L'étape des « Pourquoi ? »

Petit garçon qui semble se poser une question

Vers ses 2 ans, votre enfant arrive dans la phase des « Pourquoi ? ». Quelles sont les questions les plus fréquentes des enfants et comment y répondre ?

 

Surpris et contrarié devant un « non » de ses parents, l'enfant inaugure la phase des « Pourquoi ? ». Tout d'abord, timidement, puis avec plus d'insistance, jusqu'à ce que cela devienne un véritable torrent. Et ce n'est pas forcément facile de trouver les bonnes réponses.

 

Les « Pourquoi ? » : quand est-ce que cette période commence ?

La phase des « Pourquoi ? » commence vers les 2 ans de votre enfant, période pendant laquelle il apprend à s'exprimer et passe de mots simples et isolés à de véritables phrases même si elles sont courtes. L'enfant prend alors pour cible les adultes, d'autres enfants ou même sa poupée ou ses peluches. Parfois, il dialogue avec lui-même, il s'invente des histoires ou bien répète des phrases qu'il a entendues. Et c'est alors que les premiers « Pourquoi ? » font leur apparition.

Vers 2 ans, votre enfant se rend compte qu'il existe deux réalités : d'un côté, les choses concrètes, visibles, et de l'autre les mots qui représentent des choses qu'il ne voit pas. Et cela ne représente pas pour lui, comme pour les adultes, deux mondes différents. Pour lui, ces deux réalités sont en partie unies l'une à l'autre : la fantaisie et la réalité, et vice versa.

Pendant cette étape cruciale, sa curiosité est insatiable. Dans un premier temps, elle est dirigée vers les aspects de la vie familiale qui ne lui paraissent pas claires. Par exemple, il se demande pourquoi son papa, sa maman et ses frères et sœurs plus grands que lui ont une vie, pour lui mystérieuse, loin de la maison. « Pourquoi est-ce que Sarah va à l'école ? Pourquoi elle ne joue pas tout le temps avec moi ? Pourquoi papa et maman vont travailler ? Pourquoi ? Pourquoi ? Pourquoi ? ».

Votre enfant répète de nombreuses fois un répertoire de questions très similaires, que ce soit pour apprendre ou pour tester la disponibilité de ses parents. Beaucoup de ses questions affectent les personnes qui lui sont le plus chères, d'autres ont trait aux mots, et en particulier aux noms, sur lesquels il veut toujours plus d'explications.

 

Les « Pourquoi ? » : répondez correctement à votre enfant

1/ Ce n'est pas la peine de donner des explications détaillées, ce qui compte c'est de prêter un peu plus d'attention à votre enfant et, surtout, de lui apporter la sécurité dont ont besoins ses exigences émotionnelles.

2/ Il est essentiel de ne pas banaliser ce que votre enfant vous demande, mais d'essayer de comprendre ses questions, pour découvrir quelles sont ses craintes, quelles doutes ou quelles exigences se cachent derrière ces questions. Un enfant a besoin, avant tout, de se sentir en sécurité et d'avoir près de lui des points de références.

3/ Dans le même temps, votre enfant doit obtenir des réponses claires à ses questions, afin qu'il arrive à les comprendre sans difficulté, par exemple à travers des histoires.

4/ Toutefois, ses questions ne découlent pas toujours de la difficulté que votre enfant rencontre pour comprendre et accepter la réalité qui l'entoure. Parfois, ces questions reflètent une sécurité excessive, propre des enfants qui se sentent très aimés et protégés, et donc qui se croient omnipotents. Pour ces enfants, l'incapacité de faire ce que font leurs frères et sœurs plus âgés (comme d'aller à l'école), ou encore de ne pas pouvoir être toujours avec leurs parents peut devenir une véritable frustration. Mais, même dans le cas où l'enfant se croit omnipotent, vous devez lui donner des réponses simples et sûres, en évitant d'être trop sévère. Vous devez expliquer à votre enfant le pourquoi de certaines interdictions.

5/ En plus d'être définie comme « l'âge des pourquoi », la phase que traverse votre enfant aux alentours de 2 ans est également connue comme « l'âge du non ». En effet, en plus de se poser beaucoup de questions sur la réalité dans laquelle il vit, votre enfant commence à percevoir le sens de sa propre unité corporelle, il se reconnaît dans le miroir et se voit comme un individu autonome.

6/ Vers 2 ans, votre enfant peut se montrer très capricieux. D'une part, il a peur parce qu'il se sent seul face à un monde immense et d'autre part, il se sent encouragé à découvrir jusqu'où peut le mener cette énergie vitale qu'il vient à peine de découvrir.

7/ Les parents n'ont pas d'autre choix que d'attendre que cette période passe et d'essayer d'être patients et attentifs aux demandes de leur enfant. Bientôt, ce dernier trouvera d'autres moyens, plus tranquilles et créatifs, pour affirmer sa propre personnalité et son indépendance.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe