La masturbation infantile

Petit garçon avec un ours en peluche

Entre trois et cinq ans, les enfants commencent à découvrir leur corps. La masturbation infantile est quelque chose de naturel et sain.

 

Découvrir son propre corps est une étape spécifique du développement de l'enfant. Les petits garçons jouent avec leur pénis et le compare spontanément à celui de leurs amis. Et de leur côté, les petites filles se frottent contre un objet ou bien explorent leur vulve avec les mains.

Bien souvent, les parents sont mal à l'aise face à ces comportements parce qu'ils les associent à un érotisme précoce. Et il n'y a rien de plus faux à cela. Ne confondez pas le besoin de votre enfant à connaître son propre corps avec les sensations érotiques qui sont vécues au début de l'adolescence.

En se touchant les organes génitaux, les petits garçons peuvent avoir une érection, alors que pour les petites filles, le clitoris et la muqueuse vaginale externe rougissent. Cependant, en aucun cas ils n'expérimentent un plaisir comparable à celui que ressentent les adultes. Par conséquent, on ne peut pas vraiment parler de masturbation, mais plutôt du « jeu des organes génitaux ».

Face à un enfant qui se touche, les adultes ont tendance à réagir en essayant de le distraire, en restant indifférents ou en le punissant avec interdiction de recommencer. Ces attitudes ne fonctionnent pas. Nous vous expliquons pourquoi.

 

Distraire l'enfant ou dissimuler ?

Lorsque l'enfant découvre quelque chose de nouveau, il tente immédiatement de le communiquer à ses parents. Un jour, votre petit garçon découvre le plaisir de toucher ses organes génitaux et vous le montre, mais, cette fois, vous vous montrez gênés ou essayez de faire comme si vous ne le voyez pas...

Si vous essayez de cacher ou de distraire votre enfant, il se sentira perdu et mécontent parce qu'il n'a pas de réponse de ses parents, de sorte qu'il essayera de montrer sa nouvelle découverte à d'autres personnes afin d'attirer l'attention et d'obtenir une réponse.

 

Gronder l'enfant ?

Face à la désapprobation ou la punition qui suit une exploration de son corps, l'enfant est désorienté. Il découvre que ses organes génitaux lui produisent des sensations agréables, mais en même temps, il se rend compte que cela suscite le dégoût de ses parents. Votre enfant risque alors de penser que dans son corps et dans lui-même il y a quelque chose de mauvais.

 

Que faire ?

Le mieux, dans ces cas-là, est d'expliquer à votre enfant qu'il peut continuer à découvrir son corps mais qu'il doit le faire quand il est tout seul, par exemple dans sa chambre. Vous pouvez lui expliquer que ce comportement, comme les prouts, ne se fait pas en public, que ce n'est pas bien élevé, mais qu'il peut les faire quand il est tout seul.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe