Consultation préconceptionnelle : qu’est-ce que c’est ?

Femme en consultation chez le gynécologue

Toxoplasmose, rubéole, groupe sanguin, acide folique, VIH, hépatites B et C, etc… Autant d’éléments dont il faut avoir connaissance et qu’il convient de contrôler avant de tomber enceinte ; cet examen peut se faire par une simple analyse de sang. La prévention avant tout !

 

Procédons étape par étape. D’abord, la visite chez le gynécologue : elle m'a apporté de nombreuses informations.

- J’ai le résultat de mes analyses de sang, Docteur !

Le médecin prend quelques notes et m’annonce qu’on va parler de… la toxoplasmose !!! Je pensais qu’il me parlerait de la rubéole et de l'acide folique, mais non, il commence par la toxoplasmose : une maladie infectieuse causée par le protozoaire Toxoplasma Gondii, un parasite intracellulaire qui peut aussi bien être à l’origine d’infections bénignes et asymptomatiques que d’infections mortelles qui affectent principalement le fœtus. Je dois reconnaître que j’avais complètement zappé... D’autant que le résultat négatif me semblait plutôt une bonne nouvelle. En fait, c’est exactement l’inverse et je vais devoir maintenant, entre autre, faire très attention à ne pas manger de viande et de poisson crus ou insuffisamment cuits, laver les fruits et légumes et ne pas toucher les excréments du chat.

- Vous savez que vous êtes Rh négatif ?

- Oui.

Silence.

- Un problème, Docteur ?

Apparemment non. Il y a encore quelques années, un rhésus négatif pouvait représenter une difficulté, mais aujourd’hui ce n’est plus le cas, car dès la 28ème semaine de grossesse, on administre un vaccin à la future maman, en plus de prendre toutes les mesures nécessaires dès la naissance de l’enfant.

Les informations obtenues lors de cette visite chez le gynécologue ne se sont pas arrêtées là. L’indicateur de la rubéole me paraissant particulièrement élevé, je le fais remarquer au gynécologue, qui m’a confirmé ce que je pensais. En plus d’avoir été vaccinée, j’ai attrapé la rubéole (très faiblement) voilà pourquoi le niveau des anticorps est si élevé : ils correspondent à l’indicateur IgG, des immunoglobines de mémoire. Les IgM, en revanche (ceux qu’il faut surveiller de près, selon le médecin), sont parfaits, de même que les valeurs correspondant aux hépatites B, C et au VIH.

Après avoir examiné tous ces éléments (toxoplasmose, rubéole, groupe sanguin, etc…) il ne restait plus donc qu’à me prescrire le fameux acide folique, plus précisément ces petites pilules contenant de l'iode, de la vitamine B12 et de l'acide folique (vitamine B9).

- Donc je prends ces vitamines pendant trois mois, et après on peut essayer d’avoir un bébé ?

- Vous pouvez vous y mettre dès maintenant !

Génial ! Et moi qui pensais qu’il fallait attendre trois mois ! Avant de prendre congé du médecin, je lui ai encore demandé quels étaient exactement les jours du cycle au cours desquels j’avais le plus de chance de tomber enceinte. La réponse a été claire : 13, 15 et 17. Puis mon gynéco m’a souhaité bonne chance et m’a dit qu'il espérait bientôt de me revoir.

- À bientôt donc, Docteur !


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Invité - Naj

    Bonjour je suis actuellement sous pilule. je souhaiterai savoir a partir de quand je devrais arrêter de la prendre avant de pouvoir tomber enceinte?

banner mama