Une suédoise de 36 ans est devenue maman après avoir reçu une greffe de l'utérus. Le bébé est né prématuré, à 34 semaines de grossesse, sans aucune complication ; sa taille et son poids sont corrects.

Pour la première fois, une femme ayant subi une greffe de l'utérus a pu devenir maman. Cela est arrivé en Suède, grâce à l’intervention d’un groupe de chercheurs dirigés par les gynécologues Mats Brännström, de l’Université de Göteborg, et Liza Johannesson.

La jeune maman était née sans utérus, mais disposait d’ovaires en parfait état. C’est l’une des neuf femmes qui a bénéficié d’une greffe de l’utérus en 2013. Dans son cas, le donneur était une personne connue de la famille, une femme de 61 ans. Avant la greffe, ses ovaires ont reçu un traitement de fécondation in vitro. Les chercheurs sont parvenus à extraire des gamètes femelles.

Un an après la greffe, les gynécologues ont implanté un unique embryon à la mère. Trois semaines plus tard, le test de grossesse était positif. La grossesse s’est déroulée sans encombre, mais la future maman souffrant de pré-éclampsie (hypertension), il a fallu faire naître le bébé prématurément.

Le bébé de 1,775 kg pour 40 centimètres est né sans complication. L'équipe médicale a affirmé après la naissance que la maman pourrait « très certainement envisager une seconde grossesse ».

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé