Il existe certaines recommandations très efficaces qui aident l'enfant et ses parents quand il commence à aller à la crèche. La psychologue Montserrat Canuda nous explique comment faire pour que le petit soit content d'aller à la garderie.

 

 

1/ À la maison ou sur le chemin de la crèche, expliquez à votre enfant les aspect positifs des activités qu'il fera et qui peuvent l'intéresser (jouer, peindre, apprendre...) ou bien insistez sur les aspects sociaux (connaître de nouveaux enfants, se faire des amis...).

2/ Avant la séparation, vous devez passer par une période d'adaptation. Pendant cette période, l'un des deux parents (ou une autre personne) passe un moment à la crèche avec l'enfant et les éducateurs du centre.

Au début, opter pour une formule à la demi-journée est idéal. Ainsi, vous ne laissez pas votre enfant toute la journée à la garderie. Cependant, il vaut mieux éviter d'arriver toujours à la même heure car votre enfant pourrait associer une activité particulière avec l’arrivée ou le départ de quelqu'un.

3/ Votre enfant doit apporter la tétine, ou le biberon qu'il utilise à la maison : ces objets fonctionnent comme des « éléments de transition ». Votre petit les associe à sa maison et à son environnement, ce qui le fait se sentir plus en sécurité.

L'objet de « transition » peut aussi être un doudou ou un jouet. Ce qui compte c'est que cet objet lui rappelle ses parents et le relie à eux. Attention, cette mesure doit être approuvée préalablement par l'éducatrice.

4/ N'oubliez jamais de dire au revoir à votre enfant. Il est tentant de partir « sur la pointe des pieds » quand il fait autre chose, mais l'enfant pourrait le vivre comme un abandon. L'important est qu'il comprenne que séparation ne veut pas dire adieu.

Il faut concéder une certaine signification à la séparation et convertir ce moment en une sorte de rituel fondamental pour l'adaptation de l'enfant à la crèche.

5/ Pendant les premiers jours, il est possible que l'enfant pleure ou soit contrarié. Cette situation ne doit pas affaiblir la décision prise, mais il faut comprendre l'enfant et lui concéder un peu de temps. Chaque enfant a son rythme propre et personnel.

Dans certains cas, les crises de pleurs peuvent diminuer si c'est la papa ou un autre membre de la famille ou un ami qui laisse l'enfant à la crèche, au lieu de la maman.

6/ De toutes manières, il est important d'observer l'humeur de l'enfant lorsque vous allez le récupérer. Un enfant peut pleurer lorsque sa maman s'en va et sortir enchanté à midi ou l'après-midi. Le contraire serait plus inquiétant.

Si la réaction de l'enfant à cette séparation paraît démesurée en intensité et se prolonge pendant longtemps, il serait opportun de consulter un spécialise. Il pourrait s'agit de quelque chose de différent à la simple anxiété de la séparation qui, jusqu'à ses 3 ans est considérée comme faisant partie de son développement.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner bebe

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg