Bien respirer pendant l’accouchement est essentiel pour pouvoir soulager la douleur et accoucher tranquillement, le plus agréablement possible. Mais comment faire ? Voici quelques techniques qui vous y aideront.

 

L'accouchement demande un effort physique et psychologique intense. Il est donc essentiel de savoir respirer correctement pour oxygéner le corps, vous relaxer et vous concentrer. Mais quelle est la meilleure technique ? On a longtemps pensé que, pour pouvoir contrôler la douleur des contractions et se concentrer sur la poussée, le mieux était que la femme inspire et expire de façon rapide et superficielle en gonflant la poitrine. En réalité, si la respiration superficielle permet à la future maman de s’approvisionner en oxygène, elle provoque également une tension musculaire et donc une augmentation de la sensation de douleur.

Aujourd'hui, dans les cours de préparation à l'accouchement, on utilise une autre technique : la respiration lente et profonde qui facilite la relaxation et aide à mieux supporter la douleur. Ainsi, les muscles pelviens se détendent et l'expulsion de l’enfant s’en trouve facilitée. Ce type de respiration demande un certain entrainement, mais une fois que vous avez assimilé la technique, elle vous servira dans toutes les situations de stress.

Vous pouvez pratiquer tous les jours l’exercice suivant :

- Appuyez une main sur votre poitrine et une autre sur votre ventre ;

- Respirez lentement en contrôlant avec votre main les mouvements : quand vous ouvrez votre thorax, le ventre doit légèrement ressortir ;

- Expirez lentement en prononçant toutes les voyelles :

- Le « o » semble venir d'en bas : il exige une respiration de type abdominale ;

- Le « a », en revanche, ne nécessite qu’un mouvement de la poitrine.

On conseille souvent, au cours de la phase d'expulsion, de garder l’air dans les poumons et de pousser. Certaines femmes ont besoin de crier : c’est aussi une forme d’expiration. L’important est d'utiliser tous les muscles situés sous le diaphragme, en s’accompagnant d’une vocalisation de basses, qui renforce la poussée vers le bas. Mieux vaut éviter les tons aigus qui emmènent la voix vers le haut : ils ne vous aident pas et vous font gaspiller votre énergie.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé