Fertilité : la préserver avec nos 10 conseils

Voici 10 conseils pour préserver votre fertilité

Voici dix conseils pour réussir à tomber enceinte plus facilement et préserver votre fertilité le plus de temps possible.

 

L'infertilité est un problème qui ne cesse de croître. En fait, dans notre pays, presque 15% des couples en âge de procréer ont des difficultés à concevoir un enfant naturellement. Nous vous donnons les clés pour y arriver:

1. Ne retardez pas trop la maternité.

L'âge est l'un des déterminants les plus importants au moment d’avoir des enfants. La femme envisage la maternité de plus en plus tard du fait, en grande partie, de son incorporation dans le monde du travail. Mais, c’est à partir de 35 ans qu’elle commence à avoir plus de difficultés à être mère, car chaque année qu’elle retarde la maternité, ses chances de tomber enceinte se réduisent de 5%, en raison de la diminution de la qualité des ovocytes et de la réserve d’ovules.

2. Ne fumez pas.

Les femmes qui fument, surtout plus de 10 cigarettes par jour, ont besoin de plus de médicaments avec des gonadotrophines pour stimuler l'ovulation. En plus, il y a plus de cycles supprimés et les taux d'implantation sont plus faibles. Il y a aussi plus de probabilité de faire des fausse-couches, des grossesses extra-utérines, dans le cas où la mère fume plus de 20 cigarettes par jour, et d'autres complications telles que le placenta prævia, la prématurité, la mort subite du nourrisson, ainsi qu’une demande accrue d’assistance pendant l’allaitement.

3. Réduisez la consommation d'alcool.

Alors que l'effet de la consommation d'alcool chez les femmes n'a pas été clairement établi, il est conseillé de réduire sa consommation, car certains experts affirment que 2 boissons alcoolisées ou plus par jour peuvent nuire à la fertilité. Evidemment, la consommation d'alcool doit cesser complètement pendant la grossesse.

4. Surveillez votre poids.

Les femmes qui veulent tomber enceintes doivent éviter, autant que possible, le surpoids et ne pas consommer d’aliments à base de farines raffinées, car ils augmentent les niveaux d'insuline qui interfèrent négativement avec l'ovulation. Aussi, il est conseillé de les remplacer par des farines complètes et d’éviter des aliments tels que les gâteaux industriels. D’autre part, il est recommandé de consommer des aliments riches en antioxydants et en acides gras oméga-3, car ils peuvent améliorer la qualité des ovules. Ils sont présents dans des aliments comme le poisson gras et la plupart des légumes. Cependant, la perte importante de poids ou les maladies comme l’anorexie sont très préjudiciables à la fécondité, car la production de l'hormone GnRH peut être réduite et, par conséquent, l’ovulation peut devenir irrégulière. Par ailleurs, le faible poids peut également affecter la disponibilité de la muqueuse utérine pour permettre à l'embryon de s'implanter en elle.

5. Réduisez votre consommation de café.

De nombreuses études montrent que plus de trois tasses de café par jour nuisent à la fertilité féminine. Le café réduit aussi l'absorption du calcium par l'organisme.

6. Détendez-vous.

Le stress peut diminuer le niveau de gonadotrophines et augmenter les taux de prolactine, ce qui peut déclencher une anovulation (absence d'ovulation). De plus, les femmes ayant un niveau élevé d'anxiété et de stress voient leurs taux de grossesse diminuer et les probabilités de faire une fausse-couche augmentent.

7. Pratiquez un sport léger.

De nos jours, personne ne doute que le sport est bénéfique pour la santé et la qualité de vie de la femme. Il prévient les maladies coronariennes, facilite l'amplitude respiratoire, élimine les graisses et améliore la performance physique, entre autres vertus. Cependant, si vous envisagez d'avoir un enfant, il est conseillé de réduire le rythme et l'intensité de l'exercice physique et de pratiquer des sports doux comme la marche ou la natation.

8. Méfiez-vous des médicaments que vous prenez.

Si vous prenez des médicaments ou si vous souffrez d'une maladie, consultez votre médecin avant d'essayer de tomber enceinte. Certains médicaments affectent la fécondité et d'autres peuvent causer des malformations congénitales et même des fausse-couches.

9. L'homme doit aussi prendre soin de lui.

Ces dernières années, la qualité du sperme a diminué en raison, en grande partie, du rythme de vie et des conditions environnementales. Pour maintenir une bonne qualité de sperme, les experts recommandent d’éviter la consommation de tabac, car elle peut influer sur la réduction de la concentration du sperme, sur sa mobilité et entraîner des altérations dans sa morphologie, et peut également augmenter la fragmentation de l'ADN des gamètes ou engendrer des problèmes d'érection. Par ailleurs, l'homme doit prendre soin de son alimentation car, chez lui, l’obésité peut également provoquer des dysfonctions érectiles et une diminution de la fréquence des rapports sexuels. Le stress, l'excès, les heures supplémentaires au travail, la pollution, l'exposition à la chaleur, l'alcool et même l'utilisation de sous-vêtements serrés sont d'autres facteurs qui peuvent affaiblir le sperme.

10. Si, après un an, vous n’arrivez pas à tomber enceinte, consultez un spécialiste.

Près de 15% des couples français en âge de procréer ont des difficultés à concevoir un enfant de façon naturelle et, cependant, seulement 10% de ces couples infertiles se rendent chez le médecin pour tenter de résoudre leur problème. L'Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande que si, après avoir essayé pendant un an d'avoir un bébé naturellement vous n'avez pas réussi, vous devez consulter un spécialiste. Dans notre pays, il existe des centres de fertilité qui vous recommanderont le traitement le plus approprié selon votre problème.


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0

banner bebe