L'acide folique est une vitamine essentielle pour le développement du bébé pendant la grossesse. Nous vous expliquons pourquoi et dans quels aliments la trouver.

 

 
L’acide folique, que l’on appelle aussi vitamine B9, est indispensable au corps humain puisqu’elle intervient dans deux processus fondamentaux : la construction des cellules et la prévention d’une forme d’anémie, la « mégaloblastique », qui se caractérise par des globules rouges plus grands que la normale alors qu’ils contiennent peu d’hémoglobine, la substance qui transporte l’oxygène vers les organes et les tissus.

Si les réserves d’acide folique de la future maman sont déjà faibles en début de grossesse (en raison d'une mauvaise alimentation), elles risquent de s’épuiser totalement au cours des neuf mois qui suivent. C’est pourquoi, en plus d’un complément, il est très important d’établir dès le début de la grossesse, et même avant, en accord avec le gynécologue, un régime alimentaire approprié.

 

Utilité de l’acide folique pendant la grossesse

De récentes études ont prouvé que les femmes enceintes qui recevaient une quantité suffisante d’acide folique pendant leur grossesse avaient moins de probabilités de mettre au monde un bébé souffrant de malformations du système nerveux central comme :

- Un développement incomplet du cerveau ;

- Une spina bifida (défaut de fermeture du tube neural pendant la vie embryonnaire) ;

- Mais aussi des risques de malformation au niveau des lèvres, du palais, du cœur, des reins et des extrémités.

Pour éviter de telles situations, il est fondamental d’assurer un apport en acide folique durant les 4 à 8 premières semaines de grossesse, période au cours de laquelle se forment les principaux organes. Les futures mamans n’apprenant qu’elles sont enceintes, dans la grande majorité des cas, qu’au bout d’un mois de grossesse, on encourage les femmes qui souhaitent avoir un enfant à consommer de l’acide folique même pendant les mois précédents leur grossesse.

 

Les aliments riches en acide folique

Le « régime méditerranéen » assure en général un bon apport en acide folique. Mais choisir de bons aliments n’est pas suffisant, d’autres facteurs entrent en ligne de compte : la vitamine B9 est en effet très instable lorsqu'elle est exposée à des températures élevées (sa valeur est détruite en partie par la cuisson) ainsi qu’à la lumière. 

Certains aliments sont particulièrement riches en acide folique. Il s’agit des légumes à feuilles vertes, comme les épinards, le brocoli, les blettes, les asperges, le chou-fleur et le cresson, les légumes secs, les céréales et, parmi les fruits, les oranges, les fraises, le melon et les bananes.

 

Quelle quantité d’acide folique faut-il prendre ?

La quantité quotidienne recommandée d’acide folique, tant pour les hommes que pour les femmes, est de 0,2 mg. Pour les femmes enceintes la dose journalière se situe entre 0,4 et 0,8 mg.

Comme pour la majorité des vitamines dont il a besoin, le corps humain est incapable de produire lui-même de l’acide folique. Il est donc très important de consommer des aliments qui contiennent de la vitamine B9 comme les fruits et les légumes.

Pour assurer le bon développement de leur bébé, les femmes enceintes veilleront donc à bien respecter l’apport indiqué (0,4 à 0,8 mg/ jour) :

- En prenant un supplément qui leur sera prescrit par leur gynécologue.

- En consommant des aliments riches en acide folique.

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM



banner mama

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

 

Pratique_bebesetmamans.jpg