Pour certains bébés, la régurgitation d'une petite ou d'une grande quantité de lait est quasiment un « rituel » après chaque tétée. Nous vous en expliquons les causes ainsi que ce que vous pouvez faire pour éviter ce problème.


La régurgitation peut se définir comme un mécanisme d'autorégulation grâce auquel le nouveau-né expulse l'excès de lait. Il expulse du lait qui n'a pas encore été digéré et que vous reconnaitrez facilement car il n'a pas encore l'aspect du lait caillé qu'il acquière quand le processus de digestion a commencé.

 

Il s'agit d'un phénomène physiologique qui ne doit pas vous préoccuper. Très certainement, cela est dû à un développement incomplet des cardias, des petites valves situées entre l'œsophage et l'estomac et qui régulent le passage des aliments. Le premier mois, 90% des nouveau-nés souffrent de régurgitation et ce phénomène a tendance a diminuer au bout de trois à quatre mois, jusqu'à disparaître complètement avant que votre bébé ne fête ses 1 an.

Nous répondons maintenant aux questions les plus courantes des mamans.



Photo 1 de

|

Si le bébé régurgite beaucoup de lait, est-ce que je dois continuer la tétée ?

La quantité régurgitée peut paraître importante, mais la plupart du temps les aliments régurgités ne correspondent qu'à peu de grammes et sont en plus mélangés à de la salive et des mucosités. La quantité d'aliments ingérée n'est donc pas trop altérée.

Dans tous les cas, si le bébé a ces problèmes, il vaut mieux lui donner peu à manger et plus souvent.

|

Ce trouble affecte-t-il plus les bébés alimentés au sein ou au biberon ?

Ce phénomène affecte tous les types d'alimentation. Il est donc important de rappeler aux mamans de ne pas penser à arrêter d'allaiter ni de changer la marque de leur lait infantile.

Rappelez-vous qu'il ne s'agit pas d'un problème de digestibilité du lait, mais d'immaturité physiologique du système digestif du bébé.

|

La régurgitation de lait peut-elle être évitée ?

Si le trouble est constant et particulièrement dérangeant, il est possible d'intervenir.

Si la maman se rend compte que le bébé a tendance à téter avec trop de vigueur, elle peut essayer de faire en sorte que son enfant n'ait pas trop faim au moment des tétées. Il prendra moins de lait en une seule tétée.

Après manger, il est aussi recommandé de maintenir le bébé en position verticale pendant quelques minutes, afin de faciliter l'expulsion de l'air avalé pendant la tétée.

Vous pouvez aussi faire en sorte que votre enfant vide complètement un sein avant d'en changer. Le lait qu'il boit à la fin, quand le sein est presque vide, est plus épais et ne monte pas jusqu'à l'œsophage avec autant de facilité.

Au contraire, si l'enfant prend le biberon, il est important de respecter scrupuleusement les quantités pour la préparation. Vous ne devez jamais tasser le lait dans la cuiller-doseur mais la niveler avec un couteau, afin de vous assurer qu'il n'y ait pas trop de lait.

|

La régurgitation peut-elle être pathologique ?

Certains enfants qui régurgitent en permanence pleurent et se montrent irritables. Dans ces cas-là, il est possible qu'il existe un problème de reflux gastro-œsophagique.

Les régurgitations en continu provoquent un transvasement des acides de l'estomac vers l'œsophage, ce qui finit par irriter la muqueuse.

Votre pédiatre saura évaluer la situation et vous prescrira les médicaments opportuns si nécessaire.

|

Comment savoir s'il ne s'agit pas de vomi ?

Les vomissements sont beaucoup moins fréquents que la régurgitation et consistent en une émission violente de lait partiellement digéré, d'aspect similaire au lait caillé et avec une odeur acide.

En général, le bébé vomit à cause de quelque chose de particulier. Il se peut qu'il ait trop mangé ou bien qu'il ait attrapé froid.

S'il s'agit d'un cas isolé et si l'enfant ne montre pas de signes de douleur, vous n'avez pas à vous inquiéter.

|

Faut-il prendre des précautions particulières avant de le coucher ?

Si le bébé régurgite souvent, même longtemps après la tétée, vous pouvez surélever un peu le matelas de son berceau ou le dossier de sa poussette, afin que sa tête soit un peu relevée. Une inclinaison de 30º est suffisante.

En ce qui concerne la position, certaines mamans préfèrent mettre leur bébé sur le côté. Elles sont alors plus tranquilles dans le cas d'une régurgitation importante et ont moins peur que le lait n'arrive dans les voies respiratoires. Dans ce cas, vous devez mettre un petit coussin ou bien un drap roulé, afin d'aider votre bébé à garder la position latérale et éviter qu'il ne roule sur le ventre.

Cependant, la position avec la tête relevée devrait être suffisante pour éviter ce risque.