Les séries américaines, en créant des stéréotypes, ont une influence certaine sur notre conception de la maternité : la mère sacrifiée, la mère très stricte, la « superwoman »... À laquelle vous identifiez-vous ?

Bien de l’eau a coulé sous les ponts depuis que Diane Keaton dans le film Baby Boom (1987) faisait éclater tous nos principes en abandonnant son poste de haut responsable dans un cabinet d'avocats pour s’occuper d’une petite orpheline que des amis lui avaient laissée en garde. Ce que le cinéma nous peignait alors comme une conduite transgressive et audacieuse, ne correspond en fait qu’à un aspect très traditionnel du rôle de la mère. Mais à cette époque, la femme qui réussissait professionnellement devait encore choisir entre son travail et ses enfants, situation à laquelle n’étaient pas confrontés ses collègues masculins.

Vingt-huit années ont passé, mais les États-Unis continuent, à travers le cinéma et surtout la télévision, à nous présenter une image de la mère encore bien conservatrice. Cependant, de nouveaux modèles commencent à émerger en ce XXIème siècle. Alors, êtes-vous d’accord avec ces nouveaux stéréotypes qui nous viennent d’Outre Atlantique ? Vous identifiez-vous à l’un d’eux ?

 

1. La maman qui travaille

Miranda de Sex and the City et sa famille

Miranda, l'une des quatre amies de « Sex and the City », est le stéréotype même de la mère qui travaille 9 à 10 heures par jour dans un cabinet d'avocats. Ne pouvant s’occuper de son fils, elle doit engager une « nounou » qui est comme une seconde maman pour l’enfant, se charge de la cuisine et de l’entretien de la maison.

 

2. La maman par vocation

Charlotte de Sex and the City et ses enfants

Charlotte en revanche, une autre des amies de cette série si populaire, incarne exactement l’opposé : une femme qui abandonne un travail qu’elle adore pour s’occuper exclusivement de ses filles. C’est une situation très courante aux États-Unis où beaucoup de femmes abandonnent leur carrière pour avoir des enfants et devenir mère au foyer.

 

3. La maman autoritaire

Brie de Desperate Housewives

Brie, de la série Desperate Housewives, joue le rôle d’une mère que l’on rencontre aussi très souvent dans les séries nord-américaines : stricte, autoritaire, peu affectueuse et dont l’objectif est d’élever ses enfants avec raffinement, sans rien leur permettre, ni caprice, ni éclats de rire. Tout cela, bien sûr, pour le bien des enfants et dans le but d’en faire des « personnes respectables ».

 

4. La maman permissive

Gloria et Manny de Modern Family

Gloria, le personnage joué par Sofia Vergara dans Modern Family, est une femme extrêmement aimante et affectueuse avec son enfant. C’est l’exemple même de la mère permissive, qui câline ses enfants et leur permet de faire tout ce qu'ils veulent. Elle se fâche très rarement et les appuie de façon inconditionnelle.

 

5. La superwoman

Claire de Modern Family et sa famille

Toujours dans cette série très primée, Claire, elle, nous donne en revanche une vision plutôt polémique du rôle de la mère : celle de la superwoman qui travaille, gère la maison, est une maman responsable et une épouse parfaite, souriante et qui ne se plaint jamais. Quelque chose d‘assez irréel…

 

6. La maman qui s’est sacrifiée

Riley de La double vie de Samantha

Un autre des rôles hollywoodiens est celui de la maman qui est prête à tout pour ses enfants. C’est le cas de Riley, le personnage interprété par Jennifer Love Hewitt dans « La double vie de Samantha », une femme que son mari a abandonnée et qui décide de devenir masseuse (… et plus si affinités…) pour élever sa famille.

 

7. La mère célibataire

Rachel de friends et sa fille

À la fin des années 90, la série Friends fut un peu plus transgressive dans ses arguments en introduisant le rôle de la mère célibataire. Rachel Green, le personnage joué par Jennifer Aniston, s’était retrouvée enceinte d’un de ses amis, Ross. À la naissance du bébé, ils avaient décidé de s’occuper conjointement de leur enfant sans pour autant vivre en couple, chacun ayant sa vie privée.

 

8. La maman qui culpabilise

Meredith et Derek de Grey's Anatomy

Meredith Grey, le chirurgien de Grey’s Anatomy, incarne une image maternelle un peu moins courante : la mère qui se donne entièrement à son travail, mais qui se sent en même temps coupable de ne pas passer plus de temps avec ses enfants… ce qui l’amène, bien évidemment, à s’interroger sur son rôle de maman.

 

9. Le couple de lesbiennes

Callie et Arizona de Grey's Anatomy

La même, si populaire, série américaine a essayé de normaliser la conception que l’on a dans ce pays des couples de même sexe qui souhaitent devenir parents. C’est le cas d’Arizona et de Callie, deux médecins du Seattle Grace, qui, après avoir vécu longtemps ensemble, décident d’être mamans. Pour cela, l’une d’entre elles va tomber enceinte de son meilleur ami, avec le consentement de celui-ci bien sûr.

 

10. Le couple gay

Cameron, Mitchell et Lily de Modern Family

La série Modern Family a également cherché à normaliser le statut des couples de même sexe qui veulent fonder une famille. C’est le cas de Cameron et Mitchell, un couple gay, formel, qui décide d'adopter une petite fille afin de réaliser leur rêve d’être papa.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé