Votre bébé est constipé ? Il a les pieds vers l’intérieur ? Il suce son pouce ? Voici une sélection des questions les plus fréquentes posées par les mamans à notre pédiatre.


Photo 1 de

|

Mon bébé transpire énormément !

Ma question est la suivante: mon fils, qui est âgé de 6 mois, transpire beaucoup des pieds depuis sa naissance, mais je n'y ai jamais donné beaucoup d’importance. Mais ces derniers temps, il transpire beaucoup de manière générale, il a le dos et le cou trempés de sueur, alors qu’il n'a toujours pas de cheveux. La nuit, il s’est toujours beaucoup réveillé, mais dernièrement, quand je vais le chercher, il a le corps et les draps mouillés, alors qu’il dort seulement avec une couverture normale et que nous éteignons le chauffage la nuit.

Même pendant la journée, il y a des moments, quand il mange ou quand il est dans son transat, où nous avons remarqué que notre bébé transpire, alors que nous n’avons pas l’impression qu’il fasse une chaleur excessive dans la pièce. On m’a dit que c’était peut être un signe de faiblesse et/ou d'anémie et cela m’inquiète beaucoup. J’attends votre réponse avec intérêt. Je vous remercie.

Réponse du Pédiatre

Mis à part le fait de vous dire que c'est peut être un signe de faiblesse ou d'anémie chez votre enfant, ce qui n’est pas le cas, on doit également vous avoir dit que cela peut être tout à fait normal.

Il s’agit généralement d’enfants qui ont plus chaud que les autres. Peut-être que la température ambiante est convenable pour les autres, mais que, pour votre bébé, il fait chaud, et que les vêtements qu’il porte lui donnent aussi trop chaud.

Il existe, cependant, un phénomène appelé hyperhidrose, qui relève en principe de la capacité du dermatologue, mais il me semble un peu tôt pour penser à des maladies, quand la logique serait que, dans le cas de votre fils, il s’agisse d’une variante de la normale. Vous ne me dites pas si vous allaitez votre bébé ou s’il boit du lait de croissance, mais dans tous les cas il est important de compenser les liquides que votre bébé perd en transpirant et de bien l'hydrater.

|

Mon enfant n'obéit pas

Nous avons un petit garçon de 19 mois que nous adorons, mais qui ne tient pas en place, ce qui nous préoccupe beaucoup mon mari et moi-même. Il n’y a pas moyen de le faire obéir, ne serait-ce qu’à des choses aussi simples que d’arrêter de toucher le téléviseur ou de ne pas nous lâcher la main dans la rue.

On lui dit que ce n’est pas bien, mais il continue à le faire et fait un scandale dès qu’il est contrarié. Le plus inquiétant, c’est que ses bêtises peuvent le mettre en danger. Malheureusement, nous ne parvenons pas à le lui faire comprendre et nous ne savons plus s’il faut le gronder ou le punir. Nous nous sentons un peu perdus… Que nous conseillez-vous Docteur ?

Réponse du Pédiatre

À dix-neuf mois, un enfant comprend les interdictions, même si cela ne signifie pas qu’il les respecte. Il est évident que s’il agit mal, il convient de le punir, notamment parce qu’en le laissant faire, il peut se faire mal. Les accidents dans la rue (enfant qui nous échappe) sont parmi les plus fréquents. Si votre enfant est coutumier du fait, cela vaudrait la peine de l’équiper d’un harnais afin d’éviter qu’il ne se lance sur la chaussée.

À la maison, protégez tout ce qui peut représenter un danger comme le lecteur de vidéo ou le téléviseur. Je ne pense pas que votre enfant soit différent des autres. À cette étape de la vie, la curiosité est sans limite. Les enfants testent tout et c’est à nous, parents, de les corriger quand ils font une bêtise en les grondant ou en nous fâchant si la situation l’exige.

L’enfant doit assimiler peu à peu la raison de ces interdictions et les dommages que peuvent entraîner certaines de ses actions ; il doit comprendre que, dans la maison, il y a des zones (sa chambre par exemple) où il peut faire « ce qu’il veut » et d’autres soumises à des règles de cohabitation, valables pour tous, parents et enfants.

|

Mon enfant fait pipi au lit

Alexandre a 5 ans. Il a été propre, le jour comme la nuit, à partir de l’âge de 2 ans. Mais au bout d’un an à peu près, il a commencé à faire pipi au lit la nuit et cela continue. Son pédiatre m'a recommandé de ne plus lui donner à boire le soir à partir de 20h et de ne pas le réveiller pendant la nuit pour aller aux toilettes. Malheureusement, cela ne fonctionne pas. Que puis-je faire ?

Réponse du Pédiatre

Le fait de ne pas contrôler la miction la nuit s’appelle l'énurésie nocturne. On considère que cela n’est plus normal au-delà de 5 ans et à raison de plus d'une fois par mois.

L'énurésie nocturne peut être primaire (l’enfant a toujours fait pipi au lit la nuit) ou secondaire (l’enfant, comme c’est le cas du vôtre, a réussi à contrôler pendant une période avant de recommencer).

L’énurésie nocturne peut aussi être organique (anomalie anatomique des voies urinaires) ou fonctionnelle (aucun problème dans l’appareil urinaire).

Généralement, on commence par réaliser une analyse d'urine car, même si l'énurésie organique est très rare (3% des cas), l’hypothèse doit être envisagée. S’il s’agit d’une énurésie fonctionnelle (la plus courante) et surtout si elle est secondaire, comme c’est le cas pour Alexandre, l’idéal est de trouver la cause de cette rechute, même si cela est souvent très difficile et qu’on ne la découvre parfois jamais.

Il est également important d'évaluer s’il s’agit d’une énurésie symptomatique simple (il n’y a aucun autre symptôme qui fasse penser au syndrome énurétique), non combinée à un besoin de faire souvent pipi pendant la journée, ou de ne pouvoir se retenir lorsque l’on a envie.

Dans tous les cas, on recommande de ne pas mettre de couche la nuit, mais plutôt de protéger le matelas avec des draps spéciaux. On ne peut pas demander à un enfant de ne pas faire pipi au lit et lui mettre une couche l’incitant ainsi à le faire. Il ne faut pas non plus le culpabiliser ; au contraire, félicitez-le lorsqu’il y a des « matins secs ».

La restriction de liquide à partir de 18h doit s’accompagner d'un apport supplémentaire en liquides au cours de la journée, en essayant de ne pas uriner dès la première stimulation. Réveiller un enfant la nuit peut être utile s’il est parfaitement conscient qu’il va aux toilettes et fait pipi ; dans le cas contraire, c’est inutile.

Il existe enfin des médicaments qui, administrés pendant de courtes périodes, peuvent également aider à diminuer la production d'urine pendant la nuit. Toutes ces actions doivent être mises en place en collaboration avec le pédiatre qui est le spécialiste le plus à même de décider de la meilleure méthode à adopter en fonction de chaque cas.

|

Mon enfant a les pieds tournés vers l'intérieur

Ma fille a 18 mois. Elle marche depuis l’âge de 1 an, mais je constate qu’elle a de plus en plus les pieds vers l’intérieur. J’ai lu que certains enfants commençaient à marcher ainsi, mais qu’avec le temps, la situation se rétablissait. Dans le cas de ma fille, c’est plutôt l’inverse qui se passe et la distorsion s’accentue.

J’ai aussi remarqué qu’elle ne plie pas les genoux lorsqu’elle court, ou, en tout cas, pas suffisamment car il lui arrive souvent de tomber parce que ses pieds se croisent. Y a-t-il quelque chose à faire pour corriger cela ou est-ce sans importance ?

Réponse du Pédiatre

Il est très fréquent que les enfants orientent les pieds vers l’intérieur ou vers l'extérieur (mais plutôt vers l’intérieur) lorsqu’ils commencent à marcher. Ce n’est, généralement, pas très grave, et les chirurgiens orthopédiques « accordent » un an aux enfants, à partir du moment où ils commencent à marcher, avant de considérer l’éventualité d’un problème pathologique.

L’une des causes les plus fréquentes, plus prononcée chez les uns que chez les autres, est un certain degré de rotation interne du tibia. Le degré d'inclinaison du col du fémur par rapport à l'axe de l'os (angle d'antéversion fémoral) peut également contribuer à la déviation.

L'expérience montre que la plupart de ces troubles est d’origine posturale. Ce sont des enfants qui ont l'habitude de s’asseoir sur le sol en se mettant d’abord à genoux puis en appuyant les fesses sur les talons, orientant ainsi leurs pieds vers l'intérieur. Si c’est le cas de votre enfant, corrigez-le pour éviter que ce trouble ne dure « indéfiniment ».

|

Mon bébé est très constipé

Mon bébé a deux mois. Je l’allaite exclusivement, mais depuis environ 15 jours, il est très constipé ; ses selles sont presque comme des petites billes et il pleure beaucoup, tellement il a mal. Que puis-je faire ?

Réponse du Pédiatre

L'alimentation influe considérablement sur le transit intestinal. On sait que pour un enfant plus âgé ou un adulte qui souffre de constipation, la première chose à faire est d'éliminer du régime alimentaire, autant que possible, les aliments astringents (le riz, les bananes mûres, les aliments secs et faibles en fibres) et de privilégier un régime à base de fibres (légumes, fruits, etc.), en plus d'augmenter la consommation d'eau pendant la journée.

Il est évident que cela n’est pas possible avec un bébé exclusivement nourri au lait maternel. Cependant, et avant de penser à des médicaments, lavements ou suppositoires, de très nombreuses substances passant à travers le lait, la première chose à faire pour la maman est de suivre, elle-même, un régime laxatif et de boire beaucoup d'eau toute la journée.

|

Comment soulager les douleurs des dents de bébé ?

Qu'est-ce que je peux faire pour aider mon bébé de 4 mois et demi qui a mal aux gencives ?

Réponse du Pédiatre

Il est habituel de donner un objet (bien nettoyé) que votre bébé peut mordre. Vous pouvez également lui donner un objet refroidi au réfrigérateur (non congelé), vu que tant le froid comme le fait de mordre sont d’excellents analgésiques pendant la poussée des dents, qui provoque souvent des douleurs. Vérifiez cependant, si la douleur est très aiguë, qu’il n'y ait pas d'autres causes qui nécessitent un traitement supplémentaire.

|

Mon enfant ne veut pas mâcher

J'ai un enfant de 30 mois qui mange la plupart des aliments écrasés. Ne devrait-il pas déjà tout mâcher ? Je dois mixer les légumes, le poisson, les repas du midi et les dîners, et il ne mange les fruits qu'en compote ou en petit pot parce qu’en morceaux, il ne les regarde même pas. Que puis-je faire ?

Réponse du Pédiatre

Oui, votre enfant est assez grand pour mâcher. Il est très probable qu’il mâche d’autres choses qui ne sont pas de la nourriture. Parfois, on appelle ce dont vous me parlez, dans un sens humoristique, « le syndrome du blender », pour parler des enfants qui ne mangent que des aliments en purée.

Cela peut avoir des conséquences désagréables, comme un faible développement des muscles et de la mâchoire, ainsi qu'un affaiblissement des dents.

Une astuce qui peut être utile est de chronométrer le temps que vous mettez à broyer chaque aliment et de le diminuer tous les jours de quatre ou cinq secondes, jusqu'à arriver à ne plus que couper les aliments. De cette façon, l'enfant s’adaptera progressivement.

L'autre système, plus radical, consiste à lui offrir de la nourriture en petits morceaux, et pas autrement. S’il mange, tant mieux, et s'il ne mange pas, tant pis. Les enfants ne se laissent pas mourir de faim.

|

Mon bébé se réveille la nuit

Ma fille vient d'avoir 22 mois. Elle a très rapidement fait ses nuits, mais voilà environ trois mois qu’elle se réveille régulièrement entre 4h et 6h du matin. Elle ne nous appelle pas, ni ne crie : simplement elle parle, chantonne, saute...

Cela dure à peu près deux heures puis elle se rendort tranquillement pendant 5 heures. Coïncidant avec le début de mes vacances, j’ai avancé l’heure du dîner et donc de la sieste (que j’ai également ramenée à une heure) ; à 15h, elle est donc prête à redémarrer des activités. J’aurais besoin de quelques conseils pour corriger ces réveils nocturnes. D’avance, je vous remercie.

Réponse du Pédiatre

Comme le disait un expert du sommeil: « Les troubles du sommeil le sont parce que, justement, ils se produisent la nuit et affectent le repos bien mérité des parents ». Si je ne me trompe pas dans mes calculs, si l'enfant reste éveillée entre 4h et 6h du matin et qu’elle dort de nouveau pendant cinq heures après, cela signifie qu’elle se lève vers 11h du matin.

Il n’y a pas plus routinier qu’un enfant, tant dans ses heures de repas que dans ses heures de sommeil. Le fait d'avoir changé le rythme de votre fille en avançant la sieste et en ne lui permettant plus de se réveiller spontanément peut avoir accentué ce phénomène de « joyeux » réveils nocturnes.

Avant de penser à un véritable trouble du sommeil, je régulerais les horaires : petit-déjeuner à 9h, déjeuner à 13h puis sieste, aussi longtemps que l’enfant le souhaite ; puis dîner à 20h30, maximum 21h, et ensuite au lit.

Même si votre fille ne pleure pas lorsqu’elle se réveille, faites comme si de rien n’était car si vous alliez la voir, vous agiriez comme si elle pleurait. À 20 mois, un enfant comprend déjà très bien, de sorte que vous pouvez lui expliquer que si elle chante, elle doit le faire à voix basse, car à cette heure-là il y a des enfants qui dorment et qu’il ne faut pas les réveiller.

Ne donnez pas plus d’importance à la situation car sinon l’enfant y accordera également de la valeur et comprendra que c’est ce qu’elle doit faire.

|

Mon bébé ne s'endort qu'au sein

Mon bébé de 8 mois (une petite fille) dort avec nous, dans notre lit, et se réveille très souvent. Elle a le sommeil très léger et s’est habituée à dormir au sein. Je ne sais pas comment faire pour lui enlever cette habitude.

Nous aimerions qu’elle dorme dans son berceau et plusieurs heures d'affilée. Elle ne veut pas de la sucette. Nous ne la laissons pas pleurer pour qu’elle ne réveille pas sa sœur aînée. Comment habituer notre bébé à ne pas s’endormir au sein ?

Réponse du Pédiatre

Un enfant se comporte de la façon dont on l’a habitué. Si vous voulez que votre bébé dorme dans son berceau, il faut l’y mettre, même si cela s’avère un peu difficile. Concernant le sommeil léger, c’est peut-être justement parce qu’elle n’est pas à l’aise dans le lit des parents qui, certainement, bougent pendant leur sommeil. Enfin, le nombre d’heures de sommeil entre les tétées dépendra de son niveau de satiété, sachant qu’à cet âge, les enfants font entre 4 et 5 repas par jour.

|

Comment empêcher mon enfant de sucer son pouce ?

J’aimerais savoir s’il existe une méthode pour empêcher mon fils de 4 ans de sucer son pouce car ses dents sont très en avant. Le dentiste me dit qu’il est encore temps pour agir. Je lui ai déjà mis de tout sur le doigt et si, sur le moment, cela fonctionne, après il recommence.

Réponse du Pédiatre

L'expérience m'a montré qu’un enfant continue à sucer son pouce ou à se ronger les ongles tant qu’il n’est pas lui-même convaincu qu’il doit cesser, et ce malgré les injonctions familiales ou les remarques de ses camarades. À ce moment, les diverses substances répulsives peuvent être efficaces, mais uniquement comme moyen de lui rappeler sa décision, pas comme une punition ou en prévention.

Si votre enfant oublie ses bonnes résolutions et met sa main à la bouche, le mauvais goût le fera « se souvenir » qu’il ne veut plus le faire. S’il s’agit d’une pratique nocturne, le dentiste pourra lui fournir un petit appareil à mettre dans la bouche et qui empêche l’enfant de sucer son doigt ; cet artifice sert plutôt à éviter que la malocclusion dentaire ne s’aggrave.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé