Automne, hiver, printemps ou été. D’après une étude américaine, le mois de la naissance du bébé peut avoir un effet sur le fonctionnement de son horloge biologique.

La saison de naissance du bébé peut avoir un effet sur le fonctionnement de son horloge biologique et affecter ses chances de développer des troubles dépressifs, d’après une étude de l'Université Vanderbilt à Nashville (USA), publiée dans la version en ligne de la revue « Nature Neuroscience ».

Cette découverte pourrait expliquer le fait que les personnes nées les mois d’hiver présentent un risque plus élevé de développer des troubles neurologiques, tels que des troubles affectifs et émotionnels ou le blues hivernal.

Pendant l’expérimentation, les chercheurs ont élevé des groupes de souriceaux dès leur naissance jusqu’au sevrage en suivant des cycles de lumière artificielle d’hiver et d’été. Les souris nées en hiver ont montré un ralentissement constant de leur période d'activité quotidienne, indépendamment du fait qu'elles se trouvaient dans un cycle de lumière d'hiver ou qu’elles avaient changé au cycle d'été après le sevrage.

Lorsque les scientifiques ont étudié les horloges biologiques du cerveau des souris, ils ont découvert un schéma similaire: un ralentissement des horloges génétiques chez les souris nées en hiver par rapport à celles nées en été. « Les souris qui grandissent pendant un cycle d'hiver ont une réaction exagérée face au changement de saison, qui est très similaire à celle des patients humains souffrant de troubles affectifs saisonniers», explique Douglas McMahon, co-auteur de l'étude.

Les chercheurs concluent que certaines questions restent sans réponse comme, par exemple, de savoir quand est-ce que se produit l’imprégnation pendant la période de trois semaines qui mène au sevrage et si l'effet est provisoire ou permanent.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé