Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Vous commencez à douter de la fiabilité de votre balance, tellement les chiffres qu’elle affiche feraient un zigzag s’ils étaient reportés sur une courbe. Votre alimentation n’a pas changé et pourtant, vous ne semblez pas rester sur les mêmes chiffres. Et si c’était à cause de votre cycle menstruel ? Au cours d’un cycle, le poids peut être en hausse puis en baisse, en raison des changements hormonaux et fonctionnels des organes. Explications ici.

Le cycle menstruel de la femme comporte quatre phases, chacune ayant ses propres symptômes ; la variation du poids est l’un d’eux. Nous vous expliquons ici comment votre poids varie en fonction de ces phases de vos règles.

 

Au début du cycle : votre poids est en hausse

Règles et prise de poids
Le début du cycle menstruel correspond au début des règles. Pendant les 5 à 7 prochains jours, vous aurez l’impression d’être gonflée de partout. La sensation d’inflammation sera plus ressentie au niveau du bas-ventre. Lorsque votre cycle commence, vous gagnerez jusqu’à 1,5kg. À mesure que le cycle avance, cette sensation désagréable va se dissiper. De même, votre poids va diminuer légèrement.


Après les règles : un poids en baisse

Perte de poids après les règles
La diminution de votre poids à la fin de vos règles va constituer un plateau. En d’autres mots, c’est pendant la phase folliculaire que vous vous sentirez relativement plus légère. La phase folliculaire, celle qui précède l’ovulation, est caractérisée par une grande production d’œstrogènes chez la femme. Cette augmentation cause une prise de poids progressive pouvant atteindre 1 kg.


Après l’ovulation, qu’en est-il de votre poids ?

Prise de poids avant l'ovulation
La période qui suit l'ovulation ou phase lutéale est marquée par une production plus conséquente de progestérone. C’est l’hormone qui prépare à l’installation du bébé dans l’utérus en cas de fécondation. Si aucune fécondation ne se produit, il y aura une diminution progressive de la quantité de progestérone. Celle-ci est responsable du syndrome prémenstruel. Ensuite, le cycle revient avec une prise de poids coïncidant avec la rétention d’eau caractéristique des règles.


Quid de vos rages alimentaires et de leur impact sur votre poids ?

Stabilisation du poids pendant ovulation
Les changements hormonaux de la seconde partie du cycle menstruel, c’est-à-dire la phase lutéale, causent des envies de dévorer des sucreries. Cette attirance pour des aliments sucrés se produit lors de pics émotionnels. De même, pendant les règles, l’envie d’aliments réconfortants et de grignotage est très forte. Les médecins recommandent de ne pas culpabiliser sur ces prises puisqu’elles sont seulement éphémères. À moins d’en faire une vraie habitude, il est facile de se débarrasser de ces envies une fois que la mauvaise période est passée.


Les effets de l’état affectif sur votre poids

Prise de poids après ovulation
Au cours du cycle menstruel, l’état psycho-affectif de la femme influence la variation de son poids. Au moment des règles par exemple, la femme est anxieuse, irritable et souffre de troubles de l’humeur. Les jours précédant les règles, les pensées sont sombres. Enfin, plus vous vous préoccupez de votre poids, plus vous risquez d’en gagner. Vous pourrez alors créer un cercle vicieux puisque l’impression d’être en surpoids avant les règles crée de l’anxiété. L’anxiété, à son tour, va vous amener à répondre à l’appel des aliments bourratifs. Il vaut mieux essayer de garder votre confiance en vous et ne pas surcharger vos pensées de culpabilité et de craintes concernant un poids qui, manifestement, va légèrement changer selon la période du cycle menstruel.

 

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé