L'allaitement maternel : aussi un avantage économique

Femme qui met une pièce dans une tirelire

Selon une étude britannique, l’allaitement participerait à la réduction des dépenses publiques d’un pays. Comment ? Grâce à la protection qu’offre l’allaitement contre de nombreuses maladies, en particulier à l'âge adulte.

Le groupe britannique de Recherche en Économie de la Santé s’est penché sur une pratique que le monde médical préconise depuis déjà plusieurs décennies, à savoir que l’allaitement correspond parfaitement aux besoins de la nature et représente la meilleure décision possible :

Cette étude ne porte pas sur les avantages de l’allaitement pour la santé mais sur son intérêt économique. Elle montre ainsi que consacrer des ressources pour faciliter et soutenir des programmes qui encouragent les femmes à allaiter est économiquement très intéressant. On estime qu’au Royaume Uni, l'augmentation de la durée moyenne de l'allaitement maternel permettrait une économie de plus de 40 millions de livres dans le budget santé.


Un investissement pour la santé
Ces données sont extrapolables à tous les pays européens, car elles se basent sur la réduction des maladies infantiles et la diminution de la probabilité de cancer du sein chez les femmes qui allaitent. L'étude évalue à 89 millions de livres les dépenses de santé pour traiter les maladies infantiles, les troubles de la croissance ou les soins aux prématurés, autant de cas qui pourraient être limités avec l'allaitement maternel. De fait, il a été prouvé que les nouveau-nés nourris au sein souffrent moins de diarrhées, ont une meilleure vision, se développement plus rapidement s’ils sont nés prématurés et ont une moindre propension au diabète, à l'obésité, au cholestérol et à l'hypertension à l'âge adulte. À cela s’ajoutent les 960 millions de livres de dépenses pour les traitements du cancer du sein. De nombreuses études ont montré que l'allaitement maternel est la meilleure prévention contre cette maladie.


L'allaitement maternel en chiffres
La pratique de l'allaitement maternel en Europe a augmenté de façon exponentielle. En 1975, l’allaitement était de l’ordre de 15%, aujourd’hui on estime à 75% les mères qui allaitent leur bébé à la naissance. En France, les données sont moins optimistes : 69% des nouveau-nés sont allaités ; à un mois, le pourcentage tombe à 54% ; et à six mois, il n’est plus que de 20%.

Source Étude EPIFANE 2012

http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/Actualites_PO_PNNS_numero_8.pdf


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe