« Mamaaaan ! Mamaaaan ! Viens, viiiite !». Les cris de Lucile réclamant de l'eau durant la nuit ont épuisé toute la famille. Comment faut-il réagir ?

Lucile a 21 mois et ne dort jamais une nuit entière sans se réveiller pour réclamer de l'eau. Ses parents ont réussi à l’habituer à dormir tout seule dans son lit, mais pour compenser le fait de l’avoir « exclu » de la chambre matrimoniale, ils ont commencé à donner à leur enfant un biberon d'eau la nuit. Et maintenant, Lucile réclame son biberon mille fois pendant la nuit. Inutile de lui laisser le biberon à côté de lui dans le lit : il veut que ce soit son papa ou sa maman le lui donne. Les parents jouent le jeu, en partie, pour que la sœur aînée puisse se reposer. Mais ils sont épuisés...

 

Ce que vous pouvez dire

« Lucile, ce soir, je te donnerai seulement une gorgée d'eau. Après, on ne t’en donnera plus, même si tu pleures. Tiens, prends ton ours en peluche contre toi et repose-toi. »

Pourquoi

Dans ce cas, il convient d'appliquer la méthode dite « méthode progressive de sevrage ». Ce sevrage consiste à enlever progressivement le biberon à l'enfant, en commençant par le lui offrir une seule fois la nuit (et pas toutes les nuits !).

La réduction affecte également le temps de tétée : la première nuit, vous le laisserez boire pendant trois minutes, la seconde pendant deux minutes, la troisième pendant une minute et la quatrième et dernière nuit, seulement pendant quelques secondes. Ensuite, vous pourrez aller dans la chambre de votre enfant quand il pleure, mais sans lui donner à boire. Vous devrez lui parler calmement (« il est l’heure de dormir »), puis quitter la chambre. S'il pleure, laissez passer quelques minutes, puis revenez dans sa chambre, mais sans céder quant au biberon d’eau.

 

Ce qu’il ne faut pas dire

« Tiens, dépêche-toi de boire ! Je te laisse le biberon pour que tu le prennes quand tu en voudras, mais ne nous appelles plus, d'accord ?! ».

Pourquoi

La nuit est faite pour dormir, non pour boire, ni pour jouer, ni pour crier. Offrir des distractions la nuit (comme de donner un biberon d’eau) empêche que l'enfant assume ce message fondamental. Et, dans un certain sens, vous l’autorisez ainsi à maintenir toute la famille éveillée. Les troubles du sommeil, comme celui que présente Lucile, doivent trouver une solution en évitant les comportements qui les accentuent.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
3 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - Cécile

    Personnellement je laisse à lon fils de deux ans et demi une timbale avec un peu d'eau. ...
    Depuis il ne nous appelle plus, il se sent grand et responsable...
    Plusieurs fois il ne touche même pas à l'eau mais est content de l'avoir.
    Et puis qui n'a pas en tant qu'adulte une bouteille d'eau à ses pieds? ?
    Bonne journée

  • Invité - Abebe

    Quelle bêtise... nous adulte la nuit quand nous avons soif (besoin primaire de l'être humain) nous buvons. Pourquoi un enfant n'aurait il pas lEs meme deokts?! Une tasse anti fuite dans le lit et ils peuvent boire en toute autonomie

  • Invité - Invité

    Un enfant assoiffé la nuit peut aussi être le signe d'un diabète de type 1. Avant de tenter quoi que ce soit, pour le bien-être de votre petit bout, parlez-en à votre pédiatre ou si vous préférez, vous pouvez aussi vous adresser à un pharmacien qui saura vous conseiller. Une soif nocturne n'est pas forcément un caprice de votre enfant !