Le prestigieux cardiologue Valentin Fuster présente la Fondation SHE, dont l’objectif est d’enseigner aux enfants et aux jeunes les bonnes habitudes alimentaires et les activités physiques saines, afin de protéger leur santé cardiovasculaire.

 

Le directeur du Cardiovascular Institute and Center for Cardiovascular Health de l’Hôpital Mont Sinaï de New York, et du Centre National de Recherches Cardiovasculaires (CNIC), le cardiologue Valentin Fuster, a présenté la semaine dernière à Barcelone la Fondation «Science, Health and Education» (SHE). L'objectif fondamental de cette fondation est d'influencer l'éducation de la population infantile et juvénile avant qu’elle n’acquiert des modes de vie malsains, qui les conduisent à développer des maladies cardiovasculaires à l’âge adulte. La fondation bénéficie du soutien de la Fondation Alicia, dirigée par le chef Ferran Adrià, et de chercheurs de l'Observatoire de l'Alimentation de l'Université de Barcelone.

Les maladies cardiovasculaires sont la principale cause de décès dans le monde et l’une des principales causes d'invalidité permanente. En France, elles représentent 36,4% des décès, soit plus de 3 décès sur 10 qui sont dus à des maladies cardiovasculaires (c'est la première cause de décès en France). Rien qu’aux Etats-Unis, un adulte sur trois vit avec une certaine forme de cette maladie.

Pour le Docteur Fuster, la solution ne se base pas sur le traitement de ces maladies, mais sur leur prévention. Le cardiologue souligne que c’est le moment d’aborder la question de l'éducation: «Nous devons inculquer à nos enfants et adolescents des modes de vie sains, une alimentation équilibrée et de l'activité physique, pour qu’ils deviennent des adultes en bonne santé ».

Les maladies cardiovasculaires sont liées à des facteurs tels que le tabagisme, la sédentarité, l'hypertension, l'hypercholestérolémie, le diabète ou l'obésité. Jusqu'à présent, ces facteurs étaient liés à la population adulte. Cependant, la tendance a changé, désormais, ces maladies se présentent chez une population de plus en plus jeune.

Selon les données du Ministère de la Santé et de la Consommation, l'Espagne est devenu le quatrième pays de l'Union Européenne avec le plus grand nombre d’enfants en surpoids, avec un pourcentage d'enfants souffrant d'obésité qui atteint 16,1% chez les enfants de 6 à 12 ans. Ce chiffre s'élève à 26,3% si on inclut les cas de surpoids.

Selon un récent rapport européen, la France occupe une position intermédiaire dans la prévalence de l’obésité et du surpoids chez l’enfant en Europe, 18% des petits Français seraient en surpoids, dont environ 4% d'obèses.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé