Mycose vaginale, elle démange mais ça s’arrange

Une femme tient une pancarte SOS

75% des femmes souffrent au moins une fois dans leur vie d’une mycose vaginale. D’où vient-elle, comment la reconnaître et comment la traiter ? Les réponses dans cet article !

 

La mycose vaginale a la particularité de démanger, ce qui peut être très gênant surtout si vous en souffrez régulièrement, d’où l’importance de bien la soigner. Mais découvrons tout d’abord quelles sont les causes de ces mycoses vaginales.

 

Mycose vaginale : les causes

La mycose vaginale est due à un champignon appelé Candida Albicans que tous les individus ont et qui se développe rapidement dans les endroits humides. Ce champignon microscopique fait partie des bactéries qui nous défendent des autres bactéries pathogènes. Généralement ce champignon, est en sommeil, c’est-à-dire sous forme de spore mais s’il est stimulé par certains facteurs, il se transforme en forme filamenteuse ou active et on parle alors de mycose vaginale.

Le Candida Albicans peut passer de la forme de spore à la forme filamenteuse en cas :

  • D’hygiène intime excessive
  • D’utilisation de savon antiseptique
  • De port de sous-vêtements en matière synthétique ou de vêtements trop serrés
  • De traitements antibiotiques ou corticoïdes
  • Les hormones jouent aussi un rôle important puisque les œstrogènes produisent le sucre (glycogène) présent dans les cellules du vagin. Les champignons se nourrissant de ce sucre, ceci explique que les femmes enceintes soient davantage touchées par la mycose vaginale du fait qu’elles aient plus d’hormones.
  • De diabète

 

(Ça peut vous intéresser : mycose pendant la grossesse)

 

Mycose vaginale : quels sont les signes ?

La mycose vaginale est facilement reconnaissable à ses symptômes. En plus de provoquer une gêne et des douleurs dues à l’inflammation de la vulve et du vagin, les femmes atteintes de mycose vaginale peuvent ressentir de fortes démangeaisons, des pertes blanches épaisses semblables à du lait caillé (les filaments), des brûlures lors de la mixture et des rapports sexuels.

Rassurez-vous, la mycose vaginale a beau être très gênante, elle se guérit très facilement.

 

Mycose vaginale : les traitements

Il est tout d’abord important de noter que si vous souffrez de ces symptômes, il est inutile de vous soigner seule. Vous risqueriez de ne pas prendre le bon traitement. Vous devez donc consulter sans tarder votre médecin qui fera analyser les filaments et qui adaptera le traitement en fonction des résultats.

Généralement, les traitements prescrits se composent d’ovules antifongiques et de probiotiques.

Enfin, afin de limiter l’apparition de mycose vaginale, il est recommandé d’utiliser des savons intimes doux, sans savon ni antiseptique et de porter des sous-vêtements en coton.

 

Et vous, avez-vous déjà souffert de mycose vaginale ? Quelles ont été vos solutions ?

 


Likez la page FaceBook de BébésetMamans et soyez avertie en priorité des tests produits et cadeaux !

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum LE FORUM

 

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
  • Aucun commentaire trouvé

banner bebe