Est-ce que mon bébé grandit bien ?

Bébé qui sourit

Est-ce que vous savez tout sur les premières conquêtes de votre bébé? Quand va-t-il apprendre à marcher, à parler, à se socialiser? Nous vous proposons neuf «situations standards » pour que vous puissiez le découvrir.

 

1/ Pour habituer le bébé à dormir la nuit, est-ce qu'il faut le maintenir éveillé pendant la journée?

La mise en place d'une longue période de repos la nuit, suivie de périodes plus longues d’éveil la journée, n'arrive pas avant les six mois. Les parents ne doivent pas interférer dans l'évolution naturelle de l'organisation des phases du sommeil, en essayant de forcer les étapes. Au contraire, ils doivent s'adapter au rythme spontané du nourrisson.

 

2/ Tant que l'enfant n'est pas en mesure de soutenir sa tête et son dos tout seul, est-ce qu'il vaut mieux le laisser dans le transat ou dans la poussette, afin de ne pas soumettre sa colonne à de trop gros efforts?

Laisser le bébé dans le transat ou dans la poussette trop longtemps et trop souvent n'est pas bon pour son développement psychomoteur. Les emplacements de prédilection d'un nourrisson dans ses phases d'éveil sont les bras de sa maman, un porte-bébé ou une écharpe de portage.

 

3/ Si mon bébé tarde à marcher à 4 pattes, est-ce qu'il tardera aussi à marcher?

Normalement, les bébés commencent à marcher à 4 pattes autour de 7 à 9 mois, étape qui suit le chemin de l'acquisition de la motricité horizontale, c'est-à-dire les déplacements sur le ventre puis à quatre pattes et enfin sur ses deux pieds. Il est donc vrai que les étapes du 4 pattes et de la marche sont liées. Toutefois, dans certains cas, le bébé ne marche pas à 4 pattes et il apprend directement à marcher.

 

4/ Est-ce que la peur de la séparation est une étape normale du développement de l'enfant ou n'indique-t-elle pas un caractère apeuré ou capricieux?

L'étape de la peur de la séparation apparaît généralement entre les 6-8 mois et les trois ans de l'enfant. L'enfant a peur face à des situations perçues comme «inconnues» et donc dangereuses. Les parents peuvent aider leur petit en le rassurant par leur présence, en répondant à ses besoins de contact physique et en évitant de minimiser ces craintes, qui représentent l'antichambre du développement vers l'autonomie.

 

5/ Quand bébé commence à attraper ses premiers objets, est-ce qu'il faut le laisser les mettre à la bouche?

Les petits enfants utilisent leur bouche comme un outil pour apprendre et explorer le monde autour d'eux. Par conséquent, les parents doivent laisser leur bébé vivre cette expérience, en s'assurant bien sûr de la sécurité et de l'hygiène des petits objets qu'il met à la bouche.

 

6/ Y a-t-il un âge idéal pour abandonner la tétine ou est-ce que le moment varie d'un enfant à un autre?

La décision doit être laissée au bon sens des parents qui sont les seuls à connaître les étapes et les moyens les plus appropriés pour leur enfant. Il faut surtout retirer la tétine à l'enfant si on observe une déformation du palais appelée malocclusion. Quoi qu'il en soit, avant leurs trois ans, presque tous les enfants arrêtent de prendre leur tétine.

 

7/ Est-ce que, entre deux et trois ans et automatiquement, les enfants sont prêts à abandonner la couche et à aller sur le pot de manière autonome?

En général, les mamans commencent à proposer l'utilisation du pot pendant l'été, car il est plus facile de laver et de changer l'enfant quand il continue à se faire pipi dessus, et pour éviter qu'il n'attrape froid s'il est mouillé. Dans la plupart des cas, les mamans choisissent l'été précédant le troisième anniversaire, mais les premiers essais avec le pot peuvent être faits avant ou après cet âge. Là encore, chaque enfant est différent.

 

8/ Est-il nécessaire d'encourager activement le petit à faire ses premiers pas, au risque qu'il n'essaye pas lui-même spontanément?

Les enfants acquièrent spontanément la capacité de marcher, en moyenne entre 10 et 15 mois. La plupart du temps, il suffit de leur laisser suffisamment de liberté de mouvements, par exemple en les posant sur un tapis d'éveil, avec des jouets et des chaises autour, pour stimuler le déplacement progressif jusqu’à ce qu'ils se mettent sur les pieds, quand ils sont en mesure de le faire. Ce n'est pas la peine de les stimuler outre mesure.

 

9/ Est-ce que parler souvent à l'enfant favorise l'acquisition du langage et sa capacité à s'exprimer?

La lallation, c'est-à-dire la prononciation des syllabes à répétition, commence habituellement autour de sept mois. Entre dix et douze mois, l'enfant commence à prononcer un large éventail de voyelles et de consonnes. Il est bon que maman et papa parlent souvent à leur enfant, parce que, de cette manière, leur lien affectif est renforcé.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe