Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Toutes les positions verticales utilisées durant l’accouchement ont le même avantage : la force de la gravité qui permet au bébé de descendre plus rapidement.

 

Adopter une position verticale lors de l'accouchement permet d’éviter l'écrasement des gros vaisseaux sanguins, et donc de diminuer les risques de baisse de la pression artérielle de la maman, avec comme effet collatéral la réduction de la quantité d'oxygène qui arrive au nourrisson.

Accoucher debout : la position verticale, et notamment le fait de marcher, produit un effet relaxant et permet de mieux contrôler la respiration. Lors d'un déplacement, vous avez tendance à inspirer et expirer en rythme, et lorsque vous vous arrêtez car la contraction arrive, vous pouvez respirer plus profondément. Cela permet de faire entrer plus d'oxygène et facilite les mécanismes de libération des endorphines, qui sont des analgésiques naturels.

Accoucher assise : le buste reste droit, mais sans peser sur les jambes ni sur le bassin. C'est une position qui est confortable pour de nombreuses mamans. Certaines maternités et hôpitaux ont même introduit une chaise spécialement conçue pour l’accouchement. La maman se retrouve dans la même position que sur un lit d’accouchement mais avec une élévation du buste de 90 degrés. Il est possible de prendre appui sur des supports latéraux ou encore sur une barre située au-dessus de la tête. Les pieds peuvent aussi reposer sur deux appuis, ce qui permet de maintenir l’équilibre.

Accoucher accroupie : la future maman s’accroupie et fait reposer le poids du corps sur les talons, tout en gardant les bras sur les cuisses et en ayant les jambes écartées. De cette manière on maximise le diamètre maximal d’ouverture du canal de naissance.

Accoucher à demi accroupie ou appuyée sur un support : la future maman maintient son dos quasiment droit, les jambes pliées et légèrement écartées, et le ventre reposant sur un support. Ensuite, une ou deux personnes viennent aider la future maman en la soutenant par les bras ou les hanches. La pression nécessaire pour pousser est légèrement inférieure par rapport à la position accroupie et une pression moindre est exercée par la tête de l'enfant, par conséquent, les poussées sont un peu moins efficaces.

Les avantages d’accoucher en position verticale

- Grâce à la force de la gravité, la tête de l'enfant pénètre et descend plus facilement le long du canal de naissance, ce qui permet un accouchement plus rapide.

- Le diamètre du bassin s’adapte mieux au corps de l'enfant, ce qui facilite la rotation de la tête du bébé et, par conséquent, sa sortie.

- La mère peut déplacer son poids d'un côté à l'autre du corps, en pliant un genou puis l'autre, ce qui facilite la rotation et la descente du bébé.

- Les tissus musculaires sont étirés de manière graduelle. La tête, qui comprime ces structures, rencontre une barrière plus élastique qui permet au périnée de mieux supporter le passage du bébé et, par conséquent, diminue le risque de lésions.

- Les positions verticales lors de l’accouchement permettent de réduire la douleur, en particulier dans le cas de douleurs dans le dos.

- Le conjoint de la future maman peut participer de manière plus active à l’accouchement en la soutenant, surtout si elle a décidé d’accoucher accroupie.

Inconvénients d’accoucher en position verticale

- Il est plus difficile de voir l'enfant et, dans l’hypothèse de devoir réaliser une intervention chirurgicale, il sera bien entendu impossible de le faire dans cette position et la maman devra de nouveau se positionner à l’horizontale.

- Il est plus compliqué de poser le monitoring afin de vérifier le rythme cardiaque de la mère et de l'enfant.

- Parfois, si les muscles du périnée se déchirent, l’expulsion de l’enfant est beaucoup plus rapide (à cause de la gravité qui « attire » l’enfant vers le bas).

- L'accouchement en position verticale n'est pas recommandé pour les femmes qui ont déjà eu un accouchement rapide.

 

Un exercice utile pendant la grossesse pour s'habituer à la position accroupie que les sages-femmes préconisent un mois avant l’accouchement :

- Tenez-vous debout, les jambes écartées et les talons bien à plat sur le sol, puis baissez-vous lentement jusqu’à vous accroupir. Maintenez cette position pendant environ deux minutes, jusqu'à ce que vous sentiez des picotements ou des douleurs dans les genoux ou les chevilles. Lorsque cela se produit, relevez-vous sans l'aide des mains.

- Apprenez à déplacer votre poids d'un côté à l'autre du corps, en restant accroupie sur le sol et en appuyant d’abord un genou, puis l'autre.

- Répétez ces exercices environ 10 minutes par jour.

 

(Ça peut vous intéresser : Les phases de l'accouchement)

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé