Nous vous expliquons ce qu'il faut dire, et surtout ne pas dire, à votre enfant s'il a pris la mauvaise habitude de taper les autres enfants ou les adultes.

 

 
La maman de Julia, 20 mois, la définit comme une enfant « calme et alerte » qui a commencé à avoir un comportement agressif avec ses deux grands-mères. Plus précisément, elle les frappe, dans le sens strict du mot. Ce qui surprend le plus ses parents, c'est qu'elle tape aussi sa grand-mère maternelle qui s'en occupe beaucoup et qui passe toute la journée avec elle depuis que sa maman a recommencé à travailler.

Apprendre à un enfant à ne pas taper: que pouvez-vous dire?

« Non, tu ne dois pas faire ça. Il ne faut pas taper les gens. Personne ne te tape. Je suis sûre que tu as compris. Très bien! ».

Apprendre à un enfant à ne pas taper : pourquoi?

Même si Julia est toute petite, elle peut déjà apprendre qu'il y a des choses qui sont totalement interdites et que taper est l'une de ces choses. Il faut poser des limites dès le plus jeune âge de l'enfant afin de favoriser une croissance émotionnelle bonne et équilibrée.

Dans le même temps, il faut aussi prendre en compte l'hypothèse que Julia peut être devenue agressive avec sa grand-mère après avoir pris conscience que, dans un sens, elle prend la place de sa maman. Par conséquent, il est possible qu'elle considère sa grand-mère comme responsable de leur séparation au cours de la journée. En d'autres termes, elle peut penser que sa maman s'en va le matin parce que sa grand-mère (et non pas le travail) l'y oblige. Si cette hypothèse était exacte, une solution possible serait que la maman passe plus de temps avec sa fille (dans l'après-midi et le week-end).

 

Apprendre à un enfant à ne pas taper : qu'est-ce qu'il ne faut pas dire? 

« Moi aussi je vais te taper. Ça fait mal, n'est-ce pas? Tu n'aimes pas qu'on te tape? Et bien ta grand-mère non plus! ».

Apprendre à un enfant à ne pas taper : pourquoi?

Les bonnes manières s'apprennent par l'exemple que l'on reçoit, et les formes grossières ou agressives disparaissent lorsque l'on pose des limites fermes à l'enfant. La tentative d'enseigner la non-violence avec dédain ou pire, avec un exemple de violence, est toujours vouée à l'échec.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner bebe

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - Roselyne

    J'ai eu ce problème avec mon petit de 1 an qui tapait et mordait tous les gamins de la crêche...ambiance assurée quand j'allais le chercher le soir et que j'avais droit aux regards des autres mamans (que je comprends au passage). J'ai donc pris du temps tous les jours à expliquer à mon enfant qu'il ne fallait pas résoudre les problèmes de la crêche comme cela. Si un enfant lui prenait un jouet, il pouvait essayer d'aller voir l'enfant et de jouer avec lui ou d'aller voir un grand. Petit à petit cela a fonctionné. Je lui parlais aussi pas forcément juste après qu'il ait eu une altercation avec un autre enfant, mais des fois bien plus tard pour qu'il n'assimile pas ce discours à une faute, mais plutôt à quelque chose qu'il faut apprendre. Bon courage les mums !

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg