Le syndrome de Morris, ou syndrome de l’insensibilité aux androgènes, qu’on appelle encore syndrome du testicule féminisant s’applique aux personnes nées avec des caractéristiques sexuelles qui ne correspondent pas à des notions binaires typiques du genre et qui ne peuvent être classées ni dans le genre masculin, ni dans le genre féminin.

 

Bien que cela puisse sembler très inhabituel, selon les experts, entre 0,05% et 1,7% de la population souffre du syndrome de Morris. En outre, selon les Nations Unies, « le syndrome d’intersexuation est un terme utilisé pour décrire un large éventail de variations naturelles du corps. Dans certains cas, les caractéristiques intersexuées sont visibles à la naissance, alors que dans d'autres cas, elles se manifestent à la puberté. Certaines variations chromosomiques des personnes atteintes du syndrome de Morris peuvent ne pas être physiquement visibles du tout. »

 

(Ça peut vous intéresser : À quoi ressemblera mon bébé ?)

 

Syndrome de Morris : discrimination et mesures à adopter

Le problème le plus sérieux est le manque de compréhension de l’intersexuation de la part du personnel de santé. Ils ne tiennent pas compte des besoins spécifiques des personnes atteintes du syndrome de Morris et ne sont pas capables de fournir des soins médicaux adéquats tout en respectant leur autonomie et leurs droits à l'intégrité physique et à la santé. Pour cette raison, l'ONU appelle les États à interdire la chirurgie et les procédures médicales inutiles sur les caractéristiques sexuelles des personnes atteintes du syndrome de Morris.

 

Les personnalités célèbres qui ont vécu avec le syndrome de Morris

Sœur Fernanda Fernández (née à Granda en 1755) fut la première personne atteinte d’intersexuation connue en Espagne. Elle entra dans les ordres à 18 ans, mais l'archevêque de l’époque annula ses vœux. Il l’obligea à s’habiller comme un homme et à retourner chez ses parents après que deux médecins, deux chirurgiens et une sage-femme attestèrent qu’elle avait toutes les caractéristiques sexuelles d’un homme et qu’elle devait être considérée comme tel.

D'autres figures historiques dont on dit qu’elles ont eu le syndrome de Morris sont Jeanne d'Arc ou la Reine Elizabeth I d'Angleterre.

Pendant le championnat d'athlétisme d'Espagne de 1986, la championne d’Espagne du soixante mètres haies, Maria José Martínez Patino a été expulsée de l'équipe olympique espagnole et humiliée publiquement quand elle fut suspendue après une compétition qui la qualifiait pour les prochains Jeux Olympiques Séoul (1988). Maria José Martínez Patino fut menacée d’être dénoncée publiquement si elle n'abandonnait pas discrètement la course « pour ne pas avoir passé les tests » de vérification de genre.

 

(Ça peut vous intéresser : Génétique et couleur des cheveux)

 

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé