Les coliques du nourrisson, tant redoutées par les nouveaux parents, sont un phénomène assez fréquent. Découvrez comment les soulager !

 

Comment reconnaît-on les coliques du nourrisson ?

Les coliques du nourrisson se caractérisent par de l’agitation et des pleurs prolongés et inconsolables qui durent, dit-on, plus de trois heures par jour, plus de 3 jours par semaine et pendant plus de 3 semaines.

Il existe deux types de pleurs chez un bébé qui souffre de coliques du nourrisson. Ceux qui arrivent :
- Seulement la nuit : le reste de la journée bébé est assez calme et se laisse facilement consoler.
- À n’importe quel moment de la journée : ils sont souvent accompagnés d’un état d’hypersensibilité et d’hyperexcitabilité (bébé garde les yeux grands ouverts, il est très agité et peut avoir des régurgitations).

Ce sera au pédiatre d’éliminer les causes organiques qui pourraient être à l’origine de ces coliques comme une infection, une otite, un reflux gastro-œsophagien, de la constipation, etc…

Comment faire face aux coliques du nourrisson ?

Il n’existe pas de solution miracle pour lutter contre les coliques. Il faut essayer diverses méthodes et voir laquelle semble la plus efficace à calmer bébé :
- Envelopper délicatement bébé dans ses draps ou dans une couverture pour lui donner la sensation d’être bien protégé ;
- Chanter une berceuse de façon répétitive : les sons répétés ont tendance à avoir un effet calmant sur les bébés ;
- Faire un massage très doux sur le ventre de bébé pour le réchauffer ;
- Installer bébé dans le porte-bébé : de nombreux bébés se calment lorsqu’on les berce doucement.

Dans tous les cas, évitez les stimuli trop brusques comme bercer bébé rapidement et par à-coups, car vous risqueriez alors d’aggraver les symptômes.

Existe-t-il des médicaments pour soulager les coliques du nourrisson ?

Il n’existe à l’heure actuelle aucun médicament ayant démontré une efficacité totale et sans effets secondaires dans le traitement des coliques du nourrisson. Dans tous les cas, ce sera au pédiatre d’évaluer la situation et de décider de ce qu'il convient de faire.

À quoi sont dues les coliques du nourrisson ?

Si l’origine précise des coliques du nourrisson est encore un mystère, il existe de nombreuses hypothèses. Certains pensent qu'elles sont dues à une accumulation de gaz dans l'intestin en raison de l'immaturité du système digestif. D'autres penchent pour une cause hormonale : en effet, les coliques disparaissent généralement vers l’âge de trois mois, ce qui coïncide avec l'augmentation de la sécrétion de mélatonine et donc d’un nouvel équilibre hormonal de l'organisme. D'autres encore attribuent la cause de ce phénomène au tempérament de l’enfant : les coliques du nourrisson se manifesteraient davantage chez les bébés hypersensibles ; les pleurs seraient alors comme une libération émotionnelle après une journée d'efforts pour tenter de s’adapter aux stimuli environnementaux.

Combien de temps durent les coliques du nourrisson ?

Les coliques du nourrisson affectent 10 à 25% des bébés et apparaissent une ou deux semaines après la naissance ; elles cessent spontanément avant l’âge de 3 mois (60% des cas) ou 4 mois (environ 10% des cas). Il n’y a pas de différence d’un sexe à l’autre et elles ne sont liées ni au type d’alimentation, ni à une naissance précoce.

En cas d’allaitement, la maman doit-elle changer son régime alimentaire ?

En général, l’allaitement n’a aucune conséquence sur les coliques du nourrisson. Uniquement dans le cas de pleurs très intenses, apparaissant à tout moment et particulièrement 30 à 60 minutes après le repas, le pédiatre pourra envisager une intolérance à la protéine du lait maternel. Auquel cas il pourra prescrire à la maman de ne pas consommer de produits à base de lait de vache pendant une dizaine de jours.

Si bébé est nourri au lait en poudre, faut-il changer le type de lait ?

Dans le cas du lait en poudre, le changement de marque n’est presque jamais nécessaire, sauf dans certains cas d’intolérance aux protéines du lait de vache ; le pédiatre prescrira alors un lait spécial sans protéines.

Une tisane peut-elle soulager la douleur des coliques du nourrisson ?

Si bébé est nourri au lait en poudre, les tisanes (camomille, verveine, réglisse, fenouil et menthe) sont parfois utiles. Veillez à ne les donner qu’en très petites quantités car un excès de liquide pourrait augmenter les régurgitations et l'inconfort de bébé. Si vous allaitez, mieux vaut éviter les tisanes qui risquent de perturber l'allaitement. On trouve dans le commerce des infusions spécifiques pour soulager les coliques du nourrisson.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé