Les femmes qui regrettent d’être mères…

Les femmes qui regrettent d’être mères…

Orna Donath, une sociologue d’origine israélienne, a décidé d’aborder un sujet très tabou : le regret d’avoir des enfants.

 

Regretter d'avoir un enfant est plus fréquent qu'on ne le croit, tant chez les femmes que les hommes.

« Regretting Motherhood : A Sociopolitical Analysis », (Regretter d'être mère : Une analyse sociopolitique) est une étude qui explique comment les femmes regrettent et culpabilisent d’avoir des enfants. De manière générale, c’est un sujet dont on ne parle pas. Mais que se passe-t-il quand des personnes qui ont des enfants estiment qu'elles ne devraient pas en avoir ? Selon Orna Donath, l’auteure de cette étude, c’est une situation plus courante que ce l’on pense.

(Ça peut vous intéresser : La dépression post-partum)

Orna Donath partage dans son livre l'histoire de 23 femmes israéliennes qu’elle a interviewé au cours des cinq dernières années. Et il y en aurait eu beaucoup d’autres, d’après elle, si certaines n’avaient pas refusé l’entretien par peur de représailles et de la pression sociale.

Dans le pays de Orna Donath, Israël, avoir un enfant unique est considéré comme une honte, un déshonneur. Les femmes ont en moyenne trois enfants. Selon Orna Donath, ce regret de la maternité n’est pas une situation typiquement culturelle ou appartenant à un courant religieux. Dans tous les pays ou région, il y a au moins une mère qui regrette d’avoir eu un enfant. Et contrairement à ce que l’on pourrait penser, l’auteure a voulu préciser que ces mamans ne sont pas de mauvaises mères, mais qu’elles ont juste, en quelque sorte, réalisé que la maternité ne leur apportait pas ce dont elles avaient toujours rêvé et que cela n’était pas forcément le but dans leurs vies de femme.

L’auteure ne désigne pas les mères comme étant coupables quant à la décision d’avoir ou non des enfants. Elle accuse plutôt la société qui exerce une pression constante sur les femmes.

Dans son entretien avec le journal espagnol El Mundo, Orna Donath affirme que le regret de ces mères d’avoir des enfants devrait sonner comme un signal d’alarme qui devrait, non seulement encourager les autorités à leur venir en aide et à leur rendre la vie plus facile, mais aussi à revoir leurs politiques de naissance, et nos idées préconçues sur l’obligation des femmes d’être mères.

Le livre « Regretting Motherhood » suscite un grand débat en Allemagne, le seul pays où il est en vente. À quand sa sortie en France ?

(Ça peut vous intéresser : le déni de grossesse)


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe