Voyager avec des enfants : qui a dit que cela était impossible ?

Petite fille assise sur une carte du monde

On a souvent tendance à penser que voyager avec des enfants est compliqué, alors qu’il n’y a aucune raison à cela ! Voici l’expérience de l’une de nos mamans, et quelques conseils.


Dès que je suis tombée enceinte, l'une des premières phrases que j’ai entendues a été : « J’espère que tu as bien profité de tes voyages avant ! ». Mon interlocutrice, devant mon air ahuri, s’est sentie dans l’obligation de me préciser : « C’est qu’à partir du moment où tu as des enfants, les voyages, tu peux oublier ! » Mais qui a dit qu’il n’était pas possible de voyager avec des enfants ? Être maman, faire que ce soit « tous les jours dimanche » et voyager font partie de ces choses qui sont à la fois compatibles et complémentaires.

Le fait d’être mère doit-il vous empêcher de faire ce que vous aimez faire ou, au contraire, cela peut-il être une raison de plus pour faire ce que vous aimez faire ? Voilà 3 ans que je suis maman et je me suis aperçue que le fait de voyager, toujours enrichissant pour moi, m’a apporté encore autre chose : pouvoir profiter du voyage avec ma fille, visiter d’une autre manière des endroits que je connaissais déjà et, ensemble, en découvrir d’autres.

Une expérience extrêmement positive

Nous savons tous que « les voyages ouvrent l'esprit » et « qu’ils élargissent notre vision du monde ». Néanmoins, un éminent neurologue américain, David Eagleman, professeur à la Faculté de médecine de Houston (Etats-Unis) déclarait dans un journal : « Les adultes ont un sens du temps plus restreint que les enfants. Le voyage nous permet de revenir au stade de l’enfant ». C’est là la clé de tout : les enfants ont une conception du temps et une capacité d'absorption beaucoup plus élevée que la nôtre. C’est pourquoi, voyager avec des enfants, dans mon cas personnel avec ma fille, est une expérience infiniment positive.

Une condition de base : faire preuve de bon sens

Une autre des clés de la réussite du voyage avec un enfant est le bon sens. J’ai tout de suite compris qu’en faisant participer ma fille, les horaires, les buts et la logistique allaient changer. Une personne de plus, aussi petite soit-elle, cela signifie une valise de plus, une place en plus dans tous les moyens de transport et, surtout, une organisation différente du temps et de l'espace. La visite d’une ville comme Londres par exemple, signifie brusquement d’inclure Hyde Park, le musée du jouet, des restaurants clairs et spacieux, un appartement au lieu d'une chambre d'hôtel, les supermarchés en plus des marchés et un certain nombre d’autres détails que vous devrez organiser avant votre départ ou que vous résoudrez au fur et à mesure. Dans tous les cas, n’oubliez jamais d’avoir sous la main des antipyrétiques et des autocollants pour amuser votre enfant pendant un long voyage en avion.

Une explosion de nouveaux stimuli

En quoi passer quelques jours ou semaines dans un endroit différent serait-il préjudiciable à l’enfant ? Toujours lors de notre voyage à Londres, j’ai pu constater que ma fille, qui commençait alors à peine à parler, n’avait aucune difficulté pour jouer avec d’autres enfants dans le parc, alors que ceux-ci, logiquement, ne s’exprimaient qu’en anglais. Elle s’est par ailleurs parfaitement adaptée à la cuisine norvégienne (je dois quand même le reconnaître, après quelques essais infructueux), a apprécié un voyage en train de plusieurs heures et s’est même amusée sur un étang dans un parc de Stockholm.

Bébé : une personne qui a ses goûts propres

Il est clair qu’avec un enfant, un voyage ne peut plus être un marathon. Les visites doivent nécessairement être adaptées à bébé, à ses horaires, à sa capacité motrice, à son sommeil... mais, surtout, à quelque chose que l’on oublie parfois : à ses goûts d’enfant ! Lorsque l’on entreprend un voyage avec bébé, il faut le considérer comme une personne en tant que telle qui a, elle aussi, droit au chapitre alors que bien souvent on ne lui demande pas son avis et on ne s’occupe pas de ses requêtes. Bébé sait ce qu’il veut, mais il ne sait pas l’exprimer : l’enfant l’apprend au fur et à mesure. N’oublions donc pas d’inclure dans nos visites les magasins de jouets, les parcs, les larges avenues où l’on peut courir, les escalators, les musées colorés et tout ce qui, dans le folklore local, est destiné aux enfants. Vous découvrirez un autre monde, en même temps que votre enfant. Existe-t-il meilleure expérience ?

Esther Grau, blogueuse


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

Articles pour vous

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

Le Coin des Mamans : activités récentes

banner bebe