La fièvre chez l’enfant : questions / réponses



Bébé qui a de la fièvre

0 Comentarios Comentar

Vous vous inquiétez dès que bébé a un peu de fièvre, et c’est bien normal. Mais comment convient-il d’agir ? Faut-il toujours, à tout prix, faire baisser la fièvre ? Notre pédiatre répond à vos questions.


Notre pédiatre, le Dr Trapote, répond aux questions les plus courantes des mamans concernant la fièvre chez le bébé et chez l'enfant.

 



Photo 1 de

|

Que faire quand mon enfant a de la fièvre ?

J’aimerais savoir à partir de quelle température on considère qu’un enfant d’1 an a de la fièvre. En cas de rhume, faut-il immédiatement consulter le médecin ou faut-il attendre quelques jours en donnant à l’enfant du paracétamol par exemple ?

Réponse du Pédiatre

La température de l’enfant est d’environ 37°C, suivant l’endroit où elle est prise : la température rectale, par exemple, est de plus ou moins 37,5°C. Jusqu’à 38°C (38,5°C en température rectale) on considère que l’enfant est fébrile ; au-dessus, on parle de fièvre. Si l’enfant se sent bien, il n’est pas nécessaire de faire baisser la fièvre coûte que coûte, même s’il est vrai qu’en général, l’enfant a de la fièvre parce qu’il se sent mal.

Voici ce qu’il convient de faire si votre enfant a de la fièvre :

1. À 38,5°C, aérez la pièce, déshabillez votre enfant et donnez-lui de l'eau souvent, en petites quantités.

2. Si la température atteint 39°C et que l'enfant est malade, en plus des mesures évoquées ci-dessus, vous pouvez rafraîchir son visage et son corps avec une compresse tiède ; n’utilisez jamais d’alcool ou d’eau de Cologne qui pourraient avoir de graves conséquences. Vous pouvez aussi asseoir bébé dans la baignoire avec de l’eau tiède, jusqu’à mi-cuisse ; l’eau froide peut provoquer des frissons qui ne sont rien d’autre que des contractions musculaires répétées et rapides qui entraînent une augmentation de la chaleur corporelle, auquel cas le remède serait pire que le mal.

3. Si, malgré tout, la température ne baisse pas et que l'enfant se sent mal, vous pouvez lui donner un antipyrétique en respectant le dosage et la fréquence prescrits par le médecin. Alterner deux sortes d’antipyrétiques ne donne pas de meilleurs résultats que de n’en utiliser qu’un seul.

L’important est de pouvoir déterminer la cause de la fièvre : si, comme vous le dites, la température coïncide avec de la toux ou un rhume, il n’y pas vraiment d’urgence ; en revanche, cela est beaucoup plus préoccupant si la fièvre s’accompagne d’autres symptômes comme, par exemple, si le corps de l’enfant se couvre d’une multitude de taches violettes, comme de petites ecchymoses : dans ce cas il y a vraiment urgence car l’enfant peut être en train développer l’une des formes les plus sévères de la méningite. La même chose en cas de convulsions fébriles qui, même si elles ne sont généralement pas liées à une crise d’épilepsie, inquiètent beaucoup les parents.

|

Mon bébé a de la fièvre

Ma fille de 14 mois a eu subitement une montée de fièvre à 39ºC, sans toux, ni mucosités, ni aucun autre symptôme.

Je l’ai emmenée chez le pédiatre qui m’a dit qu’elle avait la gorge rouge et des mucosités vertes qu’elle n’avait pas encore expulsées et m’a prescrit de l'amoxicilline en sirop, pendant une semaine. Ma question est la suivante : Ne s’agit-il pas d’un médicament très fort pour elle ? Dois-je lui donner pendant une semaine entière ou puis-je arrêter si elle va mieux ? Dois-je continuer à lui donner du Doliprane pour la fièvre ? Quelle dose ? Elle pèse 9,710 kg.

Réponse du Pédiatre

Le diagnostic semble coïncider avec une rhinopharyngite. Si le pédiatre vous a prescrit un traitement antibiotique, c’est qu’il pense que l’infection est d'origine bactérienne, puisque les infections d’origine virale n'ont pas de traitement spécifique. Dans ce dernier cas un antibiotique n'est pas efficace ou tend à provoquer une résistance s'il n'est pas administré à la dose, au moment et pendant la durée indiqués. La dose d'antipyrétique dont vous me parlez est de 10 à 15 mg par kg de poids corporel de l'enfant, à renouveler toutes les six à huit heures (vérifiez la concentration du médicament dans la fiche technique).

|

Mon bébé a de la fièvre avec des convulsions

Quand mon fils de 13 mois a de la fièvre, elle est toujours très forte. À 38,8°C, il se met à trembler et il claque des dents.

Ça dure peu de temps mais j’aimerais savoir si c’est une convulsion. Si oui, que dois-je faire quand cela arrive ?

Réponse du Pédiatre

Je n'ose pas vous dire un non catégorique, car les convulsions fébriles peuvent se manifester sous différentes formes, même si cela semble être des signes du syndrome fébrile lui-même.

Ce n’est pas parce que la température est élevée qu’il y a plus de possibilités d’avoir des convulsions. Celles-ci surviennent chez des enfants prédisposés et, dans de nombreux cas, avant que la mère ne se rende compte que l'enfant a de la fièvre.

Le traitement de la fièvre passe par différentes étapes. La première est d’hydrater correctement l’enfant en lui offrant fréquemment de l’eau en petites quantités, en le découvrant et en faisant en sorte que la température ambiante de la chambre ne dépasse pas vingt degrés. Si, malgré cela, la fièvre continue et l'enfant va mal, vous pouvez lui mettre des compresses humides sur le front et les avant-bras, voire même lui administrer l'antipyrétique que son médecin vous a recommandé, si besoin est.

Les frictions avec de l’eau de Cologne ou de l’alcool sont dangereuses et il est également déconseillé d’immerger l'enfant dans de l'eau froide, car cela lui donnerait des frissons, une augmentation du travail musculaire et une hausse de sa température corporelle.

Il ne faut pas traiter la fièvre si l'enfant va bien, mais ce n'est pas le cas de votre enfant, car elle est souvent bénéfique afin de raccourcir le processus infectieux, dont la grande majorité a une origine virale. Ce qu’il faut par contre faire est connaître la cause de la fièvre pour la traiter, s’il y a un traitement spécifique, ce qui n'est pas toujours le cas, comme je vous le disais, vue son origine virale.

|

Fièvre et infection urinaire

Notre petit garçon de 11 mois ayant de la fièvre (39°C) nous l’avons emmené chez le médecin qui lui a diagnostiqué une infection urinaire leucocytaire. Voici deux jours que nous lui donnons des antibiotiques et du Doliprane mais il est toujours à 37,5°C. Quand notre enfant va-t-il cesser d’avoir de la fièvre ? Devons-nous de nouveau consulter le pédiatre ou vaut-il mieux attendre un peu ? Notre enfant a aussi des selles molles, très odorantes et sombres : s’agit-il des médicaments ou a t-il une gastro-entérite ?

Réponse du Pédiatre

Je ne comprends pas bien quel a été le cheminement pour arriver à ce diagnostic. J’imagine qu’en raison de la fièvre et après auscultation de l’enfant, le médecin a fait un rapide test sur une bandelette pour vérifier la présence des leucocytes et qu’il a ensuite fait procéder à une analyse d’urine afin de déterminer l’origine de l‘infection et pouvoir prescrire l’antibiotique le plus adapté.

Suivant l'antibiotique prescrit, en effet, la durée du traitement sera plus ou moins longue (7 à 10 jours en général). On procède en général à la fin du traitement à d’autres analyses pour s’assurer de l’état de santé de l’enfant et qu’il n’y ait pas d’altération des voies urinaires (elles peuvent devenir plus sensibles après l’infection).

À 37,5 degrés, on ne parle pas de fièvre mais plutôt d’état fébrile, ce qui ne nécessite pas de traitement antipyrétique ; ajoutons que les antibiotiques ne visent pas à faire baisser la fièvre, mais à combattre la bactérie responsable de l’infection pour que l’enfant ne soit plus malade. Plus qu’un antipyrétique, il est important de donner à l’enfant de l’eau, souvent et en petites quantités. Quant à l’aspect et la consistance des selles, il est fort probable que cela vienne des antibiotiques ; là encore, pensez à bien hydrater votre enfant enfant.

|

Convulsions fébriles

Il y a deux jours, j’ai eu très peur. Mon petit garçon de 29 mois qui était enrhumé et avait de la fièvre (je ne sais pas combien) a soudain basculé en arrière : il est devenu presque vert, ses yeux bougeaient dans tous les sens, sa bouche était tordue et son corps faisait comme des petits sauts. Cela a duré environ 5 à 6 minutes, puis il a commencé à respirer plus calmement et à revenir à la normale. Notre pédiatre nous a dit qu'il s’agissait de convulsions fébriles. À partir de combien de fièvre cela se produit-il habituellement ? Cela peut-il se reproduire ? Que dois-je faire si mon enfant a de nouveau des convulsions ?

Réponse du Pédiatre

Votre frayeur est tout à fait légitime. Il est très probable, comme vous l'a dit votre pédiatre, qu'il s’agisse de convulsions fébriles. Elles sont en général de courte durée (pas plus de cinq minutes), coïncident avec une maladie fébrile (qui peut être un simple rhume) et apparaissent chez les enfants prédisposés ; ajoutons qu’il n’est pas nécessaire que la température soit très élevée. Même si la probabilité est faible, cela peut se reproduire.

Il faut d’abord installer l’enfant de façon à ce qu’il ne se fasse pas mal puis attendre. Aller immédiatement aux urgences n’est pas d’une grande utilité puisque lorsque vous arriverez, la crise sera probablement passée. Il convient néanmoins de consulter pour confirmer qu’il s’agit bien de convulsions fébriles et non d’un cadre épileptique. Certaines théories conseillent d’attendre que la fièvre augmente mais, comme je vous l’ai dit, ces crises peuvent apparaître sans que la fièvre soit très élevée.

En cas de crises répétées, le médecin pourra prescrire à l’enfant un médicament (à administrer par voie rectale) afin d’en diminuer la durée des convulsions fébriles.

|

Septicémie et méningite à la crèche

Jeudi dernier, j'ai été appelée par la garderie de mon fils pour me dire qu’un des enfants de son groupe pourrait avoir la méningite.

Dans l'après-midi, des médecins sont venus nous faire un exposé sur la méningite et ils nous ont donné un sirop que j’ai fait prendre à mon fils pendant deux jours, 4 fois par jour. Les médecins nous ont dit que le risque de contagion est faible, mais qu’il y a quand même un risque pendant 10 jours...

Aujourd'hui j'ai appelé la crèche et ils m'ont dit que ce n’est pas une méningite mais une septicémie et que le risque d'infection est plus faible. Ils ne savent pas de quel type de septicémie il s’agit. Il m’ont expliqué que les enfants malades (il y a deux cas, le petit ami de mon fils et son frère âgé de 9 mois qui a été le premier touché) doivent être hospitalisés pendant 10 jours.

Les symptômes de ces enfants ont été : une forte fièvre, des vomissements ininterrompus, et des taches mauves sur la peau. Quel type de septicémie cela peut-il être? Est-ce que c’est aussi contagieux qu’une méningite? On m'a dit à la garderie que je peux laisser mon fils sans problème maintenant, qu’il n'y a pour le moment pas d’autres cas. Est-il vrai que je peux ramener mon bébé à la crèche sans risque?

Réponse du Pédiatre

On parle d'une septicémie, quand, d’une infection localisée, comme par exemple la méningite à méningocoques, des germes passent (dans ce cas, les méningocoques) dans le sang. À travers le sang, les germes atteignent d’autres points, provoquant de nouveaux foyers d’infection, comme par exemple sur la peau, en se manifestant par des pétéchies (taches rouge-violet).

La septicémie est un processus sérieux, c'est ce qui était connu populairement comme l'empoisonnement du sang. Le fait que des médecins soient passés à la garderie et aient donné un traitement prophylactique aux enfants ayant été en contact avec les deux enfants affectés, montre qu'il s'agirait d'une méningite à méningocoque qui s’est transformée en septicémie à méningocoque car le traitement qu’ils vous ont fait prendre empêche le développement de la méningite à méningocoques sur un pourcentage élevé d'enfants, s'ils sont déjà infectés.



Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe