Mon bébé pleure et je n’arrive pas à le calmer



Maman qui essaye de calmer son bébé qui pleure

Le pleur est une indication de vitalité du bébé qui vient de naître, un signal qui prouve qu’il est fort, sain et capable de se faire entendre. Comment éviter de perdre son sang froid lorsque les pleurs de bébé sont inconsolables.

 

Le pleur du bébé alerte toujours la maman. Il est important que les pleurs soient manifestes, car c’est l’un des systèmes les plus importants que le bébé a à sa disposition pour communiquer. Pendant plusieurs mois, les pleurs resteront son principal moyen pour communiquer, exprimer ses besoins ou ses simples désirs. Accepter et comprendre son « langage » sera l’un des plus grands défis de la nouvelle maman.

 

Quelques conseils pour rester calme quand bébé pleure

Se connaître pour se comprendre
La tentation d'apaiser les pleurs le plus tôt possible est très forte et, souvent, on essaie de calmer le bébé avant même de savoir pourquoi il pleure, en lui mettant la tétine ou le sein dans la bouche. Il faut accepter l’idée qu’il faut un peu de temps pour se connaître et se comprendre. Cela signifie qu’il faut prendre le bébé dans ses bras pour le regarder, l'observer et essayer de savoir ce qui se passe. Naturellement, la réponse ne doit pas être immédiate. Lors des premiers jours, la maman peut se sentir désorientée si le nouveau-né pleure continuellement. Commencer à sympathiser avec le nourrisson et comprendre ce dont il a besoin pour être consolé peut prendre quelques semaines.

 

Répondez toujours, même si le bébé vous le demande à plusieurs reprises
On estime qu’aux environs de six semaines, un bébé pleure deux heures par jour en moyenne, voire quatre dans certains cas. Après trois mois, les pleurs se réduisent progressivement, jusqu’à ce qu’ils deviennent un instrument de communication supplémentaire. Cependant, tous les enfants sont différents, et il ne fait aucun doute que certains pleurent plus et d'autres moins. Mais, même s’il s’agit d’un enfant très exigeant, il ne faut pas penser que vous lui donnez de mauvaises habitudes en le prenant souvent dans vos bras.

Les pleurs nécessitent toujours une réponse et une présence. Au cours des trois premiers mois, le bébé pleure, même si c’est seulement pour entendre des voix autour de lui ou pour qu’on le prenne dans les bras. Bien qu’il crie très fort, cela ne signifie pas qu’il ait un besoin vital de quelque chose, même s’il faut toujours s’en préoccuper.

 

Soyez patiente si vous n’arrivez pas à le calmer
La prochaine étape est d'admettre qu’on ne peut parfois rien faire d’autre que d’être là, bien que cela puisse mettre à l’épreuve votre capacité à supporter les pleurs. Les mamans ont du mal à accepter le fait qu'elles ne peuvent pas toujours répondre aux besoins exprimés par leur bébé à ce moment.

Lorsque cette situation se produit, il faut essayer de ne pas perdre votre sang-froid : en quelques jours, les bébés développent des « antennes » très sensibles et se rendent compte que s'il y a une tension autour d’eux, pleurer n’aide bien évidemment pas à la calmer. Mais, pour ne pas vous inquiéter, il est important de savoir que les pleurs intenses et prolongés n'indiquent pas la présence d'une maladie. En revanche, si le bébé est vraiment mal, il pleurniche et se plaint seulement un peu.



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Le Coin des Mamans : activités récentes

banner bebe