Quels sont les risques de raser les poils pubiens ?

Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]
Risque de raser les poils pubiens

D’après le Docteur Raymond Grimalt, le fait d’épiler les poils pubiens serait nocif pour la santé de la femme. Il augmenterait le risque de contracter des maladies sexuellement transmissibles. Faisons alors le point sur cette pratique censée être hygiénique et qui fait souvent partie, dans le monde occidental moderne, des incontournables chez les femmes, et même chez les hommes.

Selon une enquête OpinionWay faite sur 1200 femmes françaises et 200 gynécologues, plus de 75% des femmes pratiquent l'épilation du maillot (partielle ou totale). 65 % d’entre elle le font pour leur propre confort (65 %), par hygiène (56 %) ou encore pour raison esthétique (41 %).

L’épilation du maillot, une pratique controversée

Le maillot brésilien, on en parle depuis quelques années. Ses partisans en appellent d’autres à coup de marketing. Cette expression évoque simplement l’épilation totale des parties intimes, une pratique sujette à controverse dans le monde. Les détracteurs de l’épilation totale des poils pubiens, comme l’actrice Cameron Diaz, soutiennent qu’une certaine quantité de poils est nécessaire pour l’hygiène intime. Le dermatologue Raymond Grimalt prend parti en lançant une alerte sur le caractère dangereux de l’épilation totale des poils pubiens. Non seulement, la pratique est sans fondement, mais elle est surtout « illogique » car elle contribue à la transmission de maladies sexuellement transmissibles ou MST. Voici les réponses du Docteur Grimalt à nos questions.

À quoi servent les poils du corps ?

La fonction principale des poils du corps est de protéger contre les agressions extérieures. Cela peut être un coup de soleil, une blessure, des traumatismes, des infections. Au niveau des yeux, on a par exemple les cils et les sourcils. Au niveau des organes génitaux, il y a les poils pubiens. Ces derniers contribuent à préserver du contact direct et de la pénétration des germes. La présence des poils pubiens reste utile car ils complètent le travail du préservatif.

Quelle maladie s’est le plus développée avec l’épilation complète ?

La tendance récente de l’épilation complète du maillot est en partie responsable de l’extension de maladies génitales, notamment celle des verrues génitales (dues au papillomavirus humain). Quand les poils pubiens sont laissés en place et qu’on utilise un préservatif, le risque de contracter une infection génitale est proche de zéro. L’épilation brésilienne chez les deux partenaires les expose tous les deux aux MST. Grâce aux poils pubiens en place, une éventuelle infection cutanée ou une plaie ne va pas être directement touchée par les fluides de l’autre partenaire.

Quelles sont les autres infections possibles ?

Après une épilation des poils pubiens, la zone concernée est fragile. L’irritation est telle que certains pores où les poils ont été arrachés durement peuvent même saigner un peu. Cette irritation se calme après 3 jours environ. Une épilation datant de plus de 3 jours est suivie par la repousse des poils, également irritante. Si l’un des partenaires se trouve dans cette situation, les mouvements de friction lors du rapport sexuel pourront causer une douleur chez l’autre. En effet, certains poils coupés à la base vont agir comme des petites lames et lacérer la peau de l’autre. En conséquence, ces blessures minuscules sont des portes d’entrée pour les germes responsables d’autres types d’infections : herpès, dermatophytose, impétigo (à staphylocoque ou à streptocoque), et même syphilis.

Peut-on épiler une partie des poils ou tout simplement les couper ?

Pour réduire le risque de transmission de MST, l’un des partenaires doit garder un minimum de poils pubiens. Si l’un est très porté sur l’épilation, il est conseillé de garder au moins la pilosité de la zone centrale du sexe. Sinon, on peut toujours avoir recours à la coupe des poils aux ciseaux, une alternative sans risques.

Notons qu’une étude américaine a conclu que le fait de s'épiler allait de pair avec une augmentation de 80% du risque d’infections. L'intensité et la fréquence des épilations jouaient un rôle : chez les personnes s’épilant tous les mois, le risque est multiplié par 3,5 à 4, notamment pour des infections qui se font par contact de la peau (herpès, HPV).

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
1 Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Invité - Ludivyne

    Bonjour, j'aimerais savoir si une maman a eu des problèmes avec l'alimentation de son enfant? Mon petit garçon va sur ces 1 an et je galère à lui donner à manger au bout de deux cuillères il s'énerve et refuse d'ouvrir la bouche, par contre si je lui propose des choses à grignoter il va le manger avec plaisir, pareille si je lui propose un biberon de lait.. Comment faire? Mon médecin me conseille de le laisser manger les 2 cuillères mais s'en rien lui donner derrière le soucis c'est que je ne me sens pas le laisser le ventre vide.. Merci d'avance pour vos conseils!