Ce que vous allez trouver dans cet article[Masquer]

Tout semblait avoir bien commencé, mais le travail s’est tout à coup arrêté sans paraître vouloir reprendre. Que faut-il faire ? À quel moment faut-il intervenir ? Nous répondons à toutes vos questions.


Accouchement arrêté : Quand faut-il faire appel au médecin ?

Si les premières techniques, comme se lever, marcher ou encore changer de position ne fonctionnent pas, il faut faire appel au médecin qui peut intervenir de différentes manières.

- Rupture de la membrane : cette manipulation obstétricale tout à fait commune et indolore pour la mère et le bébé, consiste à rompre manuellement le sac amniotique, ce qui permet aux prostaglandines d’entrer en circulation et donc d’augmenter les contractions.

- Injection d'ocytocine : c’est cette hormone qui, normalement produite par l’hypohyse (petite glande reliée à la partie antérieur du cerveau) de la future maman, permet le déclenchement de contractions intenses et régulières.

- Péridurale : elle peut être utile si la maman est très fatiguée et si les contractions la font beaucoup souffrir.

- Ventouse : on l’utilise dans les cas où l’expulsion est déjà bien avancée, que l’on aperçoit les cheveux et la tête du bébé, mais qu’il ne sort que très lentement en raison de la faiblesse des contractions et de l’épuisement de la maman.

Accouchement arrêté : Combien de temps faut-il attendre avant d'intervenir ?

Cela dépend un peu de l'hôpital mais normalement, sauf cas de souffrance fœtale, les médecins attendent à peu près deux heures. Avec ces méthodes, le travail a tendance reprendre normalement.

Et si la césarienne est nécessaire ?

Lorsque les différentes manœuvres obstétricales sont sans effet, il peut être nécessaire procéder à une césarienne.

La première question qui vient à l’esprit est : pourquoi ne pas l’avoir fait tout de suite ? En fait, c’est quelque chose qu’il est bien difficile d’évaluer et les décisions ne peuvent être prises qu’au fur et à mesure de l’avancée de l’accouchement. Pour les futures mamans qui vivent cette expérience, il est important de préciser que la fatigue et la douleur qu'elles ont ressenties n'ont pas été vaines car les contractions permettent à l'utérus de se préparer à l’intervention ; en outre, la stimulation du système pulmonaire et cardiaque du bébé est très utile, car elle facilite son adaptation à l'environnement extra-utérin.

Profitez de nos carnets de suivi de Bébés (photos souvenirs de bébé, suivi de sa croissance, alimentation...) et nos recettes de cuisine spécial Bébé, grâce à notre Collection BabyNote ! Cliquez ici !



banner bebe

Ajouter vos commentaires

Poster un commentaire en tant qu'invité

0
Vos commentaires sont soumis à la modération de l'administrateur.
Commentaires | Ajouter le vôtre
  • Aucun commentaire trouvé