Le retard psychomoteur est l'une des raisons les plus fréquentes de consultations en neuropédiatrie. De nombreux parents se questionnent sur le bon développement de leurs enfants s’ils estiment qu’il a des comportements inhabituels à son âge. Ils se tournent alors vers des experts en pédiatrie et en psychomotricité. Mais qu'est-ce que le retard psychomoteur signifie vraiment ?

 

 

Si votre enfant a l’âge de marcher mais qu’il ne le fait pas encore, qu'il n’arrive à tenir aucun objet avec force et précision, ou qu'il se met généralement en retrait devant des personnes qui l'approchent, il pourrait souffrir d’un retard psychomoteur. Cependant, il est important de ne pas s'alarmer. En effet, avoir l'un de ces symptômes ne signifie pas que l'enfant ne pourra pas acquérir ces capacités, mais qu’il aura besoin de plus de temps pour les développer. Dans la grande majorité des cas, lorsque les parents viennent consulter, c'est plutôt une attitude d'appréhension de la part de l'enfant qu’un réel problème de retard psychomoteur.

Le retard psychomoteur est l'une des raisons les plus fréquentes de consultations en neuropédiatrie. De nombreux parents se questionnent sur le bon développement de leurs enfants s’ils estiment qu’il a des comportements inhabituels à son âge. Ils se tournent alors vers des experts en pédiatrie et en psychomotricité. Mais qu'est-ce que le retard psychomoteur signifie vraiment ?

 

(Ça peut vous intéresser : Psychomotricité infantile : qu’est-ce que c’est exactement?)

 

Sourire en regardant les autres, marcher, parler ou rire aux éclats sont considérés comme des événements fondamentaux dans le développement des enfants, bien que ces repères soient différents d’un âge à un autre. Par exemple, un enfant est généralement capable de marcher à partir d’un an. En revanche, de nombreux enfants commencent avant ou après leur 1er anniversaire, sans que cela ne soit une pathologie pour autant.

Grâce au dépistage néonatal (test sanguin effectué sur les nouveau-nés pour détecter et traiter précocement certaines maladies du métabolisme),les cas de retard psychomoteur sont de moins en moins fréquents. Cependant, il est important que les parents en connaissent la cause, les symptômes et ce qu'ils doivent faire au cas où leur enfant présenterait un éventuel comportement lié au retard psychomoteur.

 

Quelles peuvent être les causes d’un retard psychomoteur ?

Aujourd'hui, on ne connait toujours pas avec certitude et précision les facteurs qui causent les retards psychomoteurs. Toutefois, selon les experts, ces retards psychomoteurs peuvent s’expliquer par un problème génétique ou un problème « acquis ».

Concernant les problèmes génétiques, il existe beaucoup d'anomalies congénitales du métabolisme qui peuvent entraîner une déficience motrice ou cognitive, mais cela peut aussi être dû à une altération génétique.

Concernant au contraire les problèmes dits « aquis », ils peuvent être dus à une infection interne, à un traumatisme ou à des problèmes vasculaires qui pourraient être survenus avant, pendant ou après l'accouchement.

 Bien que, dans la plupart des cas, on ne puisse ni les prévenir ni les éviter, détecter un retard psychomoteur précoce peut toutefois améliorer la qualité de vie de l'enfant puisque la stimulation durant les premières années est essentielle.

 

Quels sont les signes d'un retard psychomoteur ?

On peut soupçonner un retard psychomoteur lorsque l’enfant ne développe pas les aptitudes qu’il devrait développer dans la période de temps correspondante, ou s'il le fait avec beaucoup de difficultés. Ne confondez pas le retard psychomoteur avec le retard normal de développement des compétences, c’est-à-dire le temps dont certains enfants ont davantage besoin pour jouer, communiquer ou résoudre des problèmes.

 Dans certains cas, le retard psychomoteur affecte seulement une « zone », comme le langage, la marche ou les relations sociales. C’est pourquoi vous devez être attentifs aux détails indiqués ci-dessous afin de détecter un éventuel retard psychomoteur :

Si, au bout de 6 mois, votre bébé se montre irritable, n’utilise qu’une seule main pour jouer, montre peu d'intérêt pour les choses qui l’entourent ou sursaute au moindre bruit.

Si, au bout d’un an, votre bébé ne se déplace pas (ou de moins de 2 mètres), s’il bave la plupart du temps et s’il porte à la bouche toutes sortes d'objets.

Si, au bout de 2 ans, votre enfant est très actif et incapable de se concentrer sur les activités de son âge, ou s’il est incapable de s’impliquer dans des jeux parce qu’il ne les comprend pas.

Si votre enfant présente l’un de ces signes, il est important que vous contactiez un spécialiste pour qu’il établisse un diagnostic. Et si votre enfant souffre, optez pour un traitement adapté immédiatement.

 

(Ça peut vous intéresser : Consultation avec un spécialiste : mon enfant de 27 mois ne parle pas)

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner bebe

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg