Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

L’inflammation des ganglions chez un bébé peut être un signe préoccupant au plus haut point. C’est encore plus spectaculaire quand elle est accompagnée de signes comme la fièvre. Comment savoir s’il faut s’inquiéter ou non ? Comment la soigner ? Qu’est-ce que cela signifie ? Toutes les réponses sont dans cet article.

La principale fonction des ganglions est d’être les « sentinelles » de l’organisme. Ils sont là pour nous prévenir d’un dérèglement de nos organes. Le fait que des ganglions soient gonflés chez bébé n’équivaut pas à une maladie puisqu’il s’agit seulement d’un signal donné par le corps. En prenant en compte ce signal, on peut trouver rapidement la maladie sous-jacente et la soigner à temps. La consultation pédiatrique est donc recommandée en cas d’inflammation des ganglions chez un petit enfant.

Inflammation des ganglions chez bébé : la cause

Des ganglions gonflés chez bébé sont souvent le signe d’une lymphadénopathie. La taille des ganglions augmente, mais leur consistance et leur nombre également. Il s’agit d’une manifestation causée majoritairement par une infection et qui prend 4 à 6 semaines pour se résoudre spontanément. L’infection en cause peut être due à des bactéries ou à un virus. L’inflammation des ganglions chez bébé est fréquente et vient souvent en réaction à une pharyngite, une rhinite, une amygdalite ou une conjonctivite. Plus rarement, elle vient signaler une maladie plus grave comme la mononucléose ou un processus néoplasique.

La fréquence de l’inflammation des ganglions chez bébé s’explique par la richesse de son organisme en tissus lymphatiques. De plus, sa réponse immunitaire est plus évidente entre 1 an et 4 ans. C’est pourquoi les tout-petits semblent souvent tomber malades. Le degré de visibilité des ganglions gonflés chez bébé dépend de sa constitution physique.

Durant l’enfance, c'est-à-dire de 2 à 15 ans, l’inflammation des ganglions est normale, surtout lorsque les infections se sont répétées. C’est le signe d’une bonne réaction du système immunitaire. Les ganglions de la tête et du cou sont les plus gonflés chez bébé.

Inflammation des ganglions chez bébé : quel traitement ?

Le traitement des ganglions gonflés de bébé se fera en fonction de la maladie en cause. Cependant, une lymphadénopathie aiguë exige toujours une surveillance constante. Si l’atteinte est accompagnée d’une fièvre tenace, d’une coloration jaune du teint, de la perte d’appétit et d’une irritation de l’enfant, cela signifie que l’infection bactérienne est grave.

Plus souvent, l’atteinte est moins grave et les ganglions gonflés chez bébé signent une affection bénigne comme une rhinite ou une infection des voies supérieures. Il suffit d’antipyrétiques pour faire descendre la température. Dans ce cas, il faut éviter de donner des anti-inflammatoires, vu que l’inflammation est le meilleur système de défense chez les petits enfants. Si une infection bactérienne est en cause, le pédiatre prescrira des antibiotiques.

Une pharyngite est d’origine virale et ne nécessite qu’un traitement symptomatique. C’est la cause de 80% des ganglions gonflés chez bébé. Dans ce cas, du paracétamol suffira. En revanche, les anti-inflammatoires, les sirops pour la toux et les fluidifiants sont déconseillés.

En cas de pharyngo-amygdalite, le médecin pourra éventuellement procéder à un prélèvement ou à un test rapide pour évaluer la présence de streptocoques.

En cas d’otite, il est recommandé de commencer par calmer la douleur avec du paracétamol ou de l’ibuprofène. Le pédiatre va décider s’il convient d’ajouter un antibiotique ou si une simple surveillance suffit.

En cas de rhinite, il convient avant tout de déterminer si elle est d’origine allergique ou virale. Une rhinite virale se soigne généralement avec des lavages de nez réguliers et se calme en moins d’une semaine. Les antibiotiques, mucolytiques et autres anti-inflammatoires sont à proscrire.

En cas de conjonctivite d’origine infectieuse (et non allergique), la décision d’administrer un collyre à base de cortisone reviendra au pédiatre.

Les questions des mamans sur l’inflammation des ganglions chez bébé…

« Mon enfant a 2 ans et demi. Depuis sa naissance, il a les ganglions gonflés derrière l’oreille et au niveau du cou. Quand il avait 6 mois, nous lui avons fait passer des tests, mais les résultats se sont avérés normaux. Le médecin lui a tout de même prescrit un traitement qui est resté sans effet. Actuellement, mon enfant se plaint d’une douleur au niveau du cou. À cet endroit, le ganglion est gonflé, plus largement que les autres, mais il est aussi dur et quasiment immobile. Mon enfant ne s’est jamais plaint autant auparavant. Pouvez-vous me dire de quoi il s’agit ? Existe-t-il une solution ? »

La réponse du Pédiatre

On parle d’adénopathie ou de lymphadénopathie (maladie d’un ganglion ou plus) quand l’inflammation du ganglion chez l’enfant se manifeste par une augmentation de taille de plus de 1 cm de diamètre.

Les ganglions sont normalement regroupés en filets ou en grappes. Leur fonction principale consiste à arrêter le développement d’une infection située dans leur zone. Par exemple, en cas de mal de gorge, ce sont les ganglions placés sous la mandibule qui réagissent et s’enflamment. En cas d’otite moyenne, les ganglions gonflés sont plutôt les cervicaux.

Comme il existe d'autres maladies graves qui peuvent causer une lymphadénopathie plus ou moins localisée au début, la présence d’une inflammation des ganglions chez bébé avec une consistance dure et une forme arrondie, une surveillance est de mise.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé