Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Allaiter bébé peut s’avérer une vraie torture si vous souffrez de crevasses. Nous vous expliquons comment les prévenir ou les traiter, si elles ont déjà fait leur apparition.


L'allaitement est un moment de bien-être pour le bébé, mais aussi pour la maman, puisque les hormones stimulées par la succion, la prolactine et l'ocytocine, favorisent la détente. Allaiter ne doit pas faire mal : vous pouvez ressentir une très légère gêne, purement physiologique, mais celle-ci doit disparaître au bout de quelques jours ; si ce n’est pas le cas, c’est que quelque chose ne va pas bien. Si vos seins sont douloureux ou que de petites lésions apparaissent sur le mamelon, il faut en découvrir la cause et résoudre le problème au plus vite, au risque que la situation ne s’aggrave ou que le bébé n’absorbe pas suffisamment de lait.

La peur d’avoir mal, la tension et le stress peuvent empêcher la sécrétion de l'ocytocine, l’hormone dont dépend la production de lait, et donc compromettre la poursuite de l'allaitement dans de bonnes conditions.

Les crevasses, ennemies de l'allaitement

Les crevasses sont des lésions plus ou moins profondes qui apparaissent sur le mamelon. C’est l'une des principales causes d'abandon de l'allaitement. Lorsque la maman souffre de crevasses, l'allaitement devient très douloureux. Il arrive alors parfois qu’après avoir essayé, sans succès, divers remèdes, elle décide de cesser d’allaiter.

Mais ce n’est pas la seule conséquence. Les crevasses peuvent également entraîner des complications comme la rétention de lait et la mastite. Si, en raison de la douleur, on allonge le temps entre les tétées ou on en raccourcit la durée, alors le lait ne s’écoule plus correctement et se concentre dans la poitrine. Cette accumulation de lait facilite alors la prolifération de germes et augmente le risque de mastite, c’est-à-dire d’infection bactérienne.

Limiter les tétées peut avoir de graves conséquences sur la production de lait et l’alimentation du bébé pendant la journée.

Eviter les crevasses : intervenir dès que possible

Que peut-on faire pour rendre l’allaitement moins douloureux en attendant que les crevasses disparaissent ?

- Masser les seins pendant quelques minutes avant la tétée afin d’activer la montée de lait et d’en faciliter l’écoulement.
- L’idéal est de commencer par le sein le plus douloureux car, dans les premières minutes, bébé tète avec plus de force et plus rapidement.
- Quand bébé se retire ou s’endort, essayez de l’accrocher à nouveau pour drainer les deux seins.
- Il est important de ne sauter aucune tétée et d’allaiter bébé chaque fois qu’il demande, pleure, ou cherche la poitrine en secouant la tête et en ouvrant la bouche. On évite ainsi une baisse de la production de lait par insuffisante stimulation des seins.

 

Eviter les crevasses : comment faciliter la cicatrisation ? 

La seule façon de faire disparaître les crevasses est de corriger la position du bébé pendant l'allaitement. L'usage de désinfectants est déconseillé car ils dessèchent la peau, ce qui peut retarder la cicatrisation. Évitez également d'appliquer des crèmes qui pourraient rendre plus difficile la tétée (la bouche de bébé glisse sur la peau du mamelon et il n’arrive donc pas à l’attraper correctement) et accroître la sensation de douleur. Pour accélérer la cicatrisation, on conseille de laisser la poitrine à l’air aussi longtemps que possible. Après la tétée, massez le mamelon avec quelques gouttes de votre propre lait : en effet, le lait maternel, en plus d'avoir une action antibactérienne, contient des anticorps et des substances qui stimulent la régénération de l'épiderme et favorisent la guérison.


Eviter les crevasses : bonne position pour allaiter

Comment savoir si la position de bébé est correcte pendant l'allaitement ? Le corps du bébé doit être solidement maintenu et orienté vers sa maman, l’oreille, l'épaule et la hanche étant correctement alignés. Le visage de bébé doit faire face au sein, son nez se trouvant à hauteur du mamelon. Lorsqu’il tète, sa bouche doit être bien ouverte, comme lors d’un bâillement, et couvrir une grande partie de l'aréole ; les lèvres doivent être retournées vers l’extérieur. Le bébé doit alterner la succion et la déglutition et l’on ne doit pas entendre de claquements. Si vous avez mal ou que votre bébé n’est pas bien accroché, il faut l’enlever et le remettre dans la bonne position.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé