Est-ce que l'intelligence est héréditaire ?

Bébé qui joue dans le salon avec ses parents assis sur le canapé

Selon des études récentes, les gènes exercent une certaine influence sur l'intelligence de l'enfant, même si l’environnement est essentiel dans le développement de son intelligence.

 

De nombreux parents se demandent certainement si l'intelligence est héréditaire. Pendant longtemps, on a cru que seule l'hérédité déterminait le nombre de connexions entre les cellules cérébrales. Cependant, à l'heure actuelle, il a été prouvé que le développement de l'intelligence dépend surtout de l'environnement.

Lorsque l'enfant est placé dans un environnement riche en stimuli, en sons, en couleurs, en jeux, en goûts, en odeurs, en gestes et en émotions, le cerveau se développe en multipliant le réseau des dendrites qui relient les cellules entre elles.

Il est clair que les gènes exercent une certaine influence mais, comme l’explique le psychologue israélien Reuven Feuerstein, célèbre pour avoir démontré que l'intelligence peut être enseignée : « les chromosomes n'ont pas le dernier mot ».

 

Des études récentes ont montré que le cerveau est composé d'environ 13 milliards de cellules appelées neurones. Chacune d’entre elles a deux extensions : les axones, qui relient le cerveau aux différentes parties du corps, et les dendrites, qui relient les cellules du cerveau, ou neurones, entre elles. Cette interaction complexe entre la nature et l'environnement apparaît très clairement dans les activités proprement humaines, comme le fait de parler, de lire et d’écrire. Par exemple, personne ne naît en sachant le français, il faut l'apprendre, et cela modifie le cerveau de façon permanente.

Même en tenant compte des différences évidentes entre les hommes et les animaux, les recherches en laboratoire confirment le rôle indispensable de l'environnement dans le développement de l'intelligence du bébé.

 

Un groupe de souris a ainsi été amené à trouver de la nourriture dans un labyrinthe. Selon les erreurs qu'elles faisaient, elles ont été classées comme des souris « intelligentes » et des souris « bêtes ». Grâce à plusieurs croisements, après sept générations, on a réussi à obtenir deux groupes bien distincts : celui des souris très intelligentes et celui des souris très bêtes. La moins douée des souris intelligentes arrivait à trouver le chemin du labyrinthe de façon plus rapide que la plus futée du groupe des souris bêtes.

Ensuite, des groupes mixtes de bébés de souris intelligentes et de souris bêtes ont été entraînés dans des labyrinthes ayant des caractéristiques opposées : un stimulant, avec des miroirs, des rampes et des roues de couleur, et l'autre gris et uniforme, comme une prison. Résultat : les souris futées et les souris bêtes ont eu des résultats équivalents. La différence dépendait seulement de l'environnement : les plus intelligentes, indépendamment des différences génétiques, étaient celles qui se trouvaient dans le labyrinthe stimulant.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe