Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Bébé a le hoquet. Que faire et ne pas faire pour que cela s’arrête ? Avec la diversité des informations données aux mamans dans les magazines, sur les sites web et dans les forums, démêlons le vrai du faux.

Avant tout, il est important de comprendre que le système digestif de votre nouveau-né n’est pas encore mature. Par exemple, le système qui ferme l’estomac n’est pas encore complètement formé. Beaucoup de méthodes empiriques pour faire passer un hoquet causent plus de mal que de bien à bébé. Et comme le hoquet est un symptôme qui peut être irritant pour l’entourage du bébé, on essaie habituellement tout et n’importe quoi pour l’arrêter.

Rappelez-vous donc qu’une régurgitation ou un hoquet peut être provoqué par l’insuffisance de fermeture au niveau de l’estomac. Il est possible de prévenir le hoquet, mais il faut aussi en saisir le mécanisme pour agir efficacement.

D’où vient le hoquet de bébé ?

À part l’immaturité au niveau du système digestif de votre bébé, son hoquet peut aussi avoir d’autres explications. Comprenons d’abord le mécanisme du hoquet : le diaphragme, un muscle placé sous les poumons et près de l’estomac, se contracte de manière tout à fait involontaire provoquant des spasmes des muscles de l’inspiration, pendant que la glotte se ferme. Ces spasmes sont rythmés et coordonnés.

Le premier rôle du diaphragme est d’aider les muscles de la respiration. Il est donc indispensable pour que l’on puisse aspirer et expirer de l’air. Il travaille en même temps que les muscles intercostaux et quelques muscles cervicaux. Lorsque la glotte se ferme, il n’y a plus d’entrée d’air possible, ce qui cause le bruit émis de la bouche.

Des situations particulières peuvent causer un hoquet chez bébé, tout comme chez les adultes : avoir été trop rassasié ou avoir ingurgité trop vite. Cela s’explique par la distension de l’estomac.

En général, il n’y a pas lieu de s’inquiéter d’une crise de hoquet chez bébé. C’est un signe sans gravité tant qu’il reste ponctuel. C’est quand il devient chronique qu’il faudra voir le pédiatre. Bien entendu, il n’en reste pas moins irritant pour vous et votre bébé, à cause du bruit caractéristique qu’il produit.

Ce qu’il faut faire si bébé a le hoquet

Devant un hoquet chez bébé, quelques astuces de grand-mère fonctionnent parfaitement et sont sans danger. En voici quelques exemples :

- Donner de l’eau à la cuillère à votre bébé pour le forcer à avaler et ainsi à ouvrir la glotte.

- Stimuler un réflexe d’éternuement en caressant doucement la pointe du nez de votre bébé. L’éternuement va relâcher le diaphragme et faire disparaître le hoquet.

- Réguler la respiration de bébé en utilisant le rythme naturel de succion. Pour cela, il suffit de lui donner le sein ou encore le biberon.
 

Ce qu’il ne faut pas faire si bébé a le hoquet

Certaines idées reçues sont purement néfastes pour le hoquet de votre bébé. À première vue, celles-ci semblent être de bonnes idées, mais il vaut mieux prendre des précautions car les bébés ne réagissent pas tous de la même façon. Il est donc préférable d’éviter de :

- Donner de l’eau gazeuse à boire à votre bébé. Cela peut sembler être une idée lumineuse, mais il est prudent de ne pas augmenter l’irritation de l’estomac avec des bulles de gaz.

- Distraire votre bébé en le faisant regarder quelque chose au-dessus de sa tête. Cette pratique est totalement inutile et n’a aucun effet bénéfique sur le hoquet de bébé.

- Boucher le nez de bébé pour arrêter sa respiration. Cette technique s’aligne avec la méthode utilisée chez les adultes consistant à augmenter le dioxyde de carbone des poumons, sauf que chez bébé, elle peut tout simplement l’asphyxier…

- Faire peur à bébé en lui criant dessus, afin qu’il retienne sa respiration. Vous n’obtiendrez qu’une crise de larmes en retour. Et pire, la situation pourrait empirer.

- Lui faire avaler des gouttes de jus de citron. Oubliez, c’est juste trop acide pour votre bébé.
 

Que faire si le hoquet de bébé persiste ?

Si le hoquet résiste malgré nos petites astuces, pensez à une consultation pédiatrique parce que cela peut signer une maladie plus grave. En effet, un hoquet chronique peut cacher une maladie métabolique comme une insuffisance rénale ou un diabète. Il peut aussi être le signe d’alarme d’une maladie cérébrale comme un accident vasculaire cérébral. D’autres atteintes digestives graves comme une péritonite sont souvent marquées par un hoquet qui s’aggrave.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
3 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - vanessa

    Je trouve que lors technique est super et marchent très biens sur mon bb de 1mois et demi Merci !

  • Invité - Véronique

    Merci pour vos conseils sur le hoquet car ma fille de 4 mois l'a assez souvent après avoir bu son bibi et je n'arrive pas à le faire partir. Je vais essayer vos techniques et vous dirai quoi par la suite. ;)

  • Invité - Céline

    Pour mon fils, je le laisse pleurer. Le hoquet l'énerve, donc il se met à pleurer et le hoquet s'arrête. Je lui met la tétine pour qu'il se calme. C'est très efficace.