Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Votre bébé a des coliques? Vous pouvez essayer de soulager son inconfort, mais vous devez surtout apprendre à patienter: ce trouble disparaît en général spontanément au bout de trois mois.

 

Coliques du nourrisson : des pleurs inconsolables

Le signal le plus connu et redouté des coliques du nourrisson sont les pleurs de douleur.

- Ils se répètent tous les jours (ou presque), l'après-midi, une heure après la dernière tétée, et peuvent durer plusieurs heures, sans interruption. Si les parents prennent leur bébé dans les bras, le bercent et tentent de le distraire, ils peuvent arriver à le calmer momentanément, mais le nourrisson recommence à pleurer peu après. Le matin, il semble être en parfaite santé.

-Les pleurs sont accompagnés de contractions des bras et des jambes. Le bébé se met habituellement en position fœtale, un mouvement associé aux pleurs dus à la douleur ou à la colère.

- Au cours de ces manifestations, le bébé a le ventre tendu et gonflé et, à la fin de la crise, il a de l'air dans le ventre. C'est pour cela que l'on parle de coliques: on pense que le nourrisson a mal au ventre à cause de la présence de poches d'air dans son estomac.

 

Coliques du nourrisson : ce n'est pas la faute de l'alimentation

Les coliques du nourrisson ne sont pas liées, comme on a tendance à penser, à des problèmes de digestion, à une éventuelle intolérance au lait ou à un aliment que la maman aurait pu manger avant d'allaiter. Si c'était le cas, les coliques du nourrisson se manifesteraient après chaque tétée et à n'importe quelle heure de la journée. Au lieu de cela, elles ont toujours lieu l'après-midi. Elles sont probablement dues à la fatigue et à la tension nerveuse que le bébé a accumulées pendant la journée puis qui se manifestent par des douleurs, mais personne ne le sait vraiment.

 

Coliques du nourrisson : tisanes et médicaments

En ne connaissant pas exactement l'origine du problème, il est impossible de prévenir et de guérir les coliques du nourrisson.

- La seule chose que les parents peuvent faire est de soulager l'inconfort du bébé à l'aide de tisanes à base de graines de fenouil et de camomille qui ont un effet relaxant. N'ayez pas peur de donner la tisane au biberon, même si l'enfant prend le sein. Après la troisième ou quatrième semaine, le petit est habitué à prendre le sein et il ne perdra pas l'habitude si, de temps en temps, il prend un biberon. Mais évitez de donner des infusions trop souvent.

- Il existe également des médicaments qui peuvent être prescrits par le pédiatre.

 

Coliques du nourrisson : la patience!

Le remède naturel pour le traitement des coliques du nourrisson est le temps: généralement vers le troisième mois, le problème se résout spontanément. Jusque-là, les parents devront être patients. Ils peuvent calmer leur bébé en lui faisant des câlins et en le caressant, soulageant ainsi la tension qui est à l'origine de la douleur. Parfois, une technique qui s'avère très utile pour soulager ce trouble est de faire une activité avec le bébé dans l'après-midi, comme aller se balader.

 

Il ne s'agit pas toujours de coliques du nourrisson

Un nouveau-né n'est pas capable de dire à ses parents où il a mal. C'est pourquoi on diagnostique souvent des coliques à un bébé qui pleure avec insistance alors que le problème peut être d'une autre nature.

- Les pleurs inconsolables et les contractions des bras et des jambes sont aussi des comportements typiques des enfants souffrant d'une otite, une inflammation causée par une infection de l'oreille moyenne.

- L'otite se distingue des coliques en ce qu'elle survient généralement après une infection des voies respiratoires. Si le bébé n'a jamais eu de coliques du nourrisson et a récemment eu un rhume, de la toux et le nez qui coule, il est fort probable que la raison de ses pleurs soit une otite et non pas un mal de ventre. En outre, l'otite survient à toute heure du jour ou de la nuit, et pas seulement dans l'après-midi comme les coliques du nourrisson.

- Un autre trouble assez fréquent que l'on confond souvent avec les coliques du nourrisson, est le reflux gastro-œsophagien. Il est fréquent chez les jeunes enfants, de la naissance à la première ou deuxième année. Le reflux gastro-œsophagien consiste en la remontée du contenu de l'estomac dans l'œsophage lors de la digestion, ce qui provoque des brûlures d'estomac.

- Le reflux gastro-œsophagien ne se manifeste pas seulement l'après-midi, mais tout au long de la journée, après chaque tétée. On le reconnaît également par le fait que l'enfant mange à contrecœur, lâche le sein avant qu'il ne soit rassasié, et a des régurgitations et des rots après chaque tétée.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - Estelvale

    Pour info j ai allaité pendant 4 mois ma fille durant cette période elle était prise de colloque. On en pleurait tellement ça nous faisait mal au coeur mais au moment de diversifier la nourriture je me suis rendu compte qu elle avait des colloques que quand je lui donnais le sein,alors que je faisais extrêmement attention à mon alimentation....je vais allaiter mon petit garçon (en cours)mais bon courage aux parents...