Maman, est-ce qu'on est riches ?

Petit garçon qui joue avec des pièces d'euros

Arrivé un moment, la question « est-ce que je suis riche » commence à trotter dans la tête des enfants. Comment répondre à cette question ?


L'autre jour, mon enfant m'a interpelé avec cette question : « Maman, est-ce qu'on est riches? » Je lui ai alors répondu: « Et toi, qu'en penses-tu? ». Avec un regard serein et, calmement, mon enfant m'a alors répondu: « D'un côté, je pense que si je le pouvais, j'aimerais avoir beaucoup de jouets, une très grande maison, des milliers de bonbons, de vélos, de ballons. Mais d'un autre côté... Si je regarde la télévision et je vois d’autres enfants du monde... Je pense que je m’en sors toujours mieux. Je vois des enfants tout nus dans les reportages du journal télévisé, pleurant, avec leurs maisons détruites par la boue, l'eau, le feu ou les bombes. Je vois des enfants qui ne trouvent pas leurs parents après la catastrophe, le tremblement de terre ou l'attentat. Des enfants qui ne jouent pas, qui sont seuls ou malades. Alors, maman, je sais que nous sommes riches. ».

Il existe de nombreuses formes de richesse et, en Occident, nous savons que nous vivons dans une société de bien-être. Mais nous pouvons apprécier ce sentiment de richesse et d’abondance ou, au contraire, nous plonger dans le cercle compulsif d’avoir de plus en plus de besoins.

Je voudrais inculquer à mon fils l'idée que prospérer, être riche et ne manquer de rien, c’est un cadeau merveilleux. Je voudrais contribuer au sentiment que tout ce que nous avons est le bienvenu, est valorisé et apprécié. Je voudrais que mon enfant se souvienne de ses mots et se sente heureux d'être dans ce pays, cette ville et dans ce mode de vie amical par rapport à d'autres personnes qui vivent dans le même monde mais dans des régions où la vie est beaucoup plus hostile.

Quand je rencontre des enfants et des jeunes frustrés dans leur univers d'abondance, continuellement en colère sans savoir pourquoi et extrêmement diminué dans leurs familles, desquelles ils exigent de plus en plus, je ne peux que ressentir de la tristesse et je pense que nous devons insister à créer des environnements plus collectifs, de meilleures habitudes de consommation et une nouvelle culture au-delà des choses matérielles.

Avoir de tout et en abondance est quelque chose de formidable dont on doit se sentir très chanceux. Utiliser nos ressources et trouver la prospérité dans nos vies est un bon objectif. Vivre uniquement dans le but d'accumuler ou d'obtenir sans en donner de la valeur, pour moi, n’est pas tellement vivre.

Je propose donc l'idée de la richesse et de l'abondance pour profiter, partager, améliorer à d'autres fins, pour d'autres efforts... Selon moi, la richesse qui sépare et crée des barrières, distingue, détruit, engloutit, pollue et marginalise et, en plus, ne rend pas heureux, est inutile.

Oui, vivons dans l'abondance que nous avons déjà et, en plus, profitons-en pleinement.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe