Patch contraceptif : questions les plus fréquentes

Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]
Femme qui porte un patch contraceptif

Les effets secondaires, son utilisation après l'accouchement ou son efficacité sont quelques-unes des questions les plus fréquentes sur le patch contraceptif. Nous répondons aux questions les plus habituelles sur le patch.


Que faire si le patch se décolle complètement ou partiellement?

Si les bords sont relevés, essayez de les faire adhérer de nouveau à la peau en appuyant fort. Si cela n’est pas suffisant, vous devez remplacer le patch.

Si le patch s’est décollé, complètement ou en partie, depuis moins de 24 heures, vous devez en appliquer un autre. Dans ce cas, le jour où vous le changez reste le même et il n’est pas nécessaire d’avoir recours à une autre méthode de contraception.

Si le patch s’est décollé, complètement ou en partie, depuis plus de 24 heures ou si vous ne le savez pas avec certitude, vous devez en appliquer un autre et vous devrez utiliser une méthode barrière pendant la première semaine.

Dans la pratique, il est recommandé d'interrompre le cycle et d’en commencer un nouveau. Ainsi, il y aura un nouveau « jour de début» et un nouveau « jour de remplacement».

Peut-on utiliser le patch après l'accouchement?

Comme dans le cas de la pilule, ce système peut être utilisé dans les quatre semaines suivant l'accouchement ou bien il suffit d’attendre le premier cycle menstruel.

Le patch n’est pas compatible avec l'allaitement, car il contient des œstrogènes pouvant réduire et modifier la composition du lait maternel. Par conséquent, le patch doit être évité jusqu'à la fin de la période d’allaitement.

Toutefois, pour les mères qui allaitent, il est possible d'utiliser un contraceptif oral. Il s’agit d’une «mini-pilule », dont l’efficacité est légèrement inférieure à celle de pilules contraceptives traditionnelles. Dans tous les cas, il est indispensable de demander l'avis de votre gynécologue.

Y-a-t-il des effets secondaires au patch?

Les effets indésirables les plus fréquemment rencontrés au cours des essais cliniques ont été les suivants: sensibilité des seins, maux de tête, nausées et irritation de la peau à l’endroit où est appliqué le patch.

Il existe de très faibles risques de « spotting », c'est-à-dire de faibles pertes de sang entre un cycle et un autre qui, comme dans le cas de la pilule, peuvent se produire au cours des deux ou trois premiers mois d'utilisation.

Dans quels cas l'utilisation du patch n’est-elle pas recommandée ?

Les contre-indications pour l'utilisation du patch sont les mêmes que celles des contraceptifs oraux.

Par conséquent, cette méthode ne peut pas utilisée par des femmes souffrant de problèmes cardio-vasculaires. C’est-à-dire d'hypertension, de maladies cardiaques ischémiques, de maladies thromboemboliques, de diabète avec complications vasculaires et de maux de tête sévères.

De la même manière, ne peuvent pas utiliser le patch les femmes ayant souffert de maladies du foie, ainsi que les fumeuses, surtout après 35 ans. L'obésité est également une autre contre-indication.

Que se passe-t-il si l’on oublie de remplacer le patch ?

La situation est différente selon le moment du cycle dans lequel vous vous trouvez et combien de temps s'est écoulé depuis le moment où vous auriez dû changer le patch.

La première chose à faire est d'appliquer un nouveau patch et d’appeler votre médecin pour qu’il vous conseille.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé