Dépistage néonatal : les examens du nouveau-né

Un nouveau-né à la maternité

Score d'Apgar, évaluation du poids et de la taille, test du talon... Nous vous expliquons tous les tests que votre bébé devra passer dès sa naissance et à quoi ils servent.

 

Pour vérifier que bébé est en bonne santé, on le soumet à la naissance à une série de tests qui sont les suivants.

 

Une minute après la naissance : le score d'Apgar

Immédiatement après la section du cordon ombilical, le nouveau-né reçoit ses premières « notes » avec le score d'Apgar. Ce test tire son nom de la sage-femme-anesthésiste américaine qui l'a conçu, au début des années cinquante. Ce test ne repose pas sur des tests ou des analyses, mais seulement sur l'évaluation de l'état de bien-être du bébé. Les cinq paramètres vitaux notés sont l’activité respiratoire, la fréquence des battements cardiaques, le tonus musculaire, la couleur et les réflexes. Le total des points peut atteindre un maximum de 10 pour indiquer un bébé en parfait état, mais des valeurs supérieures à 7 sont considérées comme acceptables.

On effectue le test 1 minute après la naissance et une seconde fois, 5 minutes plus tard. Dans certains cas, il est également réalisé après 10 minutes puis toutes les 5 minutes si l'adaptation à la vie extra-utérine prend un peu plus de temps.

 

Avant de quitter la salle d'accouchement : deux mesures de prévention

En plus du contrôle clinique de l'état du nouveau-né dans la salle d'accouchement, on enregistre également certains paramètres qui sont ensuite mis à jour lors des contrôles pédiatriques suivants. Ces paramètres sont très importants pour contrôler le développement de bébé : son poids (la moyenne est de 3,2 kg pour les filles et 3,3 kg pour les garçons), sa taille (en moyenne 49 cm pour les filles et 50 cm pour les garçons), sa circonférence céphalique (environ 35 cm pour les deux sexes).

Avant de quitter la salle d'accouchement, ou toujours durant les 2 premières heures du bébé, on prend deux mesures de prévention. La première est l'administration de vitamine K (prophylaxie contre la maladie hémorragique néonatale) avec une petite injection dans la cuisse ou sous la forme de gouttes prises par voie orale. La seconde est la pose, dans les yeux, d'un collyre antibiotique comme prophylaxie contre l'infection gonococcique et la conjonctivite bactérienne.

 

Les examens de dépistage

Normalement, on les effectue dans les 48 à 72 heures du bébé. Ce sont des tests qui permettent d'identifier le plus rapidement possible certaines pathologies difficiles à diagnostiquer autrement (les bébés affectés ont souvent une apparence saine) et qui doivent être traitées immédiatement. Il est important de souligner que ce sont des tests de premier niveau, dont les résultats ne représentent pas un diagnostic définitif, mais seulement un indice de risque. Un résultat positif du test ne doit donc pas être nécessairement inquiétant, mais il doit être considéré comme un signal d'alarme qui doit être étudié.

 

1. Le test du talon

C’est le dépistage métabolique ou technique de Guthrie. Il est utilisé pour détecter la présence éventuelle de maladies assez graves, comme l’hypothyroïdie congénitale, la phénylcétonurie et la fibrose kystique. Le test consiste à prélever quelques gouttes de sang du talon du bébé. Normalement, cela se fait pendant que bébé pend le sein, afin qu’il remarque moins la sensation de douleur. Le sang extrait est placé sur un carton absorbant et envoyé au laboratoire.

Le résultat arrive généralement dans les 15 jours. Normalement, on le communique à la mère seulement s'il est positif, sauf s'il y a eu un problème technique au cours du test. Dans ce cas, il faudra le refaire. Une autre raison de ne pas s'inquiéter : il existe de nombreux cas de « faux positifs ». Il arrive assez souvent que le doute suscité par le premier examen disparaisse complètement avec un examen plus poussé.

 

2. Les examens des yeux et des oreilles

D'autres tests sont ceux du réflexe rouge et de l'oreille. Dans les deux cas, ce ne sont pas des tests invasifs et les résultats sont immédiats. Dans le premier cas, le réflexe rouge à l'arrière de l'œil est contrôlé avec un dispositif spécial pour vérifier que l'œil est bien formé. Dans le second, on insère un petit capteur dans le canal auditif externe pour vérifier les émissions oto-acoustiques, signe que l'oreille est bien structurée et qu’elle possède une bonne conduction du son.

 

3- Pour éviter les problèmes de hanches

La manœuvre d'Ortolani est un mouvement que le pédiatre réalise avec les jambes du bébé pour vérifier que la tête du fémur, l'acétabulum, est bien mise en place. Cette manœuvre permet de diagnostiquer précocement une éventuelle malformation, la dysplasie congénitale des hanches. En cas de doute sur une anomalie ou des facteurs de risque (parents avec la même pathologie), il est généralement approprié de faire une échographie dans les 15 premiers jours du bébé pour évaluer la situation.

 


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe