Une erreur dans le processus de fécondation in vitro, causée par la similitude des noms de famille des mères, était à l’origine de tout. Après avoir donné naissance à l'enfant, elle a du le remettre à ses vrais parents.

 
Après avoir reçu la bonne nouvelle de sa grossesse, Carolyn, ancienne maîtresse britannique et mère de trois enfants, a du faire face à un cauchemar. Les médecins ont signalé leur erreur à son mari Sean, conseiller financier, qui a été chargé d'en informer sa femme. « Je me souviens juste d’être assise dans le lit et de lui dire « tu rigoles », mais d’après son visage je savais que ce n’était pas le cas », explique Carolyn. Les médecins ont expliqué que l'erreur avait été commise parce que les noms de famille des mères étaient très semblables et les spécialistes s’étaient trompés.

Une fois la nouvelle connue, Carolyn a fait face à une décision difficile : poursuivre ou non la grossesse, sachant qu'une fois elle aurait donné naissance au bébé, elle devrait le rendre à ses vrais parents. Après mûre réflexion, elle a décidé de continuer la grossesse car, selon elle, l'autre famille n'avait rien à voir avec l'erreur médicale.

« Moralement, nous ne pouvions pas lutter pour la garde de l'enfant » reconnaît Carolyn, « ce qui s'est passé n'était pas la faute de l'autre couple ». Alors, elle a donné naissance au petit Logan, mais 45 minutes après la naissance, elle a dû lui dire au revoir car le bébé a été remis à ses vrais parents.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - Mélanie

    Bien que cette erreur étant inacceptable, je trouve l'histoire très belle.