Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

La tomate est l’un des aliments qui peuvent occasionner des réactions allergiques chez l’enfant. Le corps ne reconnaît pas une protéine contenue dans la tomate, ce qui entraîne une réponse immunitaire et ensuite la réaction allergique. Comment la reconnaître et la prévenir chez l’enfant ?

Les symptômes courants d’une allergie à la tomate

L’allergie à la tomate reste une forme rare d’hypersensibilité, même si c’est un aliment couramment consommé. Elle se manifeste par des irritations de la peau (des boutons, de l’urticaire, des taches rouges). La forme la plus grave correspond au choc anaphylactique, avec étouffement et perte de conscience. Selon le degré de tolérance, l’allergène peut entraîner une crise passagère, c’est-à-dire de quelques minutes, à une crise prolongée de quelques heures. L’allergie à la tomate peut aussi se produire juste après l’ingestion de l’aliment ou pendant le processus de digestion.

Généralement, la personne ressent des picotements dans la bouche ou se gratte sur les bras. Elle peut aussi avoir de la nausée ou vomir. Dans les formes graves, l’allergie à la tomate peut se manifester par de la diarrhée. Un choc anaphylactique peut également survenir : la circulation sanguine s'interrompt brutalement, la respiration est difficile parce que les voies aériennes sont bouchées par l’inflammation. La situation est très grave et met en jeu le pronostic vital de la personne allergique.

La question de l’allergie à la tomate chez l’enfant ne se pose qu’après la diversification alimentaire. Des parents peuvent fortuitement observer des lésions de grattage sur la peau au moment du repas ou juste après. Parfois, c’est le choc anaphylactique qui éveille les soupçons sur une éventuelle allergie.

Pourquoi la tomate cause des allergies ?

Pour la tomate, l’allergène est une substance dans la pulpe et les graines : soit les terpènes, soit la profiline. Les réactions ne surgissent pas sur toutes les sortes de tomates, certaines variétés étant plus allergéniques que d’autres. Parfois, seules les tomates cerises provoquent une allergie. Les symptômes se révèlent aussi selon le mode de cuisson, les tomates crues provoquant plus de réactions. Si un enfant souffre de la consommation de tomate crue, il est souvent possible de lui faire consommer des tomates dans un plat cuit.

En fait, les cellules responsables de l’immunité du corps, c’est-à-dire les basophiles et les mastocytes, considèrent les protéines de la tomate comme des substances dangereuses. Ils produisent alors de l’histamine qui cause les gênes après l’ingestion de l’aliment. Notons que le fait de cuire la tomate inactive certains composés allergéniques.

Allergie à la tomate : comment la soigner ?

Vous suspectez une allergie à la tomate chez votre enfant ? La meilleure chose à faire est d’éviter qu’il n’en mange. Faites attention de ne pas lui offrir par mégarde n’importe quel plat qui pourrait contenir de la tomate. En cas de suspicion, il vaut mieux prévoir une consultation allergologique. Cela permet de confirmer le diagnostic. Le médecin se servira de tests comme le dosage des immunoglobulines E anti-profiline ou le test cutané.

Si la crise a lieu après une consommation non détectée, les parents peuvent se servir d’anti-histaminiques. Le pédiatre prescrira des corticoïdes en fonction de la gravité des symptômes. Au cas où la consommation de tomate déclenche un choc anaphylactique, il faut immédiatement aller aux urgences ou appeler les secours.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé