ils qu’à 70% ou 30% de leur capacité ? Les personnes qui posent la question de la quantité de lait le font parce qu’elles constatent un comportement du bébé qui ne leur semble pas normal. Prenons par exemple la fréquence des tétées : si le bébé réclame le sein avant le délai établi des trois heures, l’entourage de la maman commence à s'alarmer. Dans la plupart des cas, la crainte de manquer de lait est infondée, car elle est basée sur une interprétation erronée des signes envoyés par l'enfant. En revanche, en cas de problème, la solution n’est pas de renoncer, mais de corriger la gestion des tétées. Avec un peu d’aide et de patience, on surmonte presque toujours ce genre de difficultés.



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Charger les commentaires précédents
  • Bonjour

    Je viens de faire la première visite chez le pédiatre à 1 mois et 1 semaine de ma petite fille.

    Hum. Cette dernière après avoir été réveillée pour faire l'examen me réclame le sein au cabinet du docteur. Et celui-ci de me demander: est-ce que c'est bien vraiment l'heure de la tétée?

    Et moi de répondre: heuuu bah en fait elle tète très souvent et parfois c'est juste pour se rassurer.

    Le docteur me répond qu'il faut désormais reguler ses heures de repas... Et lui donner une sucette pour patienter.

    Là le père de ma fille me regarde d'un air triomphant car j'étais contre la sucette et lui pour! Il en avait acheté en cachette(avec bien sûr I love dad écrit dessus) et lui avait donné pendant mon absence.

    Alors là d'un coup je me suis sentie mal j'ai eu l'impression d'avoir fauté! De plus le doc rajoute qu'elle a pris en moyenne 50g par jour depuis sa naissance au lieu de 30g.

    Je vous assure que ma bébé n'est pas grosse, elle a pris de bonnes joues certes mais elle fait 57cm pour 4kg700 à 1 mois.

    Du coup on doit tout changer: 6 tétées par jour de 6h à 23h plus 1 facultative la nuit. Entre temps, sucette. "Il n'y a que la sucette pour calmer les bébés madame"

    Mais à la maternité et ensuite à domicile les sages femmes ne m'ont rien dit. Il fallait seulement noter les heures de tétées. Personne ne m'a dit qu'il fallait arriver à 6 tétées par jour!

    "Les bébés savent se reguler"
    Selon ce pédiatre il faut relativiser ce conseil: oui quand on leur donne le sein ils savent s'arrêter quand ils n'ont plus faim. Mais ils peuvent prendre de mauvaises habitudes en faisant des micros tétées ce qui provoque des gaz ou des coliques.

    Je ne pense pas qu'il ait tort mais j'aurais préféré que dès la maternité on m'explique que vers 1 mois le bébé devrait atteindre ces 6 fameuses tétées. J'aurais mieux géré et je pense que je n'aurais pas eu besoin de sucette pour la calmer. Là évidemment du jour au lendemain je lui supprime le sein pour se rassurer du coup je suis obligée de lui donner la sucette.

    Et puis tous ceux qui m'ont fait des remarques, les mêmes que celles présentées dans cet article, me prennent maintenant pour une idiote. Le papa, la belle mère...
    Du coup je ne suis plus crédible et les remarques vont s'amplifier.

    Donc attention, il faut bien comprendre que la tétée à n'importe quelle heure etc c'est pour les nourrissons, c'est-à-dire le premier mois. Ensuite il faut arriver à une certaine routine.

    Et s'il vous plaît les mamies, les copines, les cousines: arrêtez vos remarques comme quoi votre bébé était parfait.

    Déjà je peux vous dire que l'on oublie et transforme nos souvenirs. Je parle par expérience car mon premier enfant a 15 ans et mon deuxième 1 mois. Depuis la naissance de ma fille j'ai des flash-back de mon premier enfant. J'avais totalement occulté certains événements!

    Et partagez plutôt vos galères de maman pour qu'on se sente moins minables face à nos problèmes. Ma belle soeur m'a fait rire (elle a un bébé de 15 mois) quand elle m'a dit "Surtout quand ton bébé sera né c'est pas la peine de m'appeler pour me dire que tout va bien". Mais maintenant j'ai compris. Quand on n'y arrive pas on n'a pas envie d'entendre qu'ailleurs tout va bien! Grrrrr! ;)

  • Bonjour Fredde !

    Je dois t'avouer que je suis choquée de ce que je viens de lire !!!! Et si je peux me permettre un conseil : change de pédiatre et trouve en un qui s'y connait en allaitement !!! :(

    Mon dernier a 3 mois et demi, il tête environ 8 à 9 fois par jour à la demande et n'a pas de sucette car je suis contre aussi ! Et il va très bien ! Il pesait 4 kg à la naissance, en fait un peu plus de 7 kg aujourd'hui et la pédiatre dit que tout va bien ! Il est sur le haut de la courbe c'est vrai mais l'important c'est qu'il progresse et qu'il soit bien, et c'est la cas ;)

    Le plus important dans l'allaitement c'est de s'écouter et de se faire confiance ! C'est la chose la plus naturelle et la plus belle qui soit, ne gâche pas tout à cause de remarques et de conseils pourris ! Si ta puce a besoin de téter pour se rassurer, pour un câlin ou pour dormir et que tu as envie de lui apporter ce dont elle a envie, alors fait le ! :)Au final, c'est toi qui gère, qui le vis et qui le ressent ! ;)

    Ça me met en colère des conneries pareilles parce que j'ai raté mes allaitements précédents à cause de conseils de ce genre donnés par des personnes qui n'y connaissaient rien en fait...

    Fait toi confiance et si besoin de conseils, va sur le site de la Leche League ! :)

    Bises et bonne continuation, Magali.

  • Et oui mais quand on a le père, la belle famille et le pédiatre du même avis c'est compliqué!

    On applique ce qu'il a dit depuis hier soir et ma foi ma bébé a l'air de s'adapter. Hier elle a pleuré longtemps car elle ne voulait pas la sucette. Mais ensuite elle a fait sa première nuit sans trop de problème. Elle n'a pas tété de la nuit et à 6h je lui ai donné sa première tétée de la journée. Bon ma poitrine était archi pleine il était temps! A 9h pile elle a réclamé, à 12h pile et à 15h pile. A croire qu'elle a entendu le pédiatre et qu'elle a réglé sa mini montre biologique!
    Évidemment elle a chouiné un peu entre, mais pas beaucoup. Et elle a pris la sucette mais pas si souvent que je pensais.

    Donc vu qu'elle a l'air d'être bien... Si c'est la crise je changerais de stratégie! Bon j'avoue qu'elle est bien, que la tout de suite elle dort. Mais je l'ai gardée sur moi je ne veux pas qu'elle croit que je suis simplement sa source de nourriture. Je la rassure mais sans le sein. D'ailleurs là elle n'a pas non plus la sucette.

  • Je suis ravie pour toi ! L'important c'est d'être en accord avec toi même ;) Je t'avoue que la sucette, j'arrive pas à lui donner (de toutes façon il n'en veux pas !) parce que j'ai peur qu'après il n'arrive plus à prendre le sein correctement et que mes montées de lait s'arrêtent... Je dois être un brin traumatisée par mes mauvaises expériences précédentes ;) du coup, je ne prends aucun risque ! lol Pour moi, la difficulté c'est de faire la différence entre les pleurs dû à la faim et ceux dû à autre chose car j'ai tendance à lui donner le sein dès qu'il pleure un peu trop... faut dire qu'il ne pleure presque jamais ! lol Mais on trouvera notre rythme , y a pas de raison ! :D

  • Invité - jeunemamanbébé3mois

    J'allaite et mon bébé a 3 mois. J'ai déjà essuyé bien des remarques ! La plupart de celle de l'article en font partis. (surtout bébé caprice tétées sucette) Mais Quelques unes en plus m'ont perturbée.
    - "Vous donnez combien de tétées par jour? " "Ah vous dépassez les 5... c'est que votre lait n'est pas assez riche, nourrissant." ( de la part d'une kinésithérapeute tout de même).
    - Je me suis fait aussi pourrir par une vieille amie de ma mère qui me disait " Il y a plein de gens trop bêtes qui ne donnent pas d'eau. J'espère que tu lui en donnes. Tu lui en donnes pas? Mais le lait c'est pour se nourrir il faut l'hydrater malheureuse! "
    - Je suis passée très difficilement à l'allaitement mixte. Une amie m'a fait la remarque, "Bah tu vois il l'accepte très bien ton biberon. C'est pas lui qui ne veut pas se sevrer c'est toi qui n'a pas envie. Tu devrais arrêter complètement pour la reprise du boulot.
    (Oui mais elle n'est pas là quand il régurgite ou hurle avec ses coliques au moment de la digestion et qu'il se retrouve constipé)
    - Celle qui me rend la plus dubitative : "On ne voulait pas te contrarier avec telle ou telle nouvelle car ça peut faire TOURNER TON LAIT. " ????

  • Invité - gath

    On peut ajouter à ça "Et tu vas allaiter encore combien de temps ? Là tu as fait assez, tu risques d'en faire une cul-cul maman"...

  • Invité - Alicia

    Bonjour cest bien vrai tout sa j'ai allaité mon fils né en décembre 2012 arrêt de l alitement en mars 2015 donc cela a duré 2 ans et trois mois je peu dir ke j'en ai u des remarque des reproche j'ai tout entendu il est trop ô sein il te prend pour une teuteute il fo kil passe ô petit pot il avai 3/4 mois on me forcer à le passer au pot ect ect j avai beau sir y a pas de règles l alaitement c'est un choix un rythme oui et non il a pas besoin de plus pour l instant il a ce kil fo avec le sein
    Il a arête seul du jour ô lendemain j étai enceinte de ma fille ki à 5 mois ojourdhui née le 22 septembre 2015 j allait biensur et j'ai tjr des remarque du style ba elle serais ô bib ba tu pourrais être trankil kan ta des rdv ba il serai temp ke tu donne des petit pot ect ect l allaitement c'est un choi un boheur une joie c'est dur osi fatiguée des nuit courte mais je fai et ferai comme pour mon fils si cela dur deux ans ba sa sera deux que sa plaise ou non moi mon fils a rien u niveau maladie ma fille juste unpe prise du nez après sa naissance et depui rien et pourtant y a u des mal grippe rhino angine et ni l'un ni lotre de mes enfant on étai malade donc courage maman allaitente fait comme vous le senté que vous et pas les otre resente les chose

  • Invité - Anonyme

    Belle article oui c vrai plein de remarque qui sont déplaisante du genre tu en n'a pas assez , il a fain sa lui suffit pas tu est sur que tu as du lait. . Il est peut être pas nourrissant ..
    Ben non c juste que par moment c plus difficile . Et le sein donne se que lui réclame se qui a besoin faut se faire confiance . Allaitement cest un bon moment de partage avec son bébé. ;)

  • Invité - soso75

    une des "suggestions" à laquelle j'ai eu droit et qui revient le plus souvent quand mon boutchou pleure en public est : il a faim le pauvre donne lui a manger voyons !
    Ahhhh que c'est ENERVANT, j'ai envie de leur répondre : non non je le laisse creuver de faim, c'est le nouveau régime à la mode spéciale bébé.
    Mais sérieusement comme si une maman ne pouvait pas savoir si son enfant a faim ou non, ou bien qu'elle ne le nourri pas !!! Comme si un bébé pleure que quand il a faim ?! MDR

  • Merci pour cet article qui va enfin éclairer certaines mamans qui se font trop de mauvaises idées par rapport aux dires de tous ... A diffuser pour aider les mamans et leur faire comprendre que nous sommes capables de beaucoup plus que l'on ne le croit et à force de persévérance nos amours nous le rendent bien c'est notre plus belle récompense !

banner bebe