Les bébés se rappelleraient uniquement des bons moments et auraient tendance à effacer de leur mémoire les mauvais. Si c’est le cas, cette conclusion d’une étude sur la mémoire et les émotions serait pour nous d’un grand soulagement.

 

Les pleurs d’un bébé sont toujours déchirants. Mais malgré tout le soin que nous mettons à nous occuper de lui, à le cajoler et à l’amuser, il est impossible d’éviter à l’enfant certains moments de mal-être. Un bébé pleure quand il est sale, quand il a faim, s’il est fatigué ou parce qu’il s’ennuie. La bonne nouvelle ? Il semblerait que ce désespoir ressenti par l'enfant quand il pleure ne laisse aucune trace dans son esprit ; c’est en tout cas la conclusion d’une récente étude sur la mémoire qui nous révèle que le bébé serait naturellement plus enclin à se rappeler des bons moments plutôt que des mauvais.

Étudier le mécanisme de la formation des souvenirs chez un bébé de quelques mois n’est pas chose facile. Pour évaluer comment une situation émotionnelle affecte la mémoire du nouveau-né, le professeur Ros Flom de l’Université de Brigham Young aux États-Unis s’est basé sur le mouvement de l’œil et sur l'attention que les bébés portent aux images.

L'expérience a été menée sur un groupe de bébés de cinq mois : le principe consistait à associer la voix d'un adulte à une certaine forme géométrique suivant qu’il se montrait heureux, en colère ou indifférent. On a alors constaté qu’après avoir vu et entendu la vidéo d'une personne qui s’adressait à eux sur un ton joyeux, les bébés ont reconnu la forme géométrique qui lui était associée à l’écran même 24 heures après. Au contraire, après avoir entendu quelqu'un crier ou s’exprimer sur quelque chose qui ne les concernait pas, les bébés semblaient se comporter comme s’ils avaient oublié ou complètement « annulé » de leur mémoire le souvenir de cet adulte en colère ou qui ne montrait aucune empathie envers eux.

L'explication de ce comportement ? « Une approche positive contribue à augmenter l’intérêt des enfants » a déclaré le Dr Ros Flom. En effet, un stimulus agréable nous met dans de meilleures dispositions pour apprendre et, dans ce cas, à nous rappeler des formes.

Une base scientifique un peu trop faible pour affirmer que les enfants effacent complètement de leur mémoire les mauvaises expériences ? Peut-être, mais la prochaine fois que votre bébé se met à pleurer désespérément, prenez-le dans vos bras et cajolez-le pour qu’il se sente aimé, protégé et en sécurité. Une fois calmé, proposez-lui de jouer et de se changer les idées. C’est ce geste qu’il gardera en mémoire, le plus positif. C’est un peu comme faire la paix après une dispute : un moment tellement bon...

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé