Plus de six femmes sur dix utilisent une méthode de contraception pour éviter une grossesse. Mais quels sont les différents types de contraceptif ? Sont-ils efficaces et comment s'utilisent-ils ? Les réponses dans cet article.

 

Que vous soyez déjà maman ou pas encore, la contraception concerne toutes les femmes en âge d’avoir des rapports sexuels et de procréer. Cependant, selon les études menées par l’Iserm et l’Ined, en 2010, 45% des femmes utilisaient la pilule comme contraceptif et ce chiffre s’est vu diminué au fil des ans pour atteindre 36.5% en 2016. Ceci peut s’expliquer par ce sentiment de méfiance issu des débats sur les risques liés aux pilules de 3ème et 4ème générations. Mais alors quelles autres solutions s’offrent aux femmes ? Voyons ensembles les différentes méthodes de contraception leur permettant d’éviter une grossesse et aussi pour certaines, la transmission de IST (infections sexuellement transmissibles).

 

DIU (Dispositif Intra Utérin ou stérilet)

Il existe deux sortes de DIU, au cuivre et hormonal. Il est placé dans l’utérus par le gynécologue ou la sage-femme et il est retiré à la demande de la femme. Le DIU a une efficacité qui peut varier de 4 à 10 ans en fonction du modèle. Délivré avec ordonnance.

(Ça peut vous intéresser : le stérilet et la contraception intra-utérine)

 

Pilule contraceptive

Il s’agit d’un comprimé à prendre tous les jours à la même heure pendant 21 ou 28 jours en fonction de la pilule. Si c’est une plaquette de 21 jours, il y a une période de 7 jours sans comprimé qui correspond à la période de règles. Si c’est une plaquette de 28 jours, il n’y a aucune pause à faire dans la prise des comprimés et ceux qui correspondent à la période de règles n’ont aucun pouvoir contraceptif. Délivrée avec ordonnance.

(Ça peut vous intéresser : la pilule contraceptive)

 

Patch contraceptif

Ce patch aux hormones est à coller directement sur la peau et il doit être renouvelé chaque semaine, sauf la 4ème semaine où il n’y a pas de patch à mettre, ce qui équivaut à la période de règles. La protection est active même pendant la 4ème semaine. Délivré avec ordonnance.

(Ça peut vous intéresser : le patch contraceptif)

 

Implant contraceptif

Il s’agit d’une méthode hormonale qui consiste en l’insertion d’une petite tige de 4 cm de longueur et de 2 mm de large, sous la peau du bras avec une anesthésie locale. Il est mis en place pour une période de 3 ans mais peut être retiré à tout moment sur demande de la femme. Délivré avec ordonnance.

(Ça peut vous intéresser : l’implant sous cutané)

 

Anneau vaginal

L’anneau vaginal est contraceptif hormonal, qui comme son nom l’indique a une forme circulaire. Il est à placer soi-même dans le vagin pour 3 semaines. On le retire à la 4ème semaine, ce qui déclenche les règles. La protection est active même pendant la 4ème semaine. Délivré avec ordonnance.

(Ça peut vous intéresser : contraceptif : l’anneau vaginal)

 

Diaphragme ou cape cervicale

Le diaphragme est une coupelle de silicone à placer soi-même dans le vagin et qui est à associer avec un spermicide afin de bloquer le passage des spermatozoïdes.

La cape est un dôme placé sur le col de l’utérus. Les 2 méthodes sont placées par la femme elle-même au plus tard juste avant le rapport et dans les deux cas, elles doivent être gardées posées pendant 8 heures après le rapport. Elles sont réutilisables. Délivrés avec ordonnance.

(Ça peut vous intéresser : le diaphragme)

 

Préservatif masculin

Il se déroule sur le pénis en érection avant la pénétration et retient le sperme. Il protège aussi des IST et du VIH. Il doit être changé avant chaque rapport. Vendu sans ordonnance.

(Ça peut vous intéresser : le préservatif)

 

Préservatif féminin

Le préservatif féminin est un cylindre, muni aux deux extrémités d’anneaux souples dont un est à poser dans le vagin et l’autre reste à l’entrée de celui-ci. Il doit être changé avant chaque rapport. Cette méthode protège aussi des IST et du VIH. Vendu sans ordonnance.

(Ça peut vous intéresser : seulement 1% des femmes utilisent le préservatif féminin)

 

Spermicides

Il s’agit d’une crème ou d’un gel à poser dans le vagin avant chaque rapport dont la fonction est la destruction des spermatozoïdes. Vendu sans ordonnance.

 

Progestatif injectables

Cette méthode consiste à injecter un progestatif de synthèse (méthode hormonale) par piqûre intramusculaire tous les 3 mois. Pendant ces 12 semaines, les effets contraceptifs sont ininterrompus. Délivrés sur ordonnance.

 

Ligature des trompes

Cette méthode est jugée comme définitive. Elle est destinée aux personnes majeures et ne pourra être réalisée qu’après plusieurs consultations médicales et une confirmation écrite affirmant la volonté de subir l’intervention.

(Ça peut vous intéresser : la ligature des trompes)

 

Et vous, quel méthode de contraception utilisez-vous ? En êtes-vous satisfaite ?

 

Source : www.choisirsacontraception.fr

 

Besoin d'aide ? Posez votre question aux autres mamans sur le Forum



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé

 

Pratique_bebesetmamans.jpg