Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

La préparation du biberon de bébé est importante puisqu’elle garantit une bonne nutrition au bébé, à défaut de l’allaitement maternel. Avec les croyances populaires, distinguer la bonne information de la mauvaise devient primordial. Pour un développement harmonieux de votre tout-petit, découvrez les bonnes façons de préparer un biberon et les précautions à prendre.


Adoptez dès maintenant les bons réflexes car les gestes deviendront vite automatiques et mieux vaut donc tout faire bien dès le début.

Biberon de bébé : quel lait choisir ?

Le lait maternisé en poudre est disponible pour le premier âge, le deuxième âge, et en lait de croissance. Prenez un lait de premier âge de la naissance jusqu’à 6 mois. Entre 6 et 12 mois, le lait de deuxième âge est plus adapté. Ensuite, jusqu’à 3 ans, bébé pourra consommer du lait de croissance. Ces différents laits ont été formulés selon les besoins spécifiques de l’enfant à chaque étape de sa croissance. Parfois, le pédiatre recommande d’autres laits maternisés comme le lait anti-reflux si bébé souffre de renvois. Ne soyez jamais tenté d’utiliser un lait non adapté à l’âge de votre enfant sans conseil médical.

Quelle eau pour les biberons de bébé ?

On se demande souvent si le biberon de bébé doit être préparé avec de l’eau minérale ou s’il est possible d’utiliser l’eau du robinet. Si vous n’avez pas d’eau en bouteille sous la main, et que vous êtes sûre de la composition de l’eau de la région, vous pouvez utiliser une eau préalablement bouillie. Si vous prenez l’eau de robinet, évitez les adoucisseurs d’eau à cause du risque de contamination bactérienne. Il en est de même pour les filtres à eau. Notez aussi que les reins de votre enfant sont encore peu matures à ce stade. Si vous prenez de l’eau de source ou de l’eau minérale, vérifiez bien qu’elle convient à la préparation alimentaire pour bébé car ce n’est pas le cas de toutes les eaux. C’est normalement indiqué sur l’étiquette. Pensez aussi à ne pas utiliser une bouteille d’eau déjà entamée depuis plus de 24 heures et à réserver pour bébé UNE bouteille spécifique une fois entamée (afin d’éviter qu’elle ne soit utilisée par d’autres personnes qui pourraient boire à la bouteille). Évitez aussi de laisser la bouteille au soleil.

Biberon de bébé : le dosage

La préparation du biberon de bébé consiste à reconstituer la boisson avec du lait en poudre. Pour plus de sécurité, ne le faites que peu de temps avant le moment de donner le biberon. Le dosage exact du lait est un détail capital. Mettre plus de poudre de lait en pensant y ajouter du goût pourrait en effet causer des problèmes digestifs à votre enfant. Rappelez-vous qu’il faut une mesure de lait pour 30 ml d’eau pour toutes les catégories de laits infantiles. Le poids de biberon mentionné dans la prescription désigne uniquement le poids d’eau. Par exemple, si la prescription fait mention d’un biberon de 120 g, prévoyez 120 g soit 120 ml d’eau. Ajoutez-y 4 mesures de lait (pour 4 fois 30 ml d’eau). La quantité de lait reconstitué va atteindre 140 ml.

Biberon de bébé : les tétines

La tétine est une composante du biberon dont la qualité est fondamentale et, pourtant, c’est souvent la plus problématique. La tétine peut avoir soit une anomalie de débit, soit une anomalie de forme. Une tétine munie d’un trou trop étroit va épuiser l’enfant parce qu’il va devoir faire plus d’effort pour avoir un peu de lait et, parfois, les grumeaux vont bloquer le débit. Une tétine trop ouverte expose l’enfant au risque de fausse route à cause du débit anormalement élevé ou de grumeaux trop gros qui passeront quand même.

Une fois le lait préparé, il faut vérifier que le débit est adéquat. Pour ce faire, retournez le biberon bien fermé et laissez échapper un peu de lait sur votre main. Une tétine à l’ouverture adaptée ne laissera échapper que des gouttes successives et non pas un véritable jet. Il arrive toutefois qu’une tétine bien adaptée ne laisse rien passer. Il s’agit alors d’un défaut d’entrée de l’air. Comme une tétine est faite de caoutchouc, il est possible de la percer avec une épingle chauffée pour en agrandir l’orifice.

Pensez aussi à acheter des tétines de la marque du biberon pour éviter les défauts d’adaptation. Quelques marques de biberons proposent une tétine au débit réglable. Vous pouvez notamment retrouver des biberons sur shop-pharmacie.fr. Cela ne doit pas vous dispenser de vérifier les gouttelettes avant de l’offrir à votre enfant. Le matériau des tétines exige un remplacement périodique puisqu’elles vont devenir molles avec l’usure et gêner la déglutition de l’enfant.

N’oubliez pas d’apporter un soin particulier au nettoyage de la tétine. En général, vous disposerez d’un écouvillon pour nettoyer l’intérieur, mais ne forcez pas pour ne pas déchirer l’ouverture. Rincez bien pour éviter que du savon ou du liquide vaisselle ne reste sur la tétine. Évitez de sécher avec un chiffon et préférez un séchage à l’air, à condition bien sûr que la tétine ne soit pas dans un environnement qui risque de la salir, voire même de la contaminer.

Biberon de bébé : chaud ou à température ambiante ?

Parmi les idées préconçues sur la préparation des biberons, il y a aussi celle de la température. D’après les anciens, du lait chaud est plus facile à digérer pour l’enfant, ce qui n’est pas forcément vrai. Chaque enfant a ses préférences, et la température d’un biberon n’a pas d’influence sur sa santé. Il faudra juste vous assurer que le lait ne soit pas brûlant (sans oublier que le petit enfant n’a pas les mêmes références qu’un adulte en ce qui concerne la chaleur). Versez quelques gouttes sur l’intérieur du poignet, où la peau est plus fine que le dos de la main, pour vérifier que la température est tolérable. Avant cela, agitez le biberon pour que la chaleur du liquide se répartisse bien. Si vous voulez chauffer un biberon préparé à température ambiante, préférez le chauffe-biberon au micro-ondes.

Préparer un biberon pour bébé : les précautions d’hygiène

Des années plus tôt, les biberons étaient en verre et nécessitaient une stérilisation avant toute utilisation. Depuis que beaucoup de biberons sont en plastique, la stérilisation n’est indiquée que lors d’un premier usage. D’ailleurs, la plupart des pédiatres ne préconisent plus le verre après 4 mois. Un nettoyage soigneux avant la préparation et après la tétée suffit. Ensuite, il faut faire sécher le biberon en le posant à l’envers pour l’égoutter. Un biberon passe aussi facilement au lave-vaisselle à 60°C, même si on a tendance à se méfier quand on voit des sortes de rayures et de l’usure apparaître sur le biberon à la suite d’un passage en machine.

Ne donnez jamais à un bébé un biberon réfrigéré puis réchauffé. En cas de voyage, il vaut mieux apporter une boîte de poudre et préparer le biberon juste avant l’heure du repas. Enfin, il n’y a pas besoin de préciser que la préparation d’un biberon nécessite des mains, une table et des ustensiles d’une propreté impeccable, mais cette nécessité est générale dès qu’on a un bébé dans les parages.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé