Parfois, lorsque le bébé nécessite des soins spécifiques, la maman doit attendre avant de pouvoir le prendre dans ses bras. Nous vous expliquons comment faire pour favoriser l’allaitement dans de telles situations, et ce qu’il faut savoir des services de néonatologie.


Dès l’annonce de la grossesse, on commence à imaginer le visage de notre bébé (à qui il ressemblera, son premier regard...) et, bien sûr, à penser à la première fois où l’on va pouvoir le prendre dans nos bras. Mais ce moment peut parfois être retardé lorsque des complications surviennent qui obligent à hospitaliser le nouveau-né comme, par exemple, dans le cas d'une naissance prématurée. Dans ces difficiles situations, la maman a besoin du soutien de sa famille et de plus d’informations sur les services de néonatologie, afin de savoir comment prendre soin de son bébé.


Qu'en est-il de l'allaitement?
Une question préoccupe souvent les mamans : comment mettre en place l'allaitement lorsque l'enfant est admis dans un service de néonatologie ? Le lait maternel est extrêmement important dans ce genre de situation car c’est le seul à fournir au bébé les défenses nécessaires, immunoglobulines (IgA, IgG, IgM) et antimicrobiens (lactoferrine, interféron, leucocytes). Le lait est un trésor, car il protège le bébé contre les infections présentes dans ces services.

Pour que la «montée de lait» se produise, il est nécessaire que le bébé tète. Par conséquent, chaque fois que vous avez l’occasion d’aller voir votre bébé en néonatologie, et que l’état de celui-ci le permet, prenez-le, peau contre peau, et approchez-le de votre sein pour lui permettre de téter et de stimuler ainsi la production de colostrum. Le reste du temps, le tire-lait sera votre grand allié (pour favoriser la production de lait, il faut stimuler le sein toutes les trois heures, dix minutes chacun). Ne vous inquiétez pas si vous avez peu ou pas de lait : c’est normal au début de la lactation, lorsque la montée de lait n’a pas encore eu lieu. De plus, le nouveau-né n’ayant pas encore forcément acquis le réflexe de succion-déglutition, il peut s’avérer nécessaire de le nourrir à l’aide d’une petite sonde. Vous pourrez toujours tirer votre lait avec un tire-lait et l’offrir à votre bébé, ce qui sera bien plus bénéfique pour lui que le lait artificiel.


Unité de néonatologie: ce qu’il faut savoir
- Connaître la réglementation du service. La plupart des hôpitaux permettent aux parents d’accéder librement au service ; si ce n’est pas le cas, il faudra respecter les horaires indiqués.
- Le bruit est particulièrement gênant pour un prématuré : il faut donc parler doucement, à voix basse et faire le moins de bruit possible.
- Il est très important de se laver les mains avant de toucher le nouveau-né et éviter de porter des bracelets et/ou montres car ils pourraient blesser sa peau délicate.
- Lorsque vous êtes avec votre bébé, parlez-lui et demandez aux infirmières de l’installer sur vous (dans la mesure où il n’y a aucune contre-indication). Vous verrez comme il se tranquillisera et comme sa respiration et les battements de son cœur seront plus posés.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé