La néphrite est une inflammation aiguë ou chronique qui affecte les reins de l'enfant. Quelles en sont les causes, les symptômes et la façon de la traiter ?

 

 

La néphrite est une inflammation aiguë ou chronique qui affecte les reins de l'enfant : dans le deuxième cas, il n'est pas facile de la reconnaître et elle nécessite une intervention médicale pour être guérie. Cependant, dans la plupart des cas, le problème se résout facilement.

Les jeunes enfants souffrent parfois de néphrite : en général, il s'agit de la glomérulonéphrite, une inflammation des glomérules qui sont composés d'un réseau de vaisseaux capillaires et dont la fonction est d'éliminer les substances rejetées par les reins.

Dans de nombreux cas, la maladie apparaît après une scarlatine, une angine ou un rhume. La « faute » en revient à la bactérie responsable de ces maladies qui, lorsque la guérison survient, se dépose dans les reins. Certains symptômes sont communs à tous les types de néphrites. Toutefois, afin d'en faciliter l'identification, il est utile de décrire les symptômes séparément.

1/ Pyélonéphrite aiguë. Dans un premier temps, elle se manifeste par une fièvre qui peut atteindre 40°C et qui, selon les cas, évolue différemment. Parfois, la fièvre reste élevée pendant plusieurs jours ou bien monte et descend au cours de la journée. En plus de la fièvre, l'enfant peut avoir mal à la tête, il peut ressentir des douleurs dans les articulations et avoir des problèmes digestifs. Une douleur dans la région lombaire est aussi fréquente.

2/ Pyélonéphrite chronique. Elle présente des symptômes plus confus qui rendent son identification difficile. L'enfant ressent un malaise général, il se sent faible, se fatigue facilement et peut souffrir de troubles intestinaux. La fièvre, même si elle est présente, n'est pas élevée. Dans ce cas, même les tests en laboratoire sont souvent difficiles à interpréter.

3/ Glomérulonéphrite aiguë. Elle est généralement précédée d'un mal de gorge, d'une angine, d'une otite ou d'autres infections des voies respiratoires. L'enfant est fatigué, il fait peu pipi et son urine a une couleur rougeâtre en raison de la présence de traces de sang ; ses paupières, ses chevilles et, dans certains cas, tout son corps sont gonflés, surtout le matin, à cause de l'accumulation de fluide due à la perte de protéines. Dans des cas très rares, l'enfant a mal aux reins. Souvent, il n'a pas de fièvre, mais parfois, elle peut atteindre 40°C et lui causer des frissons, des maux de tête, des palpitations et des difficultés à respirer.

4/ Glomérulonéphrite chronique. Comme dans le cas de pyélonéphrite, les symptômes ne sont pas évidents et peuvent passer inaperçus pendant un certain temps.

 

Les causes les plus courantes de la néphrite

- Une prédisposition héréditaire : à cause d'une malformation congénitale, le tube qui transporte l'urine des reins à la vessie gonfle et, par conséquent, l'urine remonte vers les reins et provoque des inflammations répétées.

- Une cystite, c'est-à-dire une inflammation de la vessie provoquée par des bactéries de diverses natures.

- Une infection par un streptocoque.

 

Le traitement de la néphrite n'est pas facile. En règle générale, l'enfant doit éviter de manger des viandes grasses, de la charcuterie, des fruits de mer, des fromages fermentés et épicés, des aliments frits, du cacao, des épices fortes, du thé, du café et du sel. On déconseille également les œufs dans certains types de néphrites.

Sont par contre indiqués la pomme de terre, les fruits frais, les céréales et les féculents.

Pendant les premiers jours de la crise de néphrite, il est aussi conseillé que l'enfant se repose et évite de faire des efforts qui pourraient avoir des effets négatifs sur la circulation sanguine. Le traitement médical peut également prévoir l'utilisation d'antipyrétiques ou des antibiotiques, le cas échéant. Dans les cas graves, on peut même hospitaliser l'enfant.

 

Nephrite : quand faut-il aller chez le pédiatre ?

Vous devez aller chez votre pédiatre dans les cas suivants :

- L'enfant a les yeux et les chevilles enflés et son pipi est de couleur sombre.

- Vous pensez que l'enfant a une néphrite.

- L'enfant est souvent très fatigué et faible et souffre d'une faible fièvre récurrente.

- Après avoir été soigné, l'enfant reste faible, il a de la fièvre à répétition et ses paupières et ses chevilles sont enflées.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner bebe

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg