Enfants et animaux de compagnie

Petit garçon et chiot

La présence d’animaux de compagnie s’avère très bénéfique pour le développement des enfants.

 
Tous les enfants aimeraient avoir un animal de compagnie comme compagnon de jeu. Bien que les chiens et les chats soient leurs préférés, d’autres animaux séduisent les enfants : les lapins domestiques, les canaris et les poissons de couleurs.

Les spécialistes affirment que les enfants gagnent en calme et en confiance au contact des animaux.

 

Quel est donc le meilleur moment pour ramener un animal de compagnie à la maison?

Jusqu’à l’âge de trois ans, un enfant est incapable de faire la différence entre un petit chien et ses peluches. À ses yeux, l'animal est un objet curieux qu’il peut manipuler à souhait. Il ne se crée donc aucune relation d’amitié. L'enfant se limite à une «expérience de socialisation». C’est en le voyant tous les jours, et avec le temps, que l’enfant apprendra à connaître son animal de compagnie et à l'aimer.

Vers l’âge de quatre ans, une vraie relation commence à s’établir. Le chiot devient un compagnon irremplaçable, l'enfant commence à le traiter comme un compagnon de jeu et c’est là que naît une véritable relation: l'animal devient son meilleur ami et son confident.

 

Les enfants et les animaux: les bienfaits des liens d’amitié avec un animal

L'enfant se sent à l'aise avec lui, il peut tout lui confier. Par exemple, la naissance d'un petit frère ou d’une petite sœur est l'un des moments les plus problématiques chez les enfants. L'enfant est jaloux, mais il est incapable d'exprimer ses sentiments à ses parents. En revanche, tout semble plus facile avec un ami à quatre pattes. L’enfant peut lui expliquer qu’il a peur d’être abandonné car il sait que son compagnon ne le décevra pas et qu’il sera toujours à ses côtés.

Les animaux domestiques contribuent à satisfaire le désir d'indépendance de l’enfant et ils constituent un soutien pour les tout-petits. D’autre part, l'enfant apprend à proposer son aide et sa protection à son animal de compagnie. Il devra apprendre à ne pas le déranger quand il mange ou dort, à nettoyer la litière ou la cage, ou encore sa gamelle, et à le traiter avec délicatesse. Cela l’aidera à développer un sentiment de responsabilité.

D’autre part, le contact physique, les caresses et les câlins permettront de développer le toucher. Ils favorisent la confiance en soi et les relations avec les autres. La présence d’un animal contribue également à la stabilité émotionnelle. Par exemple, les sentiments de jalousie vis-à-vis du petit frère ou de la petite sœur seront beaucoup plus faciles à surmonter.

Finalement, le fait de nouer des liens avec un animal qui aboie et qui grogne, mais qui ne parle pas, est un moyen d'apprendre les règles de la communication non verbale et de développer la capacité d'intuition.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe