Les bébés « reborn » sont des poupées qui reproduisent en détails les nouveau-nés. Elles sont normalement utilisées pour des thérapies et des traitements, mais elles peuvent aussi parfois faire l’objet d’une réelle addiction. Tania Olivares, psychologue, nous explique comment.

 

 

À quoi servent les bébés "reborn" ? 

Les bébés « reborn» sont des poupées en silicone hyper réalistes. De nombreuses femmes à travers le monde en ont déjà acheté et s’en occupent, les changent, les lavent, les habillent comme s’il s’agissait de vrais nouveau-nés jusqu’à tisser un véritable lien affectif.

Ces poupées sont utilisées dans le cadre de thérapies psychologiques. Elles peuvent constituer un outil de travail très utile tant que l’utilisation est temporaire et qu’il y a un objectif à atteindre, par exemple surmonter un décès ou dans les cas de maladies d'Alzheimer.

Certaines femmes les achètent quand elles ont perdu un bébé, ne peuvent pas avoir d’enfant ou tout simplement lorsque leurs enfants ont grandi et qu’elles veulent revenir en arrière (c’est ce que l’on appelle le syndrome du nid vide). Dans d'autres cas, c’est pour aller plus loin dans le réalisme pendant leur grossesse : la poupée « reborn » leur permet alors d’anticiper et de voir leur bébé en 3D avant la naissance.

 

Le phénomène des bébés « reborn » fait aujourd’hui l’objet d’un débat : dans quelle mesure ces poupées pourraient-elles remplacer un être cher ou devenir l’enfant que l’on n’a pas eu ?

Nous vivons parfois des situations très douloureuses comme la perte d'un être cher, d'un bébé avant sa naissance. Le deuil se fait alors en plusieurs étapes qu’il est nécessaire de respecter pour enfin parvenir à surmonter la douleur. En achetant un bébé « reborn », ce processus s’allonge, et si la femme peut sembler dans un premier temps aller un peu mieux, utiliser une poupée pour remplacer l’enfant perdu ne l’aidera pas à mieux accepter la situation et à surmonter la douleur de la perte.

Dans certains cas, les poupées sont utilisées pour couvrir des carences affectives, comme l'impossibilité d'être mère ou le syndrome du nid vide. De même que pour un deuil, il faut là aussi faire face à la situation et être réaliste. Quand un enfant quitte le foyer familial, il faut l’accepter comme faisant partie de son processus normal de développement et d’entrée dans l’âge adulte ; quand on ne peut pas avoir d’enfants, il faut chercher du soutien ailleurs auprès de son partenaire, de sa famille, de ses amis : des personnes en chair et en os qui vous apporteront tout leur soutien et leur amour.

Aux Etats-Unis et en Allemagne, on voit chaque jour de plus en plus de femmes se promener avec un bébé « reborn » dans une poussette. Une situation qui se normalise, mais qui reflète pourtant un comportement bien étrange. D’ailleurs, nombre de ces femmes reconnaissent qu’on les considère comme folles.

Ce comportement, bien que curieux, ne relève cependant pas d’une pathologie, puisque ce que ces femmes recherchent, c’est d’améliorer leur état émotionnel après avoir vécu une situation douloureuse. En revanche, il est fondamental d’être en mesure de différencier la réalité et la fiction. Ces poupées peuvent être des jouets, faire l’objet d’une collection ou être utilisées en thérapie, mais toujours sous la supervision d’un professionnel. Le danger est réel lorsqu’on commence à les considérer comme de vrais bébés et qu’on ne peut sortir ou partir en vacances sans eux : il peut alors, dans ce cas, y avoir un réel problème d’addiction ou de dépendance affective.

Source photo : ateliereborn.com

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - Annabella

    Il pleur en v raix les bb reborne